Friday, September 25, 2020

Exit Stage Left - CU Adventures in Time - Remote [Temporary]

"♫ Get the bow going! "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Exit Stage Left
Location:
Pygmalion, Urbana (Illinois) (https://thisispygmalion.com/exitstageleft/)
# of Players:
1-6 (Played with 5)
Duration:
30 min
Multi-Room:
Interface & Controls:
Remote play (Zoom)
Language:
English
Hints:
Special (Delivered in person, by your in-game avatar)
Tally:
6 Locks, 20 (!) Deductions, 16 Tasks
Official Description:
There’s been a disappearance, and you only have 30 minutes to solve the case! Exit Stage Left is a new live-action game that blends immersive theater and escape room style puzzles! In this exclusive Pygmalion performance, teams of up to 6 players will join a Zoom session to guide a pair of private detectives through a series of puzzles, traps, and other challenges.
Played in:
Fall 2020
Made it?
YES - With about 3 minutes left - no hint used
Verdict:
The introduction video
La vidéo d'introduction

I hadn't really heard about the Pygmalion Festival before this... and to be bluntly honest, I still feel like I know Jack Squat about it. 🤨 Really, I've looked around the web site, and clearly it's a festival, and it's in Illinois, and this year it went all-digital, like so many other events, but I still struggle to picture what the festival is about. Oh well.
I really had no idea what to expect, given that 1) it was a free-but-donations-welcome game, and 2) I only heard about this through some enthusiasts mentioning they had some open spots. I was in a for a pleasant surprise, though. The game was both fun, fast-paced, and original.
In the first part of the game (told you it was fast-paced), you would guide a detective entering the Station Theater, in search of his/her missing partner. Then, having found said partner, you have to guide him/her so that he/she escapes and solves the initial mission: finding Sudan Archives' stolen violin. The really interesting bit about that second part was that it was linear in a very literal sense: the avatar and the game camera would keep scrolling from one end to another, encountering puzzles along the way. I've been frustrated by some of the more "experimental" games in the past, but this one felt fun & fresh all the way through.
Lessons Learned (or re-learned):



Flavor pictures from their website
Photos thématiques tirées du site web


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Exit Stage Left
Emplacement:
Pygmalion, Urbana (Illinois) (https://thisispygmalion.com/exitstageleft/)
# de joueurs:
1-6 (jouée avec 5)
Durée:
30 min
Salles Multiples:
Interface et contrôles:
Jeu à distance (Zoom)
Langue:
Anglais
Indices:
Spécial (Donnés en personne, par votre avatar en jeu)
Décomptes:
6 verrous, 20 (!) déductions, 16 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Automne 2020
Réussie?
OUI - Environ 3 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
The game starts LITERALLY outside
Le jeu commence - littéralement - à l'extérieur

Je n'avais jamais entendu parler du festival Pygmalion avant ceci... et pour être tout à fait franc, j'ai encore l'impression de ne pas en avoir entendu parler. 🤨 Je le dis en toute candeur: j'ai visité le site web, et il s'agit clairement d'une sorte de festival, et c'est en Illinois, et cette année, comme bien d'autres, ils ont monté un événement 100% numérique, mais j'ai encore du mal à figurer ce qu'on y célèbre, au juste. Eh ben.
Je ne savais pas non plus à quoi m'attendre, puisque 1) ce jeu était gratuit-mais-les-dons-sont-bienvenus, et 2) je n'en avais entendu parler que par une poignée d'accros mentionnant qu'il leur restait des places. J'ai eu droit à belle surprise, finalement. Le jeu était amusant, dynamique, et original.
Dans la première partie du jeu (je vous l'ai dit, il s'y passe beaucoup de choses), vous deviez guider un(e) détective se rendant au Station Theater, à la recherche de son/sa partenaire disparu(e). Ensuite, après avoir trouvé le/la partenaire en question, vous alliez devoir le/la guider pour l'aider à s'échapper et à compléter sa mission d'origine: retrouve le violon volé de Sudan Archives. Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant avec cette seconde partie était qu'elle était linéaire au sens propre du terme: l'avatar, ainsi que la caméra de jeu, défilait d'un bout de la salle à l'autre, rencontrant des énigmes en cours de route. J'ai déjà été agacé par certains jeux plus "expérimentaux" dans le passé, mais celui-ci nous a semblé original et amusant du début à la fin.
Leçons à retenir (ou à réviser):

Wednesday, September 23, 2020

Éditorial: Objectif? Objection!

Asujetti à la subjectivité


Voilà un sujet de discussion qui ressort sur une base régulière, parfois comme un enjeu majeur, d'autres fois comme une discussion secondaire durant une conversation. Je l'ai vu surgir dans la communauté québécoise locale comme ailleurs dans le monde. J'en ai déjà parlé brièvement dans le passé, mais j'ai cru bon d'y revenir:

Les critiques de jeux d'évasion sont-ils objectifs?

Ma réponse habituelle à cette question ressemble à peu près à ça:
Huh?

J'essaie d'être objectif, ça va de soi, mais j'appartiens à l'espèce humaine, et je sais pas si vous avez remarqué, mais ces petites bêtes-là on tendance à être très subjectives dans leurs opinions.

Alors ouais, des tas de trucs peuvent influencer sur mon opinion globale d'une Escape Room, dans une direction ou l'autre. Peut-être que leur lobby est particulièrement beau. 👍 Peut-être qu'ils n'ont pas de stationnement. 👎 Peut-être que les proprios sont eux aussi des accros d'évasion, qui adorent en parler. 👍 Peut-être que mes enfants se sont disputés avant d'arriver. 👎 Peut-être que notre hôtesse est particulièrement jolie. 👍 Peut-être que j'ai faim/soif et n'ai pas pu rien trouver à manger/boire avant la partie. 👎 Peut-être que la salle a un thème que j'adore. 👍 Peut-être que j'ai récemment jouée une salle avec le même thème mais de meilleure qualité. 👎 Peut-être que notre hôte à fait une blague rigolote à propos de Dr. Who. 👍 Peut-être que j'ai mangé un truc que je ne digère pas. 👎 Peut-être que je joue avec des amis que je n'avais pas vu depuis un bout. 👍 Peut-être que la salle voisine est pleine de tapons avec un verre de trop dans le nez. 👎 Peut-être que je suis en vacances et que j'y ai déjà eu beaucoup de plaisir. 👍 Peut-être que ce thème ne me plaît tout simplement pas. 👎 Peut-être que je suis en feu et que j'ai résolu tout plein d'énigmes. 👍 Peut-être que notre hôte a dit un truc qui m'a fait sentir nono. 👎 Est-ce que j'ai déjà parlé de la jolie hôtesse? 😇🙄 👍 Peut-être que j'ai eu une mauvaise journée au travail. 👎 Peut-être que ma femme joue avec moi, et qu'elle a un look à me faire oublier toute jolie hôtesse susmentionnée. 😄😍 👍 Peut-être que j'ai dans mon groupe un ami qui s'avère être déplaisant. 👎

Au bout du compte, énormément de choses peuvent pousser votre opinion globale dans une direction ou l'autre, et même si certaines d'entre elles peuvent être dignes de mention (le manque de stationnement, le beau hall d'entrée...), elles ne devraient probablement pas faire partie de votre opinion générale d'une salle.

