Saturday, September 8, 2018

L'Affaire Morbourg Inc. - Secteur 81 - Longueuil

Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
L'Affaire Morbourg Inc.
Emplacement:
Secteur 81, Longueuil (https://www.secteur81.com/)
# de joueurs:
4-8 (jouée avec 5)
Durée:
82 min (81 minutes et 81 secondes)
Multiple:
Oui
Contraintes:
Oui
Langue:
Français
Indices:
3 (Donnés via un walkie-talkie fourni)
Décomptes:
12 verrous, 20 déductions, 15 tâches
Description officielle:
Vincent Laflèche, le président-directeur général d’un important cabinet de gestion d’actifs, s’occupe de gérer des millions de dollars chaque année. Les clients de Morbourg sont sous le choc : leur argent s’est carrément volatilisé!
Une plainte formelle fut déposée au nom de la société de gestion Morbourg inc. prétextant que d’importantes transactions frauduleuses ont été effectuées. Cependant, aucune preuve tangible n’est disponible pour procéder à la perquisition des lieux. C’est pourquoi vous et votre équipe profitez de la fin de semaine pour infiltrer incognito les bureaux de Morbourg afin de récupérer les éléments de preuve manquants.
ATTENTION : Il est impératif de ne laisser AUCUNE trace.
Jouée durant:
Été 2018
Réussie?
OUI - Score final: 90% - 2 secondes restantes - 3 indices utilisés
Verdict:
Secteur 81 est une entreprise de Longueuil qui a commencé ses opérations l'automne dernier. Elle tente de se différencier du lot en basant toutes ses salles sur des événements authentiques (mais enrobés d'une solide couche de fiction). Ainsi, au moment de ma visite, les aventures disponibles étaient inspirées de la Guerre des motards, du clan Dubois, de l'incendie du bar Gargantua, de la séquestration d'un jeune ontarien par son oncle et sa tante, et (nous y voilà) de l'Affaire Norbourg.
Un autre détail que j'ai remarqué chez eux est la courte durée de certaines de leurs aventures - "Le Repaire des Black Devils" et "SéKestration" ont déjà été remisées après quelques mois d'existence. Je me trompe peut-être, mais j'y vois un bon signe: une volonté de corriger des éléments moins performants et de s'améliorer, peut-être?
Avec Morbourg, les choses ont bien commencées. On nous a expliqué qu'il nous faudrait non seulement trouver la clé pour sortir, mais que nous devrions répondre à une série de questions (fournies à l'avance) et obtenir la note de passage. De plus, le contenu de chaque salle devrait être remis en place avant que le temps ne soit écoulé, de façon à ce qu'un examen sommaire n'attire pas l'attention des propriétaires des lieux. Déjà, ça s'annonçait intéressant. (Et c'est aussi ce qui explique le nombre élevé de "déductions" dans mon décompte - 8 d'entre elles sont en fait des réponses à trouver. Le ménage, lui aussi, compte pour plus d'une tâche.)
Au départ, il m'a semblé que les énigmes étaient solidement intégrées dans la thématique et la trame narrative - nous avions vraiment l'impression de nous infiltrer dans une entreprise. Malheureusement, en fil de partie, l'intrigue est devenue de plus en plus tirée par les cheveux. ("Donc, [personnage] a choisi [un endroit farfelu] pour y garder [un code fréquemment utilisé]? Hééé ben!") 😏 C'est dommage, mais ça ne nous a pas empêché de nous amuser.
En début de partie, en plus de la feuille de questions et d'un walkie-talkie, nous avons reçu plusieurs outils: une lampe de poche, un bloc-notes électronique, et une caméra numérique dont nous avons fait bon usage. Pour obtenir un indice, nous devions à chaque fois faire un "sacrifice" de notre choix: la lampe de poche, le bloc-notes... ou les 81 secondes rajoutées en début de partie.
Nous sommes parvenus à conserver ces resources pour un bon bout de temps, mais en fin de compte nous avons eu besoin de tous nos indices. Dans l'ensemble, je suis très satisfait de notre performance. Alors que notre groupe était en majorité composé de nouveaux joueurs (!), nous sommes parvenus à obtenir un score de 90%, nous approchant du score parfait obtenu par les blogueurs du site Les Fugitifs. Mais bon, c'est correct, je ne suis pas jaloux... 😝
Leçons à retenir:


Poster thématique tirée du site web
Flavor poster from their website


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
L'Affaire Morbourg Inc.
Location:
Secteur 81, Longueuil (https://www.secteur81.com/)
# of Players:
4-8 (Played with 5)
Duration:
82 min (81 minutes plus 81 seconds)
Roomy:
Yes
Constraints:
Yes
Language:
French
Clues:
3 (Delivered via a provided walkie-talkie)
Tally:
12 Locks, 20 Deductions, 15 Tasks
Official Description:
(See French version)
Played in:
Summer 2018
Made it?
YES - Final score: 90% - 2 seconds left - 3 clues used
Verdict:
"Secteur 81" is a Longueuil-based venue that's open for business since last fall. It's trying to gain an edge over its competition by using real-life events as a basis for each of its rooms (albeit with a thick layer of fiction wrapped around them). At the time of my visit, there were rooms loosely based on the Quebec Biker war, the Dubois Brothers, the Gargantua fire, the confinement of a 10-year-old boy by his uncle and aunt, and (there we are) the Norbourg scandal.
Another thing I've been noticing at this venue is the short lifespan of some of their games, with "Le Repaire des Black Devils" and "SéKestration" having been shelved after less than a year. Maybe I'm mistaken, but I'm seeing that as a good sign - a desire to constantly improve by ditching weaker rooms, perhaps?
With Morbourg, things started off nicely. We were told that not only would we need to find the exit key, but we then would have to answer a series of questions (handed to us at game start) and get a passing grade. In addition, all the contents in the rooms would have to be put back in place properly before the timer was done, insomuch to avoid being noticed by the tenants. That sounded quite promising to me. (And that also explains the abnormally high "deduction" tally - 8 of those were answers we needed to figure out. Likewise, cleaning up counted as more than one task.)
At first, it felt like the puzzles were nicely integrated in the game narrative and theme - we really felt like we were sneaking into a corporate office. Unfortunately, as the game progressed, many elements lost their credibility. ("Oh, [character] has decided to put [a code used regularly] in [a nonsensical location]? Ah well.") 😏 That's unfortunate, but it didn't spoil our fun much.
When the game started, besides the question list and walkie-talkie, we were given several tools: a flashlight, an electronic notepad, and a digital camera we made good use of. In order to receive a clue, we had to make a small "sacrifice" each time, choosing between the flashlight, the notepad... or those 81 extra seconds we started with.
We managed to hold on to those resources for a good while, but in the end we did need each of our hints. Overall, I'm pretty pleased with our performance. While our group had a majority of first-timers (!), we still managed to score 90%, bringing us pretty close to the perfect score reached by fellow bloggers Les Fugitifs. But hey, that's fine, I'm not the jealous type... 😝
Lessons Learned:

No comments:

Post a Comment