Showing posts with label jeuxdetable. Show all posts
Showing posts with label jeuxdetable. Show all posts

Saturday, November 9, 2019

Jeu de table - Mystery House: Adventures in a Box - Cranio Creations

"Vous choisissez la boîte! Voyons ce qu'il y a dans la boîte."



Éditeur:
Cranio Creations
Concepteurs:
Antonio Tinto, Alex Ortolani
Artistes:
Daniela Giubellini, Alessandro Paviolo
Langues:
Italien, Anglais
# of Players:
1-5 sur la boîte (je recommande 3 ou 4)
Âge:
14 ans et + (moi je dirais 10 ans ou plus, selon le thème)
Durée:
60 min

Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Composantes du jeu
  • Alors que la majorité des "jeux d'évasion en boîte" font simplement référence à leur format d'emballage, "Mystery House" se joue véritablement dans sa boîte. Un emballage extérieur contient une autre boîte avec un fond de plastique, dans laquelle se range le reste du matériel, mais qui fait elle aussi partie des composantes du jeu.
  • Le jeu utilise le concept de "scénarios", et deux scénarios sont inclus dans la boîte de base. Des scénarios additionnels devraient être mis sur le marché dans le futur.
  • Outre le contenu de la boîte, le jeu requiert également une appli gratuite (disponible sur iOS et Android).
  • Un scénario se constitue essentiellement de 2 paquets de cartes. Les cartes "Object" sont numérotées et sont révélées à tout le groupe lorsque l'appli l'annonce - une mécanique assez commune.
  • (source: boardgamegeek.com)
  • Les cartes "Location" sont beaucoup plus intéressantes. Elles sont toutes pleinement illustrées sur les deux faces, et forment l'essence de l'univers du jeu. Durant la mise en place initiale, le paquet entier doit être inséré dans les fentes situées sur le dessus de la boîte, en fonction des coordonnées inscrites sur chaque face. Le côté "bleu" est celui qui révèle le moins de surprises, mais idéalement les joueurs devraient regarder les cartes le moins possible.
  • Lorsque la partie commence, les joueurs peuvent regarder à travers toutes les petites "fenêtres" qui entourent la boîte, pour en figurer le contenu. La copie du jeu avec laquelle j'ai joué incluait des lampes de poche miniatures "officielles", mais n'importe quelle source de lumière peut être employée.
  • (source: boardgamegeek.com)
  • L'appli sert à obtenir de l'information sur tout ce que vous parvenez à distinguer à l'intérieur de la boîte. Vous choisissez d'abord les bonnes coordonnées, puis vous obtenez une liste de choses qui peuvent - ou pas! - être présentes sur la carte. Si vous choisissez un objet qui s'y trouve, vous obtenez alors quelques informations additionnelles. On peut aussi vous dire de prendre une carte Objet. Remarquez que vous pouvez également vous faire répondre que l'élément en question "est encore hors de votre portée".
  • (tiré du manuel d'instructions)
  • L'appli fonctionne de manière semblable quand vient le temps d'entrer un code (vous choisissez les bonnes coordonnées, appuyez sur "Enter Code" et si l'endroit a une combinaison qui lui est associée - ou un mot de passe, ou autre chose du genre - vous pourrez alors l'entrer) ou d'utiliser un item (vous choisissez les coordonnées, puis "Use Item", et on vous donnera une liste des cartes déjà obtenues). Notez par contre qu'une pénalité de 20 secondes sera retranchée de votre temps restant si vous faites la moindre erreur (entrer un mauvais code, tenter d'examiner une chose qui n'est pas sur la carte, etc).
  • Au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu (en entrant des codes valides, en utilisant le bon objet au bon endroit, etc.) le jeu vous demandera de retirer des cartes "Location" de la boîte, ce qui vous aidera à mieux voir certaines sections et vous permettra d'interagir avec plus de choses dans l'appli.
Pour
  • Je trouve que cette mécanique de style "épiez aux fenêtres" est une brillante manière d'émuler la fouille qui se fait habituellement dans une Escape Room.
  • De même, il devient très satisfaisant de retirer des cartes au fil de notre progrès.
  • Les deux scénarios inclus m'ont plu - j'ai très hâte d'en jouer d'autres!
  • Le jeu n'abîme pas ses composantes, ce qui veut dire que vous pouvez le revendre, le prêter à d'autres, etc.
Contre
  • L'emballage externe (la "boîte" qui contient la boîte, si vous aimez mieux) est très fragile. D'accord, elle n'est pas utilisée par le jeu en soi, mais pour le rangement, on se rapproche davantage d'un emballage de jouet que d'une boîte de jeux de société haut de gamme.
  • On trouve des fautes d'anglais assez évidente dans l'appli. (Mais j'ose croire que ce sera corrigé sous peu.)
Les suggestions de la maison

Pour maximiser votre expérience de jeu, je vous suggère ceci:
  • Entendez-vous sur une méthode
    Avant même de démarrer le chronomètre, prenez le temps de discuter en équipe pour vous mettre d'accord sur la meilleure manière d'aborder la boîte. Vous sentez-vous obligés de voir tout ce qu'il y a à voir? Pour le bon déroulement du jeu, il est plus simple de pas constamment retourner la boîte dans tous les sens - les joueurs peuvent se partager les 4 côtés de la boîte, et ne faire de rotation que s'ils se sentent coincés. De même, si les joueurs sont à l'aise avec cette idée, une seule et même personne peut s'occuper de manipuler l'appli (et lire tout le texte) sans jamais regarder dans la boîte. Vous n'avez qu'à ignorer les messages disant de passer la tablette au joueur suivant. (En fait, c'est même ce que recommande le manuel pour une partie à 5 joueurs.)
  • Éclairage maximum
    Il peut être tentant de se dire "oh, on est sensé jouer avec des lampes de poche, alors tamisons l'éclairage". Oh que non. Le manque d'éclairage est une plaie dans les jeux d'évasion, et c'est tout aussi vrai ici.
  • Toujours explorer
    Un réflexe de jeu tout à fait naturel serait de remarquer: "Oooh! Je peux voir des chiffres gravés sur ce mur. Il y a un trois, puis, heu, peut-être un quatre?" La première chose à faire dans ce cas est d'appuyer sur le bouton "Explore" pour vérifier si ces coordonnées n'auraient pas une option "Numbers" (ou "Scratches", "Markings", "Graffiti", et ainsi de suite). Vous allez peut-être recevoir une carte qui vous donnera une bien meilleure vue des chiffres en question.

