Sunday, January 26, 2020

Livre - Escape Game à Brocéliande

"♫ Que le sort de Merlin nous serve de leçon... "


 
Images tirées du site web de l'éditeur


Éditeur:
Auteur:
Éric Nieudan
Illustratrice:
Margot Briquet
# de joueurs:
1

Concepts et mécaniques de jeu
  • On se souviendra que Vagnon publie des livres intitulés "Escape Game" dans deux collections distingues ("Jeunesse" et "Loisir"). Les deux séries semblent avoir des mécaniques très différentes. J'ai déjà critiqué un livre jeunesse, mais celui auquel je m'attaque maintenant est clairement destiné à des lecteurs plus âgés (comme en témoigne les illustrations de fées peu vêtues 😳).
  • Une fois de plus, le livre se lit une double-page à la fois. En revanche, plutôt que de passer d'une page à l'autre, les joueurs vont naviguer à partir d'une carte située au début du livre. La carte indique comment se déplacer d'un lieu à l'autre ainsi que les pages correspondants à chaque lieu. D'autres pages existent, mais les joueurs devront trouver comment les atteindre.
  • La plupart des mécaniques du jeu reposent sur une série de paragraphes (plus de 150) situés à la toute fin du livre et rappelant une fois de plus les livres dont vous êtes le héros. Ces paragraphes sont employés de multiples manières:
    • Des décisions à prendre ("Si vous choisissez de faire ceci, rendez-vous au paragraphe X.")
    • Des réponses à des énigmes ("Multipliez la répondre par 3 et rendez-vous au paragaphe correspondant.")
    • Des nombres cachés dans des illustrations
    • Des références secrètes ("Quand vous rencontrerez ce personnage, ajouter 20 au numéro de la page où vous vous trouvez et rendez-vous...")
  • De plus, le livre inclut un système de discussion très astucieux, constitué d'une grille de numéros de paragraphes pour chaque personnage rencontré. Au début du jeu, vous avez accès à quelques questions (par exemple, "Qui êtes-vous?" est A3), et au fil de votre aventure vous pourrez en acquérir de nouvelles.
  • Les lecteurs auront une série de devinettes à résoudre (d'ailleurs, chaque fois que j'en lisais une dans ma tête, j'entendais la voix du Père Fourras 😆). Une page située à la fin du livre offre une liste de réponses et de paragraphes. Quand vous avez la réponse à une devinette, vous vous rendez au paragraphe en question.
  • Vous commencez l'aventure avec un "sablier" duquel vous êtes sensé biffer des grains de sables au mur et à mesure que le temps avance. Chaque page portant un symbole de sablier signifie que vous devez biffer ce nombre de grains, et ce à chaque visite.
Pour
  • Avec ses énigmes implicites, ses déplacements libres et sa manière de simuler la fouille et le passage du temps, ce livre contient tout ce qu'on peut espérer d'un jeu d'évasion. Même la mécanique de conversation remplace, d'une certaine manière, l'acquisition et l'utilisation d'objets.
  • L'utilisation des paragraphes est très astucieuse - particulièrement avec le système de conversation.
  • L'histoire est assez bien ficelée. Même les fins "perdantes" sont bien décrites.
Contre
  • Il n'y a aucune mécanique d'aide, ni aucune solutions. La section finale se nomme "Interactions, Indices et Solutions", ce qui laisse présager qu'il y avait peut-être eu une intention de départ, mais au final vous êtes livrés à vous-mêmes. Même après avoir tout lu, je n'ai toujours pas compris une des énigmes (optionnelle, Dieu merci).
  • On ne trouve pas non plus de système de validation de réponses. À deux reprises, j'ai fini par me rendre compte que j'avais fait un mauvais choix et que je n'étais plus à l'endroit où je devais être.
  • La trame narrative prend pour acquis un certain nombre de choses qui peuvent ne pas être vraies. Vous pouvez théoriquement vous faire dire "comme vous le savez déjà..." alors qu'il n'en est rien. Rien de vraiment catastrophique, ceci dit.

Les Suggestions de la Maison
  • Voici une copie de la fiche du joueur, si vous souhaitez en imprimer une. Et si vous préférez griffonner vos propres notes, sachez que le sablier contient 66 grains. 😉
  • Prenez garde aux directives qu'on vous donne. "Allez en 50" et "Allez p. 50", c'est très différent...

No comments:

Post a Comment