Alors donc... si quelqu'un m'offre de venir jouer à leur salle gratuitement, ou à rabais, est-ce que mon opinion en sera affectée? Fort probablement, dans une certaine mesure... mais honnêtement, je ne suis pas certain que ce soit nécessairement de manière positive - je pourrais me mettre à compenser dans l'autre direction, je crois bien. 🤷‍♂️ Et tant qu'à aborder le sujet...


Critique de théâtre, ou client mystère?


Plusieurs blogues de critiques de jeux d'évasion vont accepter - voire même demander, si ce n'est exiger (!) - des entrées subventionnées pour les salles dont ils vont parler. Je sais que certains des gens en train de me lire en sont scandalisés. Je crois pourtant que la chose demeure une question de point de vue.

Statler: "...et nous ne pourrons pas nous échapper avant."
Waldorf: "Tu veux dire qu'à toutes ces autres fois,
nous aurions pu simplement partir?
Prenons les critiques de théâtre. Ils reçoivent normalement des billets gratuits pour chaque spectacle en production. Leurs noms et leurs visages sont généralement bien connus, et les gens prennent leur opinion pour acquis, sachant qu'elles peuvent conduire à un succès ou un échec commercial.

Pourtant, la comparaison est faible quand on y pense bien. La "performance" offerte aux critiques fait partie d'un ensemble. Pouvez-vous imaginez si, au lieu d'une "première médiatique", les spectacles devaient faire une représentation pour chaque critique? Et même si, oui, on peut argumenter que les spectacles, comme les jeux d'évasion, peuvent être victimes de pépins techniques ou d'erreurs humaines, ceux-ci risquent beaucoup moins d'affecter l'intégralité de votre expérience de spectateur.

Une autre manière dont l'analogie ne tient pas la route est la façon dont les propriétaires peuvent offrir une expérience de jeu significativement meilleure aux critiques qu'aux clients réguliers, simplement en prenant davantage soin d'eux. Pouvez-vous imaginer si, après la publication des critiques, un spectacle de Broadway remplaçait tous ses artistes par une troupe d'amateurs?

"...et une eau minérale!"
L'Aile ou la Cuisse (1976)
On pourrait faire une comparaison plus étroite entre les critiques de jeux d'évasion et les critiques gastronomiques, en particulier ceux qui visitent les restaurants de manière anonyme. Ainsi, vous pouvez vivre une expérience se rapprochant davantage de celle de monsieur-madame-tout-le-monde. Vous débarquez discrètement, faites comme si de rien n'était, quelques questions, et c'est reparti. Une belle analogie, pas vrai?

Pourtant, elle n'est pas si parfaite, à mon avis. Imaginez: et si une visite au restaurant était la seule manière d'obtenir un repas? L'unique façon de régler vos "envies gastronomiques" serait donc d'aller encore et toujours dans les mêmes restaurants, ce qui signifierait 1) qu'on finirait par vous reconnaître, et 2) que vous finiriez par devenir un "habitué", donc par probablement recevoir un traitement spécial de toute manière. Et ensuite quoi? Vous donneriez un faux nom au moment de réserver? Vous porteriez un déguisement?


Comment ça se passe ici (on se la met sur la table)


Je l'ai déjà mentionné, sur ce blog et ailleurs: bien que je n'aie rien contre l'approche "critique théâtrale", j'ai personnellement tendance à prendre celle du "client mystère", en évitant de mentionner le blog et en n'essayant pas de rejoindre les propriétaires (surtout ceux que je ne connais pas déjà) avant de faire mes réservations. Ceci étant dit, les propriétaires qui me connaissent peuvent assurément m'offrir des rabais, ne serait-ce que pour augmenter les chances que je vienne voir leurs salles plus rapidement. C'est ça qui est ça.

N'empêche, cette réponse ne suffira peut-être pas à tous. Peut-être vous demandez-vous à quel point exactement l'aspect pécunier a pu me "corrompre". Alors vous savez quoi? Je vais le dire. 😲

Sur les 200 premiers jeux que j'ai fait, 35 portent l'étiquette "specialrebate". Toutefois, la plupart d'entre eux viennent de compensation pour des choses qui n'ont pas été rondement, ou des concours que j'ai gagnés, ou d'autres circonstances que je ne crois pas être en rapport direct avec le blog. (Croyez-le ou non, y'a des gens ici-bas qui trouvent mes enfants attachants 🤨, et ça m'a déjà valu un rabais ou deux. Tout bien considéré, je compte 15 jeux pour lesquels j'ai reçu un rabais qui m'était spécifiquement offert dû à l'existence du blog. En faisant le calcul, ces offres m'ont épargné environ 500 dollars au fil des ans. Là, vous pouvez-vous dire que c'est un très bon "deal", tout ça... 🤑 ...mais suite à mes calculs, je conclus aussi avoir passé environ 500 heures sur le blog jusqu'à ce même point. Autrement dit, j'aurais pu investir ces heures à faire à peu près n'importe quel travail, et le résultat aurait été plus lucratif. 😅


On continue? ("♫ Stop... ou... Encore... ")


J'aime bien faire des listes. Et des compilations. Alors après avoir essayé quelques jeux d'évasion, j'ai mentalement gardé une poignée de notes, que j'ai utilisées pour faire un genre "d'album", qui est ensuite devenu un blogue, et ce longtemps avant même que je ne le publicise sur les réseaux sociaux. J'ai laissé quelques amis y jeter un oeil, et l'un d'eux m'a fait remarquer que ce serait bien d'avoir "un petit quelque chose en plus" que de simplement énumérer les salles et mes impressions générales. J'ai donc ajouté le concept des "Leçons à Retenir", puis j'ai ajouté des critiques de jeux sur table.

Parallèlement à tout ça, j'ai mis sur pied mes cartes et mes bottins, les améliorant petit à petit. Dans les dernières années, par contre, j'ai de la compétition, comme je le faisais récemment remarquer, et j'en suis à me demander si je devrais m'y remettre, ou bien plutôt investir mes efforts ailleurs. Honnêtement, j'ai pas encore fini de me le demander. 😛

Je sais bien que je ne ferai pas brailler personne ici, mais je dois le dire... tenir un blog, surtout avec les contraintes que je me suis donné (un article pour chaque jeu / salle), ben c'est vraiment fatiguant. En toute franchise, il y a des jours où je me demande si je ne suis pas simplement victime d'un "biais d'engagement". Je ne crois pas que ce soit vraiment le cas - je retire quand même du plaisir de ce que je fais, après tout. N'empêche, j'espère que je mets les bons efforts aux bons endroits.
Mais toi, très cher lecteur, tu en penses quoi? Si tu t'es rendu jusqu'ici, y a-t-il des amélioration que tu souhaiterais voir? Une refonte de la mise en page? Une nouvelle fonctionnalité? Je ne reçois pas beaucoup de "feedback" en général, et je serais heureux de savoir ce qui ne fonctionne peut-être pas aussi bien que je pourrais le croire. En tout cas, merci d'être là! 😉

Thoughts: Objectively Subjective

Subject to Subjectiveness


Here's a topic that turns up regularly, either as a side discussion during a chat, or as recurring argument. I've seen it pop up in our local Quebec community as well as on the larger scene. I briefly touched it in the past, but let's give it another go:

Are Escape Room reviewers / bloggers objective?