Mes résultats avec chaque scénario

The Lord of the Labyrinth
Difficulté officielle: ?
Joué avec: 4 joueurs
Réussi? NON

Family Portrait
Difficulté officielle: ?
Joué avec: 5 joueurs
Réussi? OUI

Thursday, August 1, 2019

Jeux de table - Cryptogram Puzzle Post

La Beauté ET l'Intelligence


 


Éditeur:
Aucun (auto-publication)
Author:
Jack Fallows
# of Players:
1 (peut-être un peu plus)

Concepts et mécaniques de jeu
 
  • Cryptogram Puzzle Post et un projet d'énigmes par abonnement qui fonctionne mensuellement depuis 2017 déjà. Sur la page Patreon de son auteur, les gens peuvent s'abonner pour recevoir une nouvelle envelope d'énigmes à chaque mois.
    Notez que même si j'ai inscrit ce jeu sous la catégorie "jeux de table", on peut vraiment traiter chaque envelope comme un mini-livre d'énigmes sans reliure. Le format de cet article réflète ce point de vue.
  • Chaque envelope est illustrée dans un style que je trouve splendide. Ladite illustration ne fait pas normalement partie d'aucune énigme. (Mais bon, tout est possible, on sait jamais.)
  • L'envelope contient une série de huit feuilles de format A5. La première feuille suit toujours le même modèle: un court paragraphe expliquant ce qu'est le CPP, un poème 😮, et une liste de suggestions de pièces de musique dite "indépendante" pour accompagner votre session de jeu 🤯.
  • Les sept autres pages vont raconter la suite de l'histoire en cours, et subtilement présenter une séquence d'énigmes. La première d'entre elle est autonome, mais sa solution sera nécessaire pour l'énigme suivante, et ainsi de suite. Parfois la solution devra être "réinjectée" directement dans la page suivante, et parfois il s'agira simplement d'un vague indice vous guidant vers la prochaine tâche.
  • La dernière énigme résultera toujours en quelques mots (souvent même un seul). Vous pouvez alors envoyer un courriel directement à M. Fallows, pour confirmer que vous avec bel et bien la bonne réponse pour un mois donné.
  • Certaines énigmes sont conçues pour que vous écriviez directement sur la page, voire même que vous la découpiez en morceaux.
  • Une même "saison" de 3 mois va suivre un thème donné, ce qui veut aussi dire que leurs réponses peuvent se combiner pour former une phrase plus longue. En validant cette phrase avec M. Fallows, vous pourriez avoir droit à un prix bonus, tant qu'il en reste. (J'ai aussi lu quelque chose à propos d'une méta-énigme combinant les envelopes d'une année entière, mais je n'en sais pas plus.)
  • Après un certain temps, des indices et les solutions deviennent disponibles.
  • La première année (2017) peut être achetée en bloc sous forme de fichiers à télécharger.
Pour
  • C'est joli. Très joli. J'aurais du mal à décrire la facture visuelle, mais vous pouvez le voir par vous-même sur le site web. Toute la série dégage une forte personalité, qui risque de beaucoup plaire aux "âââââârtistes" parmi vous.
  • C'est aussi plutôt bien fait. Au moment d'écrire ces lignes, je suis passé à travers 4 envelopes, et je constate une volonté claire de concevoir des énigmes à la fois variées et astucieuses.
  • Ironiquement, alors que je déteste avoir à "détruire" des composantes, je n'ai eu aucun problème avec le modèle du CPP. Les petites feuilles détachées sont très faciles à manipuler et photocopier.
  • N'est bôôôôô... 😵 (Je me répète?)
Contre
  • Le modèle par abonnement peut sembler plutôt onéreux quand vous êtes, disons, un canadien aux prises avec un taux de change élevé. 🙄 C'est beau, c'est astucieux, mais en a-t-on vraiment pour 10 GBP d'astucieuse beauté? À vous de voir.
  • Même s'il est théoriquement possible de démarrer un abonnement n'importe quand, je soupçonne qu'il est beaucoup plus satisfaisant de démarrer au début d'une année donnée.
  • Parfois, comprendre comment le "résultat" d'une page doit servir dans la suivante ne constitue vraiment qu'une seule énigme, ce qui veut dire qu'on n'a pas toujours 7 énigmes par envelope.
Autres considérations
  • Le tout premier exemplaire (Mars 2017) peut être téléchargé gratuitement. La parfaite occasion d'essayer le jeu par vous-même.
  • Si vous décidez d'acheter les fichiers de 2017, laissez-moi vous prévenir qu'une des énigmes ne peut pas être complétée en ce moment. Je ne dirai pas laquelle (et j'ai déjà averti M. Fallows), mais au moins vous êtes prévenus.

Sunday, May 26, 2019

Jeu de table - Escape Game Junior - Fleurus

"♫ Petit petit petit "




Éditeurs:
Fleurus
Concepteurs:
Mélanie Vives, Rémi Prieur
Artiste:
Picksel
Langues:
Français
# de joueurs:
1-6 (je recommande 3 max)
Âge:
9 ans et +
Durée:
45 min

Concepts et mécaniques de jeu
  • En lisant ce titre, vous vous êtes peut-être dit: "Voyons, Fleurus, Escape Game Junior, c'est pas des livres, ça?"
    Comme de fait, la pièce maîtresse de cette jolie p'tite boîte est un joli p'tit livre, identique en touts points à ceux dont j'ai déjà parlé, même nombre de pages et tout, mais en format calepin.
  • La seule vraie différence est que la boîte contient d'autres composantes que vous obtiendrez au fur et à mesure que le jeu progresse. Ces objets remplacent la "Boîte à Outils de Dooz", cette page à découper qu'on trouve dans les livres grand format.
    On y trouve, entre autres, des cartes marquées de "A" à "K" et une roue chiffrée, deux éléments qui évoquent la série EXIT.

    Composantes du jeu
Pour
  • Les aspects positifs déjà mentionnés pour les livres (jolies illustrations, thème attrayant, bonnes énigmes) sont tous encore présents.
  • Puisque mon principal agacement vis-à-vis les livres provenaient de la boîte à outils (dur à découper, endommage le livre), je suis heureux de voir ces outils remplacés par de véritables cartes et objets.
  • De même, on n'encourage plus les joueurs à écrire ou dessiner directement dans le livret. Le jeu peut donc plus facilement être prêté et/ou revendu.
Contre
  • Dans la mesure où la boîte coûte le double que les livres, le matériel me semble un peu fragile. Des jeunes un peu trop excités, qui se l'arrachent, risquent de l'endommager.
  • Le problème de linéarité demeure, d'où l'étiquette "notquite".
  • Je maintiens également mon mépris pour l'expression "escape game" en général. 😝

Les suggestions de la maison

  • 3 joueurs maximum
    Sinon il est plus difficile de se partager le matériel.
  • Un adulte peut tenir le rôle de "Maître du Jeu" et s'occuper de distribuer les indices.
  • Si vos joueurs sont compétitifs, on peut essayer de mettre la limite à 60 minutes, mais en accordant une minute de pénalité pour chaque indice demandé.

Thursday, April 11, 2019

Jeux de table - Escape Room The Game: Jumanji - Spin Master

Quand même plus facile de s'en sortir que du jeu original





Éditeur:
Spin Master (US/Canada)
Concepteur:
Inconnu (chou!)
Artiste:
Unknown (boo!)
Langues:
Anglais
# de joueurs:
3-5 sur la boîte (2-4 sur le site web?!)
Âge:
10 ans et +
Durée:
60 min

Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Composantes du jeu
  • Pas besoin de tourner autour du pot: ce jeu n'est ni plus ni moins qu'une extension autonome qui fonctionne exactement comme l'original. Vous pouvez tout bonnement aller lire mes commentaires sur la boîte originale, et vous saurez comme ce jeu fonctionne.
  • Un changement considérable et qu'il n'y a que 2 scénarios d'une heure dans la boîte. Et au lieu de contenir chacun une Partie 1/2/3, les deux aventures sont présentées comme étant les "niveaux" 1 à 6, pour indiquer qu'il font tous partie d'une seule trame narrative. Ça ne change rien au jeu - vous devez quand même jouer les niveaux 1/2/3 avec un seul décompte de 60 minutes, puis les derniers avec un autre décompte.
  • On trouve également un "Niveau 0" dans la boîte. C'est un scénario d'introduction de 15 minutes qui requiert l'utilisation de l'appli ERLJ (disponible sur iOS et Android) plutôt que le véritable Chrono-Décodeur.
Pour
  • Les choses que j'aimais du jeu original sont encore présentes.
  • On peut constater un désir clair de la part des concepteurs à trouver de nouvelles façons d'interagir avec les composantes du jeu.
  • L'idée d'avoir un second Chrono-Décodeur à portée de main peut être vu comme un bonus (surtout si vous êtes du genre à prêter vos jeux à d'autres).
Contre
  • Quelques-une de ces "nouvelles façons d'interagir" peuvent être assez frustrantes. Dans un cas en particulier, même après avoir lu la solution, nous avons été incapables d'obtenir le résultat souhaité. 😠
  • Le jeu semble se vendre au même prix que la boîte de base, alors qu'elle offre plus de 40% moins de temps de jeu.
  • Il peut être agaçant d'avoir à payer pour un autre Chrono-Décodeur si vous n'en aviez pas besoin.
  • Ce n'est jamais dit clairement nulle part, mais le jeu est surtout basé sur le nouveau film "Jumanji: Bienvenue dans la Jungle". Ceux qui n'ont vu que le film original risquent d'être confus (et possiblement déçus).

Mes résultats avec chaque scénario

The Drumming Closet (Niveau 0)
Difficulté officielle: 2 / 5
Joué avec: 3 joueurs
Réussi? OUI

The Search for Jesse (Niveaux 1-2-3)
Difficulté officielle: 3 / 5
Joué avec: 3 joueurs
Réussi? OUI

Break the Curse (Niveaux 4-5-6)
Difficulté officielle: 3 / 5
Joué avec: 3 joueurs
Réussi? NON

Sunday, January 27, 2019

Jeux de table - Escape Room Le Jeu: Réalité Virtuelle - Spin Master

"♫ Tu me fais tourner la tête... "





Éditeur:
Identity Games, Spin Master (US/Canada), Riviera Games (France)
Concepteur:
Inconnu (chou!)
Artiste:
Inconnu (re-chou!)
Langues:
Anglais, Français, Allemand, Néerlandais, Espagnol & autres
# de joueurs:
3-5 (3-4 à mon avis)
Age:
16 ans et + (10 ans et + à mon avis)
Durée:
60 min

Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Photo tirée du site web de l'éditeur
  • L'essentiel du jeu, dans sa forme et sa structure, est très semblable à "Escape Room: Le Jeu", dont j'ai déjà écrit une critique il y a un certain temps. Ici, je mets donc l'emphase sur les particularités de cette version.
  • Ce jeu est distribué conjointement avec une appli gratuite (et obligatoire) qui fonctionne sur les téléphones iOS et Android, via une boîte Google Cardboard. Une de ces boîtes est incluses dans le jeu.
  • Tandis que le jeu original utilisait un symbole "Chrono-Decoder" sur certaines de ses composantes, cette fois-ci on va plutôt trouver une icône "VR". Chaque fois que vous apercevez ce symbole sur éléments de jeu, cela signifie que vous devrez consulter l'environnement virtuel pour résoudre cette énigme.
  • À quoi ressemble ce monde virtuel? Avec un téléphone exécutant l'appli et placé à l'intérieur de la boîte Cardboard, vous avez accès à une scène de 360° qui peut être explorée par un joueur à la fois.
  • Il est possible d'interagir avec la scène, dans une certaine mesure. On distingue un curseur au milieu de votre champ de vision, et ce dernier change d'apparence lorsque vous êtes en train de regarder un élément interactif. La boîte Cardboard a un bouton que vous pouvez enfoncer pour déclencher l'action.
  • Ces interactions, bien que limitées, signifient qu'il est possible que "l'état" de l'environnement virtuel vienne à changer. Même si le gros du jeu se déroule "en vrai", certaines choses peuvent vous amener à progresser dans le monde virtuel, vous donnant alors accès à de nouveaux indices à appliquer dans le jeu sur table.
  • J'ai déjà parlé du "Chrono-Decoder" qui était une pièce maîtresse du jeu original. Je veux donc être clair: il n'est PAS inclus dans cette boîte! Même si la principale dynamique du jeu consiste à identifier les 4 clés à insérer dans les 4 fentes, à trois reprises, vous aurez le choix entre 1) utiliser le Chrono-Décodeur venu d'une autre boîte, ou 2) utiliser un second appareil électronique (téléphone ou tablette) qui roule la même appli, mais cette fois-ci en tant que Chrono-Décodeur virtuel. Nous avons essayé les deux modes, et je trouve qu'il n'est vraiment pas aussi agréable de jouer sans les vraies clés.
Pour
  • La réalité virtuelle fonctionne plutôt bien, nous fournissant un niveau d'interaction qu'on ne voit pas avec les autres jeux en boîte.
  • Le format général du jeu (avec le Chrono-Décodeur, les trois "verrous" successifs et les composantes papier jetables) demeure un de mes favoris pour jouer en équipe.
  • Si vous possédez votre propre Google Cardboard (ou un quelconque appareil compatible), rien ne vous empêche de jouer avec plusieurs copies du monde virtuel, permettant à plusieurs personnes de profiter de la vue en 360 degrés en même temps. Par contre, souvenez-vous qu'on doit parfois progresser dans l'environnement virtuel, et qu'il sera alors possible de rester "coincé" dans un casque tandis que l'autre a progressé à l'étape suivante.
  • Le jeu offre un scénario gratuit à télécharger et à imprimer. Toutefois, il ne dure que 15 minutes, ce qui implique aussi qu'il n'est pas compatible avec le Chrono-Décodeur et requiert un 2e téléphone (ou une tablette).
Contre
  • Comme indiqué ci-dessus, si vous jouez sans le Décodeur (et ses clés de plastique), l'expérience n'est pas aussi agréable.
  • Dépendamment de vos co-équipiers (surtout les plus jeunes), vous devrez peut-être avoir à arbitrer l'utilisation des lunettes virtuelles, pour que chacun puisse en profiter.
  • Le jeu souffre du même problème que j'ai constaté dans d'autres extensions de ERLJ: les nouveaux scénarios ne sont tous simplement pas aussi agréables que leurs tout premiers. Il n'y a fondalement aucune raison à cela - le système de jeu devrait pouvoir s'adapter à tous les thèmes et types de scénarios. Et pourtant voilà, les gens chez Identity Games semblent avoir beaucoup de mal à créer des aventures qui sont à la fois "difficiles" et "justes". De même, ils semblent avoir du mal avec les scénarios de type "investigation".