My typical response to that question is...
Muh?

I try to be objective, of course, but I'm a human being, and those annoying little things are quite the subjective lot.

So yeah, tons of things could sway my overall opinion of a room, either way. Maybe they have nice lobby. 👍 Maybe they don't have parking. 👎 Maybe the owners are fellow enthusiasts who love to chat. 👍 Maybe the kids got in a fight on our way there. 👎 Maybe the gamemaster is an attractive lady. 👍 Maybe I couldn't get a quick snack or drink before the game. 👎 Maybe I really love that room's theme. 👍 Maybe I recently played a better room with the same theme. 👎 Maybe the GM made a Doctor Who joke I liked. 👍 Maybe I ate something bad before the game. 👎 Maybe I'm playing with friends I haven't seen in a while. 👍 Maybe there's a group of loud drunken idiots in the next room. 👎 Maybe I'm on vacation and having a great time already. 👍 Maybe I just don't like that theme. 👎 Maybe I was really clever and solved a ton of stuff. 👍 Maybe the host said something that me feel dumb. 👎 Did I mention the attractive GM already? 😇🙄 👍 Maybe I had a bad day at work. 👎 Maybe my wife is playing with me, with that cute dress that'll make me forget any aforementioned attractive GM. 😄😍 👍 Maybe I brought a friend who doesn't "play nice". 👎

Ultimately, lots of things can steer your opinion one way or the other, and while some of them could be legitimate things to observe in a review (the lack of parking, the nice-looking lobby...), they probably should be left out when making your overall assessment of an escape room.

So... If someone asks me to come play their room for free, or with a rebate, will it impact my judgment? Well, probably, to some extent... but honestly, I'm not sure if that impact will be positive - I might feel a need to overcompensate, really. 🤷‍

Speaking of which...


Theater Critic, or Mystery Diner?


Many ER review blogs out there will accept - even request, if not require (!) - subsidized tickets for the rooms they review. I know some readers do take offense in that. I think it comes down as a matter of point of view, however.

Statler: "...and we won't be able to escape until then."
Waldorf: "Wait - you mean all those other times,
we could've just left?
Take theater critics. They will typically get free tickets to every show there is out there. Their names and faces are generally well-known, and people just take for granted that their opinions on a show will make or break it, right?

However, it's a pretty weak analogy when you scratch below the surface. The "performance" given to critics is part of a larger whole. Can you imagine if, instead of a single "media premiere", shows had to run one performance for every critic? And yes, you could argue that shows, just like Escape Rooms, can fall prey to technical problems or human errors, but those are a lot less likely to completely sour your experience as a viewer.

Another area where the analogy doesn't hold is that owners can provide a significantly better experience to critics than to regular customers, simplify by pampering more to them, and providing better customer service. Can you imagine if, after all the reviews got published, a Broadway show replaced all its top-billing performers with third-grade nobodies?

"...and one mineral water!"
L'Aile ou la Cuisse (1976)
A closer comparison could be made between ER critics and food critics, especially those who visiting restaurants anonymously. That way, you can get an experience very similar to what the "everyday man" will go through. Come in, be innocuous, ask a few questions, and out you go. Seems like a great analogy, doesn't it?

Well, it's still far from perfect, in my mind. Picture this: what if going to restaurants was the only way to get a decent meal? So to get your "gastronomical fix", you have no choice but to go to restaurants again and again, meaning that 1) you're bound to be recognized eventually, and 2) you might still end up with better treatment since you're a regular. And then what? You'll change your name when you call ahead? Wear a disguise?


How I roll - Spilling the beans


I've mentioned this in the past, on this blog and elsewhere: while having no qualms against my fellow "theater-style" critics, I personally do lean more towards the "mystery diner" type, avoiding mentions of the blog and not trying to reach owners (especially those I don't know) before booking my rooms. That being said, owners who do know of me are more than welcome to offer me deals, if only to ensure I get to play their rooms faster. No biggie.

Still, that might not be enough for some of you. Perhaps you're wondering precisely how "corrupt" I might have become by the monetary angle. So you know what? I'll tell. 😲

Out of the 200 first games I played, 35 bear the "specialrebate" label. Most of those, however, are compensations for things that didn't go right, or contest prizes I won, or circumstantial deals that I do not believe to be related to the blog. (Believe it or not, some folks out there find my kids endearing, and I got a few rebates out of that, too.) All things considered, there are 15 games for which I clearly was offered a deal specifically because of the blog. By my calculations, those deals saved me about 500 dollars over the years. Now, you might be thinking that's a pretty good deal to have... 🤑 ...but by those same calculations, I've spent roughly 500 hours on the blog so far. 🤨 In other words, spending those hours working on pretty much any sort of work would've been more lucrative. 😅


And now what? ("♫ Keep... on... movin'... ")


I like lists. And summaries. When I started playing Escape Rooms, I took a few mental notes, then I turned those into an "album" of sorts, and then it became a blog - long before I even publicized it on social networks. I had a couple friends look at it, and one of them pointed out that it'd be nice to have "a little something extra" than just listing rooms and general impressions. I then came up with the idea of "Lessons Learned", to which I added book & boardgame reviews.

In parallel, I built my maps and directories, gradually improving on them. In recent years, though, competition has ramped up, as I said in previous posts, and I've been wondering whether I should work on further improvements, or put my efforts elsewhere. Honestly, I'm not done wondering just yet. 😛

I know I won't get anyone teary-eyed for my sake, but I have to say... writing up a blog, especially with the parameters I chose to give myself (every game / room warrants its own article), is a fairly tiresome task. Frankly, there are times where I wonder if this is just a case of sunk-cost fallacy. I don't think so - I do get a measure of enjoyment from what i do here, after all. But I hope to put the rights efforts in the right places.
But what about you, dear reader? If you made it all the way here, are there improvements you'd like to see here? A revamp of the layout? Some missing feature? I don't get much feedback, and I'd love to know what may or may not work as well as I think. In the meantime, thanks for just being here! 😉

Sunday, September 20, 2020

Seabed - YouEscape - Remote

"♫ Under the seeeeeeea... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Seabed
Location:
YouEscape, Athens (Greece) (https://www.patreon.com/youescape/posts)
# of Players:
Unlimited (2-4 recommended) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Interface & Controls:
Remote play (Google Hangouts), Shared documents (Google Drive), Webcrumbs
Language:
English
Hints:
2 (Delivered in person, by our host)
Tally:
2 Locks, 15 Deductions, 13 Tasks
Official Description:
You are an avid treasure hunter in search of the world’s rarest underwater mineral. However you’ve spent a considerable amount of time and resources to no avail... You decide to give it one more go before giving up.
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - With about 30 minutes left - no hint used
Verdict:
For this second YouEscape in the same month, we were slightly constrained by time. While the game had a 60-min limit, we actually had to be done in 50 minutes, so that one of my teammates wouldn't be late to an appointment. Not to sound cocky, but we thought that this shouldn't much of a challenge, given our recent performances.
Unfortunately, this was also the time Nick made a mistake and assumed our game was later that day. Once we pinged him, he promptly got ready for us, but now we only had about 35 minutes to finish this game with a full crew. Would we make it?
Well, we stepped on the gas, cut down on our usual jokes, did away with the long explanations whenever one of us fell behind (who, me? 😅), and managed to wrap the whole thing with a few minutes to spare. Too bad we couldn't take our time to fully enjoy those puzzles. As always, there were many clever touches here and there. This time, the "ultimate task" was to pick the right area of the shown aquarium to dig down into. 🙂 Original, as we'd expect.
Lessons Learned (or re-learned):


Photo du jeu réel, tirée du descriptif
Actual game picture from the official blurb


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Seabed
Emplacement:
YouEscape, Athènes (Grèce) (https://www.patreon.com/youescape/posts)
# de joueurs:
Illimité (2-4 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Salles Multiples:
Interface et contrôles:
Jeu à distance (Google Hangouts), Documents partagés (Google Drive), Piste web
Langue:
Anglais
Indices:
2 (Donnés en personne, par notre hôte)
Décomptes:
2 verrous, 15 déductions, 13 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Environ 30 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
Pour cette seconde session de YouEscape dans un même mois, nous étions légèrement restreint dans le temps. Même si le jeu avait une limite d'une heure, nous allions devoir le compléter en 50 minutes, pour éviter qu'un membre de notre équipe ne soit en retard à un rendez-vous. Sans vouloir paraître trop fanfarons, nous nous sommes dit que ce serait chose facile, au vu de nos récentes performances.
Malheureusement, cette fois était aussi celle où Nick a commis une erreur dans son horaire, croyant que nous devions jouer plus tard. Après l'avoir contacté, il s'est empressé de tout mettre en place, mais le résultat était que nous n'avions plus que 35 minutes pour compléter le jeu avec l'équipe entière. Allions-nous y parvenir?
Et bien, nous avons augmenté la cadence, retenu nos habituelles blagues, avons laissé tomber les moments où un joueur n'ayant pas compris (qui, moi? 😅) se fait tout expliquer en détail, et avons ainsi pu terminer le jeu avec encore quelques minutes en bonus. Dommage que nous n'ayons pas pu prendre de le temps de pleinement apprécier toutes ces énigmes. Comme toujours, il avait quelques très bonnes idées ici et là. Cette fois, la "tâche ultime" consistait à choisir la bonne section de l'aquarium dans laquelle creuser. 🙂 Original, comme à chaque fois.
Leçons à retenir (ou à réviser):

L'état initial du jeu
The game initial state

Wednesday, September 16, 2020

Jeux de table - The Network - The Escapement

La Valeur Nette


Image tirée du site officiel


Éditeur:
Concepteurs:
The Escapement
Artiste:
Aucun?
Langues:
Anglais
# of Players:
1-6 (je recommande 3-4)
Âge:
14 ans et + (dû à quelques scènes violentes)
Duration:
? (je dirais 3 à 6 heures)

Concepts et mécaniques de jeu

Quelques éléments du jeu

  • Pour ceux qui l'ignorent, The Escapement est une entreprise de jeux d'évasion située à Margate, en Angleterre. Il se trouve que je l'ai visitée en 2019, durant nos vacances familiales, et nous y avons passé un très bon moment.
  • La première chose que vous trouverez dans cette boîte mystérieuse est une lettre provenant de la "Division des Circonstances Intéressantes" d'une organisation secrète britannique nommée "The Network". Leur sécurité est compromise, et ils ont décidé d'aller chercher de l'aide là ou personne ne s'y attendrait, soit: chez vous. 😄 Cette même lettre vous guidera vers le site web de l'organisation.
  • Presque tout le contenu de la boîte est réparti entre 3 grosses enveloppes, que vous ne devrez ouvrir que lorsque l'on vous le dira.
  • Tel que vous le demandera la séquence vidéo initiale, vous allez ouvrir une première enveloppe, trouver comment en soutirer un code, entrer ledit code sur le site web, ce qui vous mènera à la séquence vidéo suivante, et ainsi de suite.
  • À chaque étape, vous pourrez utiliser le bouton de "Support à distance", dans le coin, pour "ouvrir un ticket de support" et demander des indices automatisés sur la section courante.
  • La boîte est conçue pour être à usage unique, avec des composantes à endommager et quelques trucs sur lesquels vous êtes sensé écrire.

Le portail web de l'ICD

Pour
  • L'aspect visuel global est très élégant, très moderne. Nous sommes loin des couleurs criardes de Unlock! Les séquences vidéo sont - elles aussi - bien réalisées.
  • La qualité des composantes est elle aussi très élevée. Rien à voir avec les "boîtes par abonnement" typiques.
  • Les énigmes sont plutôt variées. Chacune des trois enveloppes peut donner l'impression d'appartenir à un jeu différent.
Contre
  • Le coût de la boîte est problématique, en particulier pour nous canadiens. Si vous habitez au Royame-Uni, recevoir cette boîte vous coûtera à peu près l'équivalent d'une paire de boîtes de Unlock! Même en partageant les coûts d'envoi avec quelques amis, la même boîte m'a plutôt coûté l'équivalent de trois jeux semblables. Difficile pour moi d'affirmer que ce jeu offre vraiment plus de divertissement que neuf parties de Unlock!
  • À la lumière du point précédent, le fait que la boîte n'est sensée ne servir qu'une seule fois est encore plus difficile à digérer. (Ceci étant dit, j'ai été prudent avec les éléments du jeu et je crois que je pourrais y faire jouer d'autres personnes, même si une ou deux énigmes ne seraient pas aussi agréables à faire.)
  • Même si la chose ne nous est pas arrivée, je pourrais facilement imaginer que des joueurs se retrouvent coincés malgré le système d'aide - les indices ne sont jamais explicites, et on pourrait aisément mal interpréter un des conseils donnés...
Les suggestions de la maison

Pour une meilleure expérience de jeu, je vous suggère ceci:
  • Jouez sur plusieurs sessions...
    Les trois enveloppes peuvent aisément se jouer sur 3 sessions différentes. (Et puis, comme je le disais ci-dessus, on pourrait croire à 3 jeux distincts de toute manière.)
  • ...mais gardez vos notes
    Votre fureteur risque de ne pas mémoriser le point où vous étiez rendus, alors il vous faudra possiblement taper vos anciens codes de nouveau.

Boardgame - The Network - The Escapement

The Net Worth


Picture from the official website


Publisher:
Designers:
The Escapement
Artist:
None?
Languages:
English
# of Players:
1-6 (I'd recommend 3-4)
Age:
14+ (due to a few violent scenes)
Duration:
? (I'd say 3-6 hours)

Game Design & Mechanics

Sample contents from the box

  • For those not in the know, The Escapement is an Escape Room venue from Margate in the UK. I happened to visit it in 2019, during our family trip, and we had a great time there.
  • The first thing you get from this mysterious box is a letter from the "Interesting Circumstance Division" of something called "The Network", a secret organization operating in the UK. They've been compromised, and have decided to ask for help where their enemy would not expect it, namely: your place. 😄 That same letter will refer you to the game's website.
  • Most of the box's contents is split into 3 large envelopes, which you only open when being instructed to.
  • As instructed in the first video, you open the first envelope, have to figure how to get a code out of it, and then enter that code in the website, leading you to another video, and so on.
  • At each step, you can use the "Remote Support" button in the corner to "open a ticket" and request automated hints on whichever section you're currently working on.
  • The box is intended to be single-usage, with pieces you break down and a few things you're supposed to write over.

The ICD portal

Pros
  • The visuals are very slick, very modern. We're far from Unlock!'s brigthly-colored boxes. Likewise, the video sequences are well-made.
  • The production quality of those materials is also quite high. Nothing like your average "montly mail-order" box.
  • The puzzles are fairly varied. Each of the 3 envelopes felt like playing a slightly different game.
Cons
  • The price point is a concern, especially for us Canadians. If you're in the UK, having the box sent to you will roughly cost you the same as a couple Unlock! boxed sets. Even sharing delivery costs with a few friends, that box still cost me the equivalent of three such boxes. Hard to argue this is "worth" as much fun as nine Unlock sessions.
  • Given the above point, the fact that the box isn't intended for reuse makes it a hard sell. (That being said, I was careful with the components and I could picture other folks playing with my box, even though a puzzle or two would provide a lessened experience.
  • Although that didn't happen to us, I could easily picture the hint system failing to help some players - the hints are never quite explicit, and I could picture a group misunderstanding one of the pointers...
House Rules & Suggestions

To get the best gameplay experience, I suggest you do the following:
  • Play over multiple sessions...
    The three envelopes can be easily be played in 3 different sittings. (Besides, as I said above, they kinda feel like 3 different games.)
  • ...but keep your notes
    The browser might not track which part you had reached, so you might have to reenter your old codes first.

Sunday, September 13, 2020

Constellations - YouEscape - Remote

"♫ I'm wishing on a star... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Constellations
Location:
YouEscape, Athens (Greece) (https://www.patreon.com/youescape/posts)
# of Players:
Unlimited (2-4 recommended) (Played with 4)
Duration:
80 min
Multi-Room:
Interface & Controls:
Remote play (Google Hangouts), Shared documents (Google Drive), Webcrumbs
Language:
English
Hints:
2 (Delivered in person, by our host)
Tally:
3 Locks, 15 Deductions, 13 Tasks
Official Description:
Every 10 years all the astronomers in the kingdom are summoned to have their skills tested. Those who fail are deemed charlatans and receive severe punishment. Everyone believes you are the best. Don’t let them down...
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - With about 15 minutes left - no hint used
Verdict:
Alas, we had been completely unable to make my team's summer schedule fit within the available YouEscape time slots, and so in the end we decided to play 2 games in September instead, a week apart from one another.
By now, it's getting harder and harder to say things about this series. It's still pretty nice for the price point, and the puzzles keep being, well, "conventionally unconventional" 😄 in the sense that Nick keeps finding original ways to use the World-Wide Web to his advantage, but that by now we've grown familiar with the general pattern he uses. This game has a cute goal, though: you final task is to use the tools you've retrieved to identify which constellation currently hovers on top of YouEscape HQ at the time of play!
Despite what I just said about familiarity, a funny thing happened this time around. For the first time in a while, we ended up being completely stuck and felt the need for a hint. Only then did Nick realize that we were missing one clue piece he should've given up earlier! 🤣 Turned out we didn't really need that hint. And we didn't bother asking for more time either. 😎
Lessons Learned (or re-learned):


Photo thématique tirée du descriptif
Flavor picture from the official blurb


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Constellations
Emplacement:
YouEscape, Athènes (Grèce) (https://www.patreon.com/youescape/posts)
# de joueurs:
Illimité (2-4 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
80 min
Salles Multiples:
Interface et contrôles:
Jeu à distance (Google Hangouts), Documents partagés (Google Drive), Piste web
Langue:
Anglais
Indices:
2 (Donnés en personne, par notre hôte)
Décomptes:
3 verrous, 15 déductions, 13 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Environ 15 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
Hélas, nous avions été totalement incapables de coordonner nos horaires d'été respectifs avec les plages horaires de YouEscape, et avions donc décidé que nous jouerions 2 fois en septembre à la place, à une semaine d'écart.
À ce stade-ci, il m'est de plus en plus difficile de faire des commentaires originaux sur cette série. Elle demeure très intéressante pour ce qu'elle en coûte, et les énigmes continuent d'y être, ma fois, "conventionellement originales" 😄 dans la mesure où Nick continue de trouver des manières originales d'utiliser la Grande Toile à son avantage, mais où nous sommes aussi très familiers avec son approche générale. Ceci dit, ce jeu a une prémisse plutôt sympathique: votre ultime tâche est d'utiliser les outils obtenus pour identifier quelle constellation se trouve au-dessus des quartiers-généraux de YouEscape, au moment où vous le faites!
Malgré mon précédent commentaire sur notre aisance générale avec YouEscape, un truc rigolo s'est produit cette fois-ci. Pour la première fois depuis un bon bout, nous nous sommes retrouvés complètement coincés, sans avoir la moindre idée quoi faire, et avons dû demander un indice. C'est à ce moment seulement que Nick a réalisé qu'il avait oublié de nous remettre un élément de jeu que nous avions déjà mérité! 🤣 Donc, pas besoin d'indice en fin de compte. Et nous n'avons pas cru nécessaire de demander à être compensés pour le temps perdu non plus. 😎
Leçons à retenir (ou à réviser):

L'état initial du jeu
The game initial state

Wednesday, September 9, 2020

Pursuit of the Assassin Artist - Omescape - Remote

"♫ Here I go again... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Pursuit of the Assassin Artist
Location:
Omescape, San Jose (California) (https://omescape.us/sanjose/)
# of Players:
2-8 (Played with 6)
Duration:
90 min
Multi-Room:
Yes
Interface & Controls:
Remote play (Zoom), Dedicated website, 360° viewer, Inventory control, Webcrumbs
Language:
English
Hints:
Special (Delivered by in-game characters)
Tally:
7 Locks, 28 Deductions, 19 Tasks
Official Description:
Introducing our new live online escape room! In Pursuit of the Assassin Artist, you will be teaming up with a secret agent to discover the secrets of the world-famous modern artist. You’ll be able to play in an escape room from the comfort of your own home. Team up with your friends and hop on Zoom to engage in a thrilling story, be able to navigate through an actual room, and control the actions of a live host. Is your team clever enough to take down the Assassin Artist?
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - With over 15 minutes left - 2 hints received
Verdict:
Now, here's something a bit odd about this game: it's got a special "gimmick", and apparently reviewers don't actually agree as to whether or not the gimmick should be a spoiler or not! In my mind, it wasn't, because that particular game mechanic was explicitly mentioned before the game even started. However, some of my teammates missed on that, and ended up being either annoyed or happy about it, depending. 🤔 Furthermore, some reviews out there do explicitly mention that same "spoiler" straight off the bat.
So what do I do with this? Here's the deal I propose: go and book this game. It's been my no-contest, hands-down favorite remote game thus far, in part thanks to the gimmick, but also because it's a decent game overall. If that statement isn't enough, no biggie (hey, I just posted a whole editorial on the relative worth of my opinions), but I'll explain the gimmick below.

"Come on in! Don't mind the mess..."
"Entrez, entrez! Regardez pas le désordre..."
Lessons Learned (or re-learned):


Poster thématique tirée du site web
Flavor poster from their website


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Pursuit of the Assassin Artist
Emplacement:
Omescape, San Jose (Californie) (https://omescape.us/sanjose/)
# de joueurs:
2-8 (jouée avec 6)
Durée:
90 min
Multiple:
Oui
Interface et contrôles:
Jeu à distance (Zoom), Site dédié, Visionneuse 360°, Gestion d'inventaire, Piste web
Langue:
Anglais
Indices:
Spécial (Donnés par des personnages dans le jeu)
Décomptes:
7 verrous, 28 déductions, 19 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Plus de 15 minutes restantes - 2 indice reçus
Verdict:
Bon, ici on se retrouve dans une situation un particulière avec de jeu: il comporte une "gammick" (comme on dirait par ici), et il semble que les critiques ne s'entendent pas à savoir si cette gammick devrait être révélée, ou bien si ça gâche la surprise. À mon point de vue, cette information ne spolie pas vraiment les joueurs, puisqu'elle est expliquée juste avant que le jeu ne commence. Toutefois, certains membres de mon équipe n'ont pas saisi cette explication, et on soit apprécié, soit regretté de l'avoir manqué. 🤔 Qui plus est, certaines critiques déjà publiées font clairement mention de ce "spoiler".
Donc, je fais quoi avec ça, moi? Voici ce que je vous propose: allez faire cette salle. C'est sans contredit la préférée de toutes les salles que j'ai pu faire en ligne, en partie grâce à cette fameuse gammick, mais aussi pour la qualité du jeu dans son ensemble. Si cette approbation ne vous suffit pas, je n'en suis pas offensé (après tout, je viens juste d'écrire un éditorial complet sur la valeur relative de mes opinions), mais je vais donc expliquer la mécanique de jeu en question ci-dessous.

L'Écran d'introduction
Intro screen
Leçons à retenir (ou à réviser):

Saturday, September 5, 2020

Éditorial: En Quête de la Meilleure Salle - Une oeuvre tragi-comique de 200 chapitres

"Gilles le joueur" ADORE les sites de classement de salles...


Au printemps de l'an dernier, alors que je commençais à planifier notre voyage familial en Grande-Bretagne, je me suis retrouvé à passer beaucoup de temps sur des sites de jeux d'évasion tels que Escape the Review et The Logic Escapes Me, à essayer de figurer sur quelles salles je devrais jeter mon dévolu durant ces vacances. Après tout, il s'agissait ici d'une opportunité qui ne se reproduirait peut-être pas.

Dans un même ordre d'idée, j'ai déjà demandé à des Torontois de me recommander des salles (pour moi comme pour d'autres) et je rappelle à quel point j'avais été agacé par des réponses évasives du genre "Et bien, ça dépend.", "Quels sont leurs goûts?" "Combien de joueurs?", "Quel genre de salles préfèrent-ils en général?" Et le pire dans tout ça, c'est que j'aurais très bien pu m'imaginer les faire moi-même à quelqu'un d'autre. 😶 Après tout...


"Gilles le blogueur" DÉTESTE classer des salles...


Vraiment, quelle plaie. Avoir à donner une note à une expérience de jeu? Si l'échelle est trop petite, il devient difficile de différencier une "vraiment très bonne" salle d'une "quand même le fun". Si l'échelle est trop détaillée, la note va devenir de plus en plus dépendante de facteurs qui risquent de changer d'une séance à l'autre. Et si le milieu de l'échelle est sensé correspondre à une salle "typique", combien d'autres salles mériteront vraiment une note plus basse? Après tout, les salles "médianes" sont probablement des salles "vanilles" qui ne sont guère pires que celles dites "poches". Donc, on gaspille la moitié de l'échelle? Et comment gère-t-on les nouvelles salles qui repoussent les limites de ce qu'on considérait naguère comme une performance "parfaite"?

Voulez-vous apprendre un petit secret? En réalité, oui, j'attribue des notes à chaque salle jouée! Mais je le fais surtout pour pouvoir filtrer mes salles.
Le chat sort du sac!
Et, non, je ne vous les donnerai pas. 😛


Une autre foutue tangente autobiographique


Freud l'a dit: c'est de leur faute
Les gens qui connaissaient mes parents (j'utilise l'imparfait, car mon père nous a quitté il y a plus de 15 ans déjà) s'entendent généralement sur deux choses: les deux étaient très attachants (fallait bien que je le dise ❤️), mais étaient aussi étrangement assortis l'un avec l'autre. Même s'ils savaient tous deux apprécier la vie et ses bonnes choses, ils avaient des approches très... complémentaires.


Ma mère - Chaque Jeu d'Évasion est Fantastique ("♫ For me, for me, formidable! ")


Vous connaissez l'expression bien de chez nous, "être fait pour le bonheur"? C'est définitivement ainsi que je décrirais ma mère. Non seulement elle possède une attitude enjouée et amicale, mais elle a aussi un talent naturel pour franchir les écueils de la vie et garder le cap sur le positif. Et si j'ai hérité quelque chose d'elle, c'est sans doute ma manière d'aimer tout ce que la vie m'amène.

Vraiment, ça ne sert pas à grand-chose de me demander si "je me suis amusé" quand je sors d'un jeu d'évasion. C'est sûr que j'ai eu du fun! Je faisais une Escape Room, toé chose! 🥳 J'ai passé un moment à faire une activité que j'adore, avec des gens que j'apprécie. 🥰 Vous pensez vraiment qu'une énigme brisée va me faire bouder mon plaisir? Même une salle "complètement nulle à chier" est sûre de se transformer en souvenir mémorable, dont on pourra rire pour des mois à venir. 😏


Mon père - Chaque Jeu d'Évasion est Tout Croche ("♫ J'ai mauvais caractère... ")


Mon père, à l'inverse, avait une forte tendance à remarquer - et à souligner - les failles et les défauts dans toute chose et toute entreprise. En fait, les mauvaises langues vous diront que c'est de famille, et que "Duchesne" s'épelle D-u-c-h-i-â-l-e-u-x.

Fait que, ouin, regarde champion, je comprends que ta salle est renommée pis sensée être formidable, mais j'espère pour toi que personne ne me l'a vantée auparavant, parce que sinon c'est sûr que mes attentes sont maintenant trop hautes et que la meilleure réaction que tu auras de moi c'est "oui oui, c'est vraiment bien". 😕 T'as des effets spéciaux élaborés? Bah on va espérer qu'ils fonctionnent tous à la perfection, hein? 🤓 (45 salles sur 200 ont eu l'étiquette #technicalproblem) Ben oui, c'est sûr que tes énigmes sont particulièrement astucieuses... mais reste à espérer que la personne en charge de réinitialiser la salle n'a commis aucune erreur. 🤪 (13 salles sur 200 ont eu l'étiquette #humanerror) Oh? Tu te pètes les bretelles en offrant les expériences les plus immersives? Ça sonne ben le fun tout ça, mais moi je préfère la mimésis à la diégèse, pis comme j'ai bien du mal à comprendre pourquoi une famille de touristes en sandales a été recrutée comme consultants pour le FBI, ben t'es mal parti, tu penses pas? 🙄

Sur une autre note, j'ai remarqué que j'ai souvent l'air un peu désintéressé, voire même préoccupé, quand je sors d'une salle. En fait, c'est parce que je suis en train de me concentrer sur l'expérience que je viens de vivre! Vais-je me souvenir de tout au moment de faire mes décomptes? Est-ce que je risque d'oublier un détail important qui se devrait d'être dans mon blog? Ceci dit, tout ça veut aussi dire qu'un même jeu d'évasion va me procurer, en bout de ligne, beaucoup plus de minutes de divertissement que le temps passé à le jouer. Maintenant, faudrait juste le dire à ma face... 😐


Moi - Chaque Critique de Jeu d'Évasion est Tout Croche ("♫ ...Tanné, tanné, tanné, te-tellement tanné... ")


Un truc intéressant quand on hérite de ces deux points de vue opposés est qu'on développe une tendance à se fâcher... contre ceux qui se fâchent. Dans le contexte des jeux d'évasion, ça revient à être en désaccord avec la plupart des critiques que je me trouve à lire sur les réseaux sociaux. Tout comme j'ai tendance à résister à l'idée qu'une salle soit "merveilleuse", je résiste aussi aux gens qui disent que telle ou telle partie d'une salle est "pourrie".

Voici des exemples de ce que ma "petite voix intérieure" peut répondre aux critiques, dans toute sa franche vulgarité.
Vous êtes prévenus. Pour fins d'amusement seulement. Parlez-en à votre médecin.



Écoutez, je ne dis pas que ce sont pas des raisons tout à fait légitimes pour ne pas aimer une salle. (Les énigmes sans lien avec le jeu, entre autres, sont particulières agaçantes autant pour les vétérans que les débutants.) Ce que je veux faire remarquer, c'est que même si une de ces choses ruine votre expérience de jeu, elle pourrait n'avoir aucun impact négatif pour d'autres joueurs.

À ce point-ci dans votre lecture, vous vous demandez peut-être: "Mais là, Gilles, si tu pognes les nerfs après les gens qui se plaignent dans les jeux d'évasion, est-ce que tu pognes aussi les nerfs après toi-même?" Alors, heu, oui 😅, un peu. Voilà qui explique pourquoi mon blog, tout en décrivant mes impressions générales, essaie toujours de trouver au moins un conseil sur lequel les propriétaires pourraient agir, que ce soit dirigé à la salle courante ou à sa compétition.

Au fond, qu'est-ce qu'on en sait?


Passe-Montagne, y connait ça, l'ectriclacité!
Dans le passé, j'ai déjà lu des propriétaires de jeu d'évasion déclarer "qu'il ne faut pas concevoir des salles en pensant aux accros", et pour être bien honnête, c'est une affirmation plutôt logique. Dans la mesure où chaque salle ne peut être jouée qu'une seule fois, les accros ne constitueront jamais qu'un faible pourcentage de vos revenus. Et puis en plus, les accros sont, heu, un peu étranges parfois.

Mais ça ne veut pas non plus dire qu'il faudrait nous ignorer complètement. Les vétérans de l'évasion peuvent avoir une très bonne perspective des énigmes les plus et les moins populaires, ainsi que quelles approches et technologies fonctionnent le mieux. En plus, avoir les accros "de votre bord" peut être une très bonne chose. Après tout, ils peuvent générer énormément de visibilité pour votre entreprise sur les réseaux sociaux. Le fait d'avoir ne serait-ce qu'une seule salle faite spécifiquement pour attirer l'attention des joueurs les plus intenses peut assurer que vous allez faire parler de vous, et si vos salles sont aussi bonnes que vous le pensez, ça ne peut qu'être une bonne chose, pas vrai?


En Quête de la Meilleure... Méthode de Classement?


Au fil des dernières années, j'ai cherché les "meilleurs salles", mais j'ai aussi essayé de figurer quels systèmes d'évaluation étaient les plus utiles et les plus fiables. Comme plusieurs accros, j'ai commencé par consulter TripAdvisor, et même si ce site m'a bien aidé durant mes visites touristiques, les scores donnés aux jeux d'évasion se sont avérés complètement inutiles - semble que tout un chacun aime les jeux d'évasion, et le nombre d'évaluations 5-étoiles qu'une compagnie peut recevoir n'indique en rien si elle vaut vraiment la peine d'être visitée. Laissez-moi donc vous parler de quelques sites qui gagnent à être connus.


Étude de Cas #1 - Les TERPECAs

Imaginez 4 jeux d'évasion - appellons-les simplement A, B, C & D. Personne n'a encore joué à tous les quatre. Des gens ont essayé A, B et C, et même si quelques personnes les classent dans cet ordre, la plupart trouvent que C est meilleure que B. D'autres ont joué à B, à C et à D, et là encore la plupart ont préféré C, et tous s'entendent que D est la pire. Donc, comment classeriez-vous ces salles? Il est clair que A devrait être au premier rang, et D au dernier, et puisque davantage de joueurs préfèrent C à B, cela nous donne A-C-B-D, pas vrai? Maintenant, imaginons une salle X, que seulement quelques personnes ont essayée. Ces personnes disent qu'elle est meilleure que C, mais pas une d'entre elles n'a eu l'occasion d'essayer A. Comment gérer cette situation? Il peut sembler raisonnable de faire A-X-C-B-D, du moins jusqu'à ce que vous obteniez plus d'opinions sur le sujet...

Ce que je viens de décrire, c'est grosso-modo (je ne prétends pas tout y comprendre 🤯) le principe de l'algorithme de stack ranking que Rich Bragg a utilisé pour lancer le "Top Escape Rooms Project" en 2018. Des accros du monde entier y sont invité(e)s à nommer leurs salles favorites de tout les temps, et ensuite un nombre encore plus grand d'accros peut mettre les salles qu'ils/elles ont essayées en ordre de préférence. C'est tout. L'algorithme s'occupe du reste.

Je suis un grand fan de tout ce projet (et du processus qui l'accompagne) depuis que j'en ai entendu parler. J'étais voteur en 2019 et ai pu passer au rang de nominateur cette année - en fait le processus de nomination pour 2020 se déroule au moment d'écrire ces lignes. Oui, même pour devenir voteur, il faut passer par un processus d'approbation un peu long, mais c'est un mal nécessaire pour éviter que tout ça ne devienne un autre concours du type "quel propriétaire possède le plus d'amis". 🤥

Ce système n'est néanmoins pas parfait. J'ai déjà pourchassé contacté Rich pour discuter de certaines inquiétudes. Par exemple: une salle populaire qui diminue en qualité (pour quelque raison que ce soit) va sûrement subir une "correction par le bas" en l'espace d'une année (puisque beaucoup de gens vont l'essayer et être déçus), tandis qu'une salle dont la qualité augmente drastiquement va mettre beaucoup plus de temps (des années?) avant que sa position ne réflète cette amélioration. Je me demande si ça ne va pas encourager les propriétaires à carrément abandonner leur salle "Top 100 mondial" s'ils croient pouvoir la remplacer par une "Top 20 mondial" à la place...

Un autre problème, qui me préoccupe bien davantage, est que si des accros voyageurs décident de visiter un endroit, ils risquent de se fier entièrement aux classements TERPECA pour choisir à quoi jouer. Or, non seulement ces classements sont de moins en fiables plus on descend dans la liste (c'est d'ailleurs pourquoi Rich identifie toujours un "TOP N" de salles qui sont les vraies gagnantes), mais en plus de très bonnes salles peuvent mettre beaucoup de temps à obtenir la visibilité qu'elles méritent. Et si ces mêmes accros-touristes choisissent de s'en remettre aux TERPECAs plutôt qu'à une bonne liste locale, voilà qui n'arrangera en rien les choses. J'ai harcelé proposé à Rich que des gens ayant joué à un plus petit nombre de salles dans leur lieu de résidence pourraient s'enregistrer comme "voteurs/nominateurs locaux" dans le but de créer des "tops locaux", mais évidemment, tout ça demanderait beaucoup d'efforts additionels...


Étude de Cas #2 - Escape the Review

J'ai déjà mentionné le site web de Toby Powell au début de cet article. ETR m'a aidé à planifier mes vacances au Royaume-Uni, mais il ne couvre pas seulement les salles britanniques - il contient aussi des critiques de jeux d'évasion en boîte et de salles virtuelles jouées à distance. Précisément pour cette raison, mon propre blog Québec-Ontario s'est subitement retrouvé à y devenir un contributeur régulier.

Une capture de la page d'accueil
Beaux logos, vous ne trouvez pas?

Escape the Review offre bon nombres de caractéristiques que j'apprécie:
  • Un système de pointage qui tient compte non seulement du nombre de notes reçues, mais aussi du niveau "d'expérience" de chaque source.
  • Des "critiques d'utilisateurs" qui permettent aux visiteurs avec un compte de laisser des commentaires sur une salle qu'ils ont jouée.
  • Des liens vers des blogs, permettant aux gens comme moi d'être accrédité comme blogueur et ensuite d'ajouter eux-mêmes des liens vers leur propre site.
  • Une emphase sur le contenu plus récent (puisque les nouvelles critiques ont tendance à correspondre aux jeux les plus récents).

Un exemple de page pour une salle spécifique

Quand je visite ETR, j'ai vraiment l'impression de pouvoir rapidement me faire une idée des jeux les plus populaires, puis ensuite d'aller chercher du "feedback" de sources diverses, sur des jeux spécifiques. Ça me convient parfaitement.


Étude de Cas #3 - Escapedia

Vous vous souviendrez peut-être de ma mention de l'oeuvre de Guillaume Benny durant mes précédentes élucubrations. Il y a quelques années, j'avais l'intention d'ajouter à mon blog des "références extérieures", comme des liens vers d'autres critiques, et possiblement de compiler des "recommandations tout blogues confondus". C'est d'ailleurs ce que j'avais en tête quand j'ai créé mes cartes pour Ottawa & le Québec. Par contre, je n'ai jamais trouvé le temps de concrétiser ce projet, et Escapedia est arrivé avec sa propre carte, ses propres listes, et des scores cumulés à partir des notes données par ses utilisateurs. Joliment bien fait, en plus!

N'empêche, depuis ce temps, j'essaie de pourchasser entrer en contact avec Guillaume, pour discuter de quelques trucs qui me turlupinent avec le site. (Hélas, il semble avoir le don de ne participer qu'aux événements où je ne suis pas présent - on croirait presque qu'on l'a averti de se sauver de moi. 😁 😳) Pour être honnête, mes préoccupations ne sont pas tout à fait claires... C'est comme si j'avais l'impression que site n'est pas aussi fonctionnel qu'il pourrait l'être. Est-ce que c'est la mise en page? Le système de navigation? Peut-être est-ce lié au fait que le site met une certaine emphase sur la possibilité de pouvoir directement consulter les horaires des salles, pour ensuite réserver via ce même site? Peut-être qu'en fin de compte, ce que je voudrais vraiment demander au Père Noël, c'est tout simplement une version québécoise de "Escape the Review"? 🤔

Et puisqu'on parle à nouveau d'ETR, une autre chose que j'aimerais voir serait une liste consolidée des meilleurs salles de la province. Une qui ferait l'aggrégation des scores publics avec ceux de critiques plus expérimentés. Heureusement, une telle liste existe, grâce à M. Patrick Pilon, même s'il s'agit d'une feuille de calcul Google Spreadsheet (voyez sous "Notes consolidées"). Bon, c'est un début!

Vais-je finir par changer mes propres cartes et bottins pour refléter les rangs consolidés, et fournir des liens vers d'autres sources? Baisserais-je les bras pour finalement tout déléguer à Escapedia? On verra bien. Guillaume ne pourra pas m'échapper éternellement, après tout. 🤣


La version courte?

  • Les opinions sur ce blogue ne valent pas de la chnoute... 👎
  • ...mais c'est pas grave, les vôtres non plus! 👍
  • Il semble que la meilleure manière de trouver des salles qui vous plairont est de pouvoir rapidement accumuler & consolider plusieurs opinions.
  • Les propriétaires devraient écouter les accros. Par contre, ils ne doivent PAS nécessairement faire ce qu'ils demandent. Ce sont ici deux concepts très distincts.

PS: Vous cherchez d'autres blogues pour pouvoir comparer les impressions? Au Québec on a Les Captivés, Les Fugitifs, Les Évadés en Cavale, Échappez-Vous et Le Poulet en Fuite.