Un Petit Avertissement

De par le passé, les éditeurs ont fait un excellent travail à fournir des fichiers de remplacement pour les composantes dites "jetables". Dans "Submarine", toutefois, ils n'offrent en ce moment qu'une seule des deux faces d'un bout de papier. 🤨 Vous voudrez donc probablement faire un scan de l'autre face pour utilisation future. (Ou bien allez voir ma propre tentative ici.)


Mes résultats avec chaque scénario

Down Below (scénario à imprimer)
Difficulté officielle: ? / 5
Joué avec: 5 joueurs
Réussi? NON

Submarine
Difficulté officielle: 3 / 5
Joué avec: 6 joueurs
Réussi? OUI - 1 seule seconde (!) restante

Behind Enemy Lines
Difficulté officielle: 4 / 5
Joué avec: 3 joueurs
Réussi? NON

Wednesday, December 26, 2018

Jeu de Table - Escape Game: L'Ascenseur Infernal - Hachette

L'ascenseur monte, mais l'opinion générale, elle, est en chute libre...




Éditeurs:
Hachette
Concepteur:
Nicolas Bonnefoy
Artiste:
?
Langues:
Français
# de joueurs:
2-6 (je recommande 4 max)
Âge:
Indéterminé (je recommande 10 ans ou plus)
Durée:
60 min

Concepts et mécaniques de jeu
  • Le jeu entier est constitué de trois paquets de cartes:
    • des cartes d'indices portant des lettres de A à Z;
    • des cartes numérotées de 0 à 50, qui représentent le "pavé numérique" dans lequel les joueurs vont essayer d'entrer leurs solutions;
    • un autre paquet de cartes, allant de 60 à 100, qui n'est utilisé que pour une seule énigme.
  • Le fond de la boîte se déplie pour devenir un petit plateau de jeu. Ce dernier n'était pas vraiment nécessaire au jeu lui-même, mais c'est une belle attention.
  • Composantes du jeu
  • Un petit livret inclus dans la boîte fournit les instructions, l'introduction, et les indices.
  • Les joueurs sont sensés prendre les cartes indices correspondant à de petites icones en forme de loupe avec dedans la lettre indiquée. On peut aussi recevoir des directives explicites du genre "Piochez la carte X". Cette mécanique rappelle les cartes indices de la série EXIT, qui évoque la notion d'objets cachés sans vraiment y correspondre.
  • En général, les cartes indices ont une note du genre "Vous pouvez défausser cette carte après avoir atteint le 4e étage", mais les instructions indiquent qu'une carte défaussée devrait être gardée à portée de main (mais ah tiens donc, comme c'est subtil).
  • Le système utilisé pour le pavé numérique est assurément le truc le plus novateur de la boîte. En gros, quand vous êtes prêts à essayer d'entrer un code de 4 chiffres dans l'ascenseur, vous consultez la grille de la carte 0 pour y trouver l'intersection entre votre étage actuel et le premier chiffre entré. Le nombre est la prochaine carte à piger. Sur cette seconde grille, vous trouvez le nombre correspondant au deuxième chiffre, et ainsi de suite. Après avoir choisi vos 4 chiffres, si vous obtenez encore une carte avec une grille, vous avez fait fausse route. Sinon, vous suivez les instructions obtenues. Voilà!
  • Les instructions demandent de vous installer dans "la plus petite pièce" disponible. Je me demandais si cela aurait un impact réel sur le jeu. La réponse est non - ce n'est que pour le thème.
Pour
  • La mécanique utilisée pour entrer les codes m'a favorablement impressionné.
  • Tout le jeu est réutilisable, et peut être revendu ou prêté à d'autres.
  • Les énigmes sont tout de même assez variées, dans la mesure de ce qu'on peut accomplir avec des cartes.
Contre
  • La séquence d'énigmes est complètement linéaire (bah oui, je sais - c'est un ascenseur) et il n'y a aucun mécanisme de "fouille", ce qui m'amène une fois de plus à utiliser mon étiquette "notquite".
  • Même si le système de verrou m'a impressionné, il est relativement pénible à exécuter et susceptibles à l'erreur humaine (surtout avec les colonnes du milieu). Il n'y a rien de très amusant à se taper ces étapes 11 fois (ou plus, si erreur il y a).
  • À l'inverse, avoir une quarantaine de cartes dédiés à l'implémentation d'un seul cadenas, ça sent un peu le gaspillage, non?
  • Le jeu comporte plusieurs autres "fausses bonnes idées" du même genre, allant de la boîte dépliable qui ne reste pas à plat jusqu'au texte vert-sur-noir dans l'introduction du jeu, particulièrement difficile à lire avec un éclairage intérieur.
  • "«Merci d'avoir... d'avoir accepté...», hrm, ouais, bon, on est pris dans un ascenseur!"
  • En général, mon groupe n'a pas vraiment aimé les énigmes. Elles étaient tantôt trop simples, tantôt trop ardues. Même les indices nous ont parfois semblé trop obscurs. Avant même d'avoir complété le jeu, mes compagnons s'entendaient déjà pour dire que c'était probablement leur jeu en boîte le moins apprécié. 😕
  • Dans ma copie du jeu, une erreur d'impression fait en sorte que 11 pages d'indices et de solutions manquent.
  • Une des énigmes est carrément injouable pour des nord-américains.

Les suggestions de la maison

Lorsque vous jouerez à ce jeu, et en particulier si vous souhaitez comparer votre performance avec d'autres, je propose de faire ce qui suit:
  • 4 joueurs maximum
    Sinon c'est juste de la cruauté mentale. 😝
  • 3 minutes entre chaque indice
    Vous devrez attendre 3 minutes après avoir reçu un indice, avoir d'en obtenir un autre.
  • Quand vous serez au 8ième étage, confrères canadiens...
    ...et que vous serez pas mal certains d'avoir compris ce qu'il vous fallait faire (j'ai confiance en vous), alors vous pouvez ou bien laissez tomber et entrez le code .

Saturday, November 3, 2018

Jeux de table - Escape Tales: The Awakening - LockMe



Éditeurs:
LockMe, Board & Dice, KOSMOS
Concepteurs:
Jakub Caban, Bartosz Idzikowski, Matt Dembek
Artistes:
Magdalena Klepacz, Paweł Niziołek, Jakub Fajtanowski
Langues:
Polonais, Anglais & plusieurs autres
# de joueurs:
1-4
Âge:
12+
Durée:
3-5 heures (peut être étalé sur plusieurs sessions)
Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

  • Même s'il peut très certainement porter le titre de "jeu d'évasion en boîte", Escape Tales n'hésite pas à s'aventurer sur de nouveaux territoires, grâce à des mécaniques de jeu qui rappellent les "jeux d'aventure sur plateau" tels que T.I.M.E. Stories, Le Jeu des Mille et Une Nuits ou The 7th Continent.
  • Tout d'abord, le jeu n'a aucune limite de temps au sens traditionnel. À la place, les joueurs ont une banque de "jetons d'action" qu'ils dépensent à chaque fois qu'ils souhaitent explorer ce qui les entoure.
  • De plus, l'aventure est faite de lieux multiples que les joueurs vont visiter l'un après l'autre. Au lieu d'être "coincés" dans une pièce, donc, vous en traverserez plusieurs.
  • Image tirée des règles
  • Chaque lieu est représenté par une ou deux cartes "Location". Ces cartes sont placées sur un plateau avec une grille et un système de coordonnées. Les joueurs doivent donc examiner le lieu avec soin, puis décider quelle partie de celui-ci valent la peine de dépenser de précieux jetons.
  • Lorsque ce choix est fait, la carte vous indique un numéro de paragraphe à consulter dans le "Story Book". Vous y trouverez des informations, une liste de nouvelles cartes à prendre, voire même des choix déchirants à faire sur-le-champ, en groupe.
  • Les cartes qui composent le jeu viennent principalement en deux grandes catégories: les "indices" portent un symbole rouge qui correspond à une énigme à résoudre, tandis que les "objets" ont un symbole blanc qui est typiquement utilisé comme référence ailleurs dans l'histoire, pour éviter de révéler en quoi exactement cet objet consiste.
  • Image tirée des règles
  • Chaque fois que votre groupe tombe à court de jetons d'action, vous devrez piger la prochaine "Doom card" d'une pile dont l'ordre est pré-établi. Cette carte vous donnera plus de jetons, mais fera aussi avancer certains éléments de l'histoire - et pas dans le bon sens.
  • Le jeu utilise une "appli" disponible sur le web. Il est nécessaire de l'utiliser pour valider vos réponses à chaque énigme, mais elle peut aussi servir à obtenir des indices, ou même à simplement confirmer que vous avez bel et bien toutes les cartes requises pour ne serait-ce que tenter de trouver une solution.
Pour
  • Pour être bref, je dirai que ce jeu m'a fourni ma meilleure expérience d'évasion sur table jusqu'à maintenant. La grande emphase mise sur l'intrigue en fait une expérience plutôt unique, qui détonne significativement d'avec les vraies Escape Rooms et leur thèmes parfois quasi-inexistants.
  • Le jeu inclut, à peu de choses près, tous les éléments d'un vrai jeu d'évasion classique: on "fouille" en scrutant les cartes Location et en choisissant des endroits. On manipule des objets, on résoud des énigmes, et les jetons d'action remplissent bien le mandat de garder les joueurs sur le qui-vive.
  • Je ne suis pas certain si c'est la nature des énigmes, l'utilisation du Story Book, ou bien un mélange des deux, mais mon équipe de 4 joueurs ne m'a pas semblé aussi "à l'étroit" que lorsque l'on joue à des jeux qui n'utilisent que des cartes.
  • Le jeu peut aisément combler une soirée entière, mais si ça nous plaît pas, il est tout aussi facile de tout mettre sur la glace pour ensuite reprendre l'aventure une autre fois.
  • Le jeu a plusieurs fins possibles, et à cause de ses mécaniques, il n'est pas facile de figurer si un choix fait précédemment était le bon. Après avoir terminé notre partie (sur une note plutôt sombre), nous avons tenté de revenir un peu en arrière pour faire un autre choix, et avons obtenu une fin un peu plus satisfaisante. Ensuite, nous avons reculé encore plus loin... et avons obtenu une fin encore plus triste que la première. Nous avons maintenant très hâte de découvrir quelles autres fins se cachent encore dans cette boîte.
Contre
  • Comme le remarqueront les joueurs férus de technologie, cette "appli" n'est en fait rien de plus qu'une page web indépendente. Les règles disent que l'accès à internet n'est plus requis une fois la page ouverte, et ça semble être le cas - en fait, j'ai pu utiliser la fonction "Enregistrer sous..." pour me faire une copie locale de cette "appli" (avec juste quelques ajustements).
  • Lors de notre partie (il y a quelques mois), certains énigmes n'étaient pas adéquatement couvertes par le système d'indices, passant directement de directives troup floues à la solution finale. Cela va peut-être s'améliorer au fil du temps (si ce n'est déjà fait).
  • Considérant qu'il s'agit d'une toute première mouture pour la série "Escape Tales", le thème m'a semblé un peu trop sombre. Il aurait peut-être mieux valu choisir une thématique plus traditionnelle, pour contre-balancer toutes ces mécaniques innovatrices?

Tuesday, May 1, 2018

Jeux de table - Deckscape - dV Giochi




Éditeur:
dV Giochi
Concepteurs:
Martino Chiacchiera, Silvano Sorrentino
Illustrateurs:
Alberto Bontempi
Langues:
Italien, Anglais & plusieurs autres (version française annoncée)
# de joueurs:
1-6 (max 5 à mon avis)
Age:
12 ans et + (10 ans et + à mon avis)
Durée:
60 min

Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Images tirées du démonstrateur à imprimer
  • De toutes les simulations d'Escape Room que j'ai pu rencontrer, Deckscape est probablement la plus simple. C'est un paquet de cartes (d'où le jeu de mots), ni plus ni moins. Pas d'appli pour votre téléphone, aucunes composantes additionelles.
  • Le jeu fonctionne typiquement comme suit: vous lisez à voix haute ce qui se trouve sur le dessus du paquet. Si c'est une énigme, les joueurs peuvent examiner la carte, se concerter, et tenter de trouver la réponse.
  • Lorsque vous avez trouvé la réponse (ou que vous avez jeté l'éponge), vous pouvez retourner la carte et valider votre réponse. Si vous n'êtes pas parvenus à la bonne réponse, vous ajoutez une marque "X" à votre compte. Ensuite, on passe à la carte suivante.
  • Certaines des cartes que vous rencontrerez sont des "items" qui vont s'empiler dans votre inventaire. Un item peut être nécessaire à la résolution d'une future énigme, et si jamais vous tentez d'en résoudre une alors que vous n'avez pas encore obtenu le bon item, vous recevrez un "X" de plus, et vous n'aurez pas le droit de continuer avant d'avoir trouvé cet item.
  • Images tirées du démonstrateur à imprimer
  • "Une petite minute!", feront remarquer les lecteurs assidus, "Comment est-ce qu'on pourrait ne pas avoir un item si on ne fait qu'avancer dans une pile de cartes?!" Il se trouve en fait qu'à un certain point de l'histoire, on vous demandera de diviser le paquet en d'autres plus petits. (Par exemple, on pourrait vous dire de créer une pile séparée avec les cartes 15 à 20, puis une autre avec les cartes 21 à 25, et ainsi de suite.) Cette approche permet de considérer plusieurs énigmes de front, et donc de jouer de manière moins linéaire.
  • Une fois la partie terminée, on vous donnera des directives détaillées pour combiner votre temps de jeu avec tous ces "X" reçus pour obtenir un score final. Cette évaluation se regroupe généralement en trois groupes plutôt vagues (très bien, bien, pas bien). De toute évidence, l'emphase n'est pas mise sur cet élément.
  • Le paquet inclut également quelques cartes avec des indices. Vous y cherchez le numéro de la carte qui vous bloque, et vous aurez un bref message écrit en caractères miroir. Il n'y a aucune restriction ou pénalité vis-à-vis l'usage de ces indices.
Pour
  • De toute évidence, ces jeux sont les plus faciles à emmener avec soi. La marque de commerce en Hollande est "Pocket Escape Room", et ils tiennent effectivement dans une poche.
  • Ils peuvent aussi être joués presque n'importe où. C'est probablement le seul jeu d'évasion que j'imaginerais jouer en voiture, à la place, etc.
  • Ils sont aussi les moins chers, du moins si on se fie à leur prix de détail suggéré.
Contre
  • La principale critique que j'avais vis-à-vis Unlock! s'applique presque mot pour mot. Même si les cartes de Deckscape soit plutôt grosses et larges, plus que celles de Unlock ou d'EXIT, il demeure difficile pour un groupe de joueurs de s'agglutiner autour d'une même carte.
  • Le niveau de difficulté des énigmes semble fluctuer un peu trop. C'est particulièrement vrai dans le cas de "Fate of London", où certaines énigmes sont beaucoup plus difficiles que d'autres. "Test Time" semble beaucoup mieux calibré.
  • En dépit de la mécanique de "paquets secondaires" expliqué ci-haut, le jeu semble encore beaucoup plus linéaire qu'il pourrait l'être.
Les suggestions de la maison

Lorsque vous jouerez à ce jeu, et en particulier si vous souhaitez comparer votre performance avec d'autres, je propose de faire ce qui suit:
  • 5 joueurs maximum
    À six, vous aurez à jouer du coude pour consulter les cartes.
  • 2 minutes par indice
    À chaque fois que vous consultez un indice, ajoutez une autre marque (un "I", disons), avec vos "X". À la fin de la partie, chaque "I" vous rajoute 2 minutes. Si jamais vous obtenez une fin qui vous permet d'effacer plus de "X" que vous n'en avez, vous pouvez enlever des "I" à la place.
  • 15 minutes de plus dans "The Fate of London"
    Ce scénario est vraiment ardu. Même avec ce petit bonus, mon équipe a quand même échoué.

Mes résultats avec chaque scénario

Test Time
Joué avec: 5 joueurs
Result: 50 min + (1X - 1X) * 5 = 50 minutes - Aucun indice utilisé

Deckscape Demo (Print & Play scenario)
Joué avec: 1 joueur
Result: 8 min + (0X - 1X) * 5 = 8 minutes

The Fate of London
Joué avec: 5 joueurs
Result: 90 min + (6X - 2X) * 5 = 110 minutes - 2 indices utilisés

Saturday, April 21, 2018

Jeux de Table - Escape Room in a Box: The Werewolf Experiment - Mattel





Éditeurs:
Stay at Home Werewolves (KS), Mattel
Conceptrices:
Juliana Pattel, Ariel Rubin
Illustrateurs:
(inconnu)
Langues:
Anglais
# of Players:
2-8 (je recommande 4-6)
Âge:
7 ans et + (l'édition KS disait 14 ans et +)
Duration:
60 min

Référence sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Prototype d'origine
  • Ce jeu a connu son existence grâce à un projet Kickstarter, à une époque où il n'y avait quasiment pas de "jeux d'évasion en boîte" encore sur le marché. Quand il a finalement été publié (avec quelques mois de retard, comme tout KS qui se respecte), les choses avaient beaucoup changées, mais ça ne l'a pas empêché d'obtenir de très bonnes critiques.j
  • Qui plus est, presque simultanément avec la sortie de la première édition, Mattel a annoncé qu'elle se portait acquéreur de ses droits, et la seconde édition du jeu est déjà en vente au moment de publier cet article. Souvenez-vous que c'est à la première édition que j'ai joué, et qu'il est fort possible que certains éléments aient changé de manière notable depuis. (Mais rien de majeur.)
  • Prototype envoyé aux critiques
    Crédits: I Play'd It
  • Bon, passons maintenant au contenu... Ici, j'ai l'habitude de décrire les différentes composantes du jeu tels qu'on les trouve en ouvrant la boîte, mais ce coup-ci ce n'est pas aussi évident, puisqu'il n'y a pas vraiment de "contenu standard": dès que vous soulevez le couvercle, un carton vous prévient de ne pas continuer avant d'être prêt à jouer. Découvrir le contenu de cette boîte constitue une part importante (et intriguante) du jeu lui-même, je ne voudrais donc pas vous gâcher le plaisir...
  • J'ai aussi l'habitude d'expliquer comment les concepteurs du jeu ont inventé un système pour simuler l'ouverture d'un cadenas. Mais voilà: dans ce jeu, les cadenas sont... des cadenas. De vrais cadenas. Un à clé, deux à combinaisons, qui tiennent de petits contenants fermés. Vous êtes donc en présence d'un jeu où il vous faudra manipuler de véritables composantes.
  • Composantes de l'édition Kickstarter
    Crédits: Room Escape Artist
  • Malgré ces contraintes, je crois que je peux quand même mentionner quelques trucs. Les instructions placées sur le dessus de la boîte vous inviteront à vous procurer du papier et des crayons additionels, un appareil pour mesurer le temps écoulé, et un verre d'eau tiède (Oh?), doublé d'un avertissement que les joueurs n'ont pas à verser sur des papiers, ni vice-versa. (Oh.)
  • Dans la boîte se trouvent bon nombre de feuilles portant des codes comme "A1" ou "P5". Je ne crois pas ruiner quoi que ce soit en vous expliquant que les feuilles "P" sont des casse-têtes que vous allez généralement résoudre avec un crayon, tandis que les feuilles "A" sont faites pour compiler les réponses finales. Pour fin de rejouabilité, vous devriez vous contenter d'écrire sur ces feuilles.
  • Composantes de la seconde édition, par Mattel
  • Des fichiers peuvent être téléchargés sur le web, pour vous permettre de remplacer toutes ces feuilles "P" et "A".
  • La nouvelle édition comporte un tout nouveau gadget: si vous possédez un assistant domestique Alexa, vous pouvez installer une appli qui va s'occuper "d'animer" la partie, en mesurant le temps écoulé, en vous fournissant les indices, et ainsi de suite.
Pour
  • Je ne pourrai jamais assez dire à quel point il est agréable de manipuler de vrais cadenas. Avoir d'authentique composantes physiques fournit toujours un petit bonheur additionel.
  • Les énigmes sont nombreuses, et peuvent aisément être distribuées entre les joueurs autour de la table.
  • Elle sont aussi bien conçues, et assez variées (avec un bémol, voir ci-bas).
  • Le guide de "remplacement" en ligne vous permet de complètement remettre le jeu en place pour que d'autres peuvent y jouer. Il y a même un "guide d'hôte" qui donne des suggestions à ceux qui voudraient inviter un groupe pour une soirée, animer toute la soirée eux-mêmes, cacher les items dans une pièce, et ainsi de suite. Ils fournissent même des gabarits pour les invitations. Une belle attention.
Contre
  • Une large partir des énigmes rencontrées sont des jeux de lettres de formes diverses: devinettes, mots croisés, mots cachés... Si vous êtes familiers avec les "chasses aux trésors" à l'américaine, vous serez en terrain familier, mais ceux qui sont habitués aux autres jeux en boîte risquent d'être un peu déphasés.
  • Si l'anglais n'est pas votre langue maternelle (ce qui sûrement votre cas puisque vous êtes en train de lire ceci), vous risquez de trouvez les énigmes plus ardues qu'à la normale. Même si le jeu décourage l'utilisation de matériel externe, je vous suggère de garder un dictionnaire anglais à portée de main.
  • Les composantes matérielles que je complimente depuis le début sont aussi très fragiles. Après deux parties complétées, j'ai du remplacer un cadenas, plus une autre composante, et un boîtier métallique a dû être réparé (remerciement à mon épouse).
  • Qui plus est, les cadenas à combinaison de l'édition KS ont tendance à changer de combinaison accidentellement. Ça m'est arrivé... mais ensuite le cadenas a brisé, ce qui a réglé le problème. 😉 Pour peu que vous réussissiez à retrouver la nouvelle combinaison à coup d'essais et erreurs, vous pouvez suivre les instructions ci-dessous (faite par les concepteurs eux-mêmes) pour le remettre comme il faut.
  • J'ai des sentiments mitigés par rapport au prix. Les composantes de l'édition Kickstarter ne semblent pas en valoir le coût, d'autant plus lorsqu'on réalise qu'avec le contenu à télécharger, il ne serait pas si difficile de prendre ses propres composantes et de recréer le jeu dans son intégralité. Le prix de l'édition de Mattel semble mieux ajusté.

Résultats

The Werewolf Experiment
Joué avec: 7 joueurs
Réussi? OUI - 25 minutes restantes (après avoir reçu un bonus de temps) - 1 indice utilisé


Sunday, February 25, 2018

Jeux de table - Spy Code: Operation Escape - Yulu




Éditeur:
Yulu
Langues:
Aucune requise
# de joueurs:
1 ou +
Âge:
6 ans et +
Durée:
120 min
Référence sur le site BoardGameGeek:
Aucune (Je crois qu'on le considère plus comme un "jouet" qu'un jeu de société)

Concept & mécaniques de jeu

Image tirée du site du manufacturier
  • Ce jeu se compose de 4 principaux éléments, chacun d'entre eux pouvant être considéré un jouet en lui-même.
  • D'abord, on trouve une fausse ceinture explosive avec une "bombe à retardement" que vous pouvez configurer au nombre de secondes de votre choix, attacher à la taille de votre otage favori, et démarrer. Par la suite, il vous faudra y insérer une key pour parvenir à arrêter le chronomètre et détacher la ceinture. (Bon, réglons la question tout de suite: le jeu vient avec trois clés, et elles sont toutes identiques. Ce sont les règles qui dictent d'obtenir toutes les clés pour gagner.)
  • Le jouet suivant est une boîte dont chaque côté ressemble à un labyrinthe. Une clé est placée à l'intérieur et un joueur doit tenter de l'extraire à l'aide de deux crochets de plastique.
  • On trouve aussi un genre de "cryptex", avec trois cadrans chiffrés, et un quatrième qui porte les lettres A-B-C-D. Il faut une clé pour l'utiliser, et il en contient une deuxième. Pour trouver comment l'obtenir, les joueurs consultent des petites cartes à la difficulté croissante (colorées en vert, jaune ou rouge) qui montre un casse-tête, sans texte, avec choix de réponse. Vous entrez le numéro de la carte sur les cadrans numériques, puis votre réponse sur le gros cadran. Si vous avez bien deviné, la clé sort un peu plus du tube, sinon elle retourne à l'intérieur. Il vous faudra 3 bonnes réponses consécutives pour pouvoir prendre la clé.
  • La dernière composante est une sorte de "roue à deviner". On la déverrouille avec une clé, on la fait tourner, puis on peut ouvrir 3 de ses portes pour tenter d'y trouver la dernière clé (celle servant à arrêter la bombe). Certaines portes vont révéler une flèche pointant dans un sens ou dans l'autre, ce qui fait de ce jeu une sorte de "devine le nombre" sans nombre. Après ces trois tentatives, on demande au joueur de refermer toutes les portes, et refaire tourner la roue avant de recommencer.
  • Le jeu peut être joué de manière compétitive (chaque joueur essayant d'obtenir un meilleur temps que le précédent) ou coopérative (les joueurs se partageant les tâches pour tenter de réussir dans le temps alloué).
Pour
  • Le jeu est éminemment configurable, et vous pouvez en calibrer la difficulté à votre guise. À titre d'exemple, un adulte pourrait être contraint d'utiliser la face la plus ardue de la boîte labyrinthe, avoir 3 cartes rouges, et avoir moins de temps disponible, tandis qu'un jeune enfant choisira une face au hasard, recevra 2 cartes vertes puis une jaune, et se verra alloué plus de temps.
  • Au lieu de considérer cet item comme un jeu avec des règles préétablies, vous pouvez le voir comme une collection de composantes adaptées aux plus jeunes. Quelques jours après avoir reçu le jeu, mon fils a conçu une petite Escape Room plus élaborée qui utilisait les composantes, mais avec un peu de fouille à faire, et des énigmes ajoutées.
  • Les éléments du jeu n'ont aucun texte (les énigmes sur les cartes sont toutes visuelles), ce qui signifie que même des enfants d'âge pré-scolaire pourrait tenter de résoudre les énigmes les plus faciles.
Contre
  • Même si le marketing de ce jeu met l'emphase sur l'aspect "jeu d'évasion" (le jeu s'est même appelé "Operation Escape Room" dans des éditions précédentes), je ne crois qu'on puisse vraiment le qualifier comme tel, ce qui explique la redoutée étiquette "notquite" sur cet article. Si vous jouez au jeu tel quel, en suivant les instructions, vous n'aurez rien à fouiller, ni à déduire "ok, on fait quoi maintenant", deux éléments-clé des Escape Rooms traditionnelles à mon humble avis.
  • En soi, le jeu n'amuserait pas un groupe d'adulte pour plus que 2 ou 3 parties... ce qui représente moins de temps que la plupart des jeux d'évasion grandeur nature.
  • La "ceinture d'explosifs" est plutôt serrée, et ne conviendra pas à la plupart des adultes. Désolé mononcle - c'est pas toi qu'on va attacher à une chaise. (Mais en y pensant bien, est-ce vraiment un inconvénient? 😈)

Saturday, December 30, 2017

Jeux de table - Mirage Investigations - DISTRACTION

 
Images tirées du site web du manufacturier



Éditeur:
Concepteurs:
Christine Morency
Langues:
Français
# de joueurs:
1-5 (je recommande 3 ou 4)
Âge:
16 ans et + (plutôt 12 ans à mon avis)
Durée:
120-300 min (je dirais plutôt 90-180)

Mise en garde
Je tiens à souligner que je me suis fait offert une copie gratuite de la boîte "Contrebande". Par la suite, j'ai acheté une copie de "Disparue" avec mes propres moyens. Je m'efforce toutefois de demeurer objectif.

Concepts et mécaniques de jeu

  • D'abord, clarifions une chose: je ne considère pas la série Mirage comme étant un "jeu d'évasion". Elle a été parfois été promue sous cet angle (ce qui est parfaitement compréhensible vu l'énorme popularité des Escape Rooms ces temps-ci), mais je considère plutôt ces aventures comme étant dans la même veine que Détective-Conseil ou même que leur ancètre spirituel, les "Crime Dossiers" de Dennis Wheatley.
  • Chaque scénario est livré dans une "boîte à soulier" en carton. À l'intérieur, vous trouverez tout le matériel du jeu, qui se constitue normalement d'une lettre explicative et de petits objects divers (par exemple: "Voici le contenu de la poubelle de la victime.") Vous comprendrez qu'il est difficile de fournir des exemples concrets sans vous spolier quoi que ce soit, mais disons que vous pourriez facilement y trouver des trucs comme une boucle d'oreille, un piège à souris, un briquet vide, ce genre de trucs.
  • Outre ces objets, les seules directives disponibles se trouveront sur le site web de Mirage Investigations. Chaque scénario vous fournira un code donnant accès la Zone Réservée (exception faite de "Disparue", qui est un scénario hors-série et non une enquête officielle). Le site de Mirage Investigations, bien que fictif, est très bien fait, et regorge d'infos diverses sur le métier de détective. Ces conseils ajoutent au sentiment d'immersion, et certains d'entre eux seront d'une aide véritable.
  • Parlant de site web, un accès internet et un ordinateur sont nécessaire au bon déroulement de votre enquête. (Une téléphone intelligent pourrait faire l'affaire, mais je recommande chaudement un laptop, ne serait-ce que pour l'écran plus grand.) Sites fictifs, sites réels, comptes courriel, indices disséminés sur le web, tous les moyens sont bons pour rendre l'expérience la plus réaliste possible.
  • Vu la nature des enquêtes, il ne sera pas toujours clair de savoir si avez bientôt terminé ou non. Mais à ce que j'ai vu, un scénario réussi se termine toujours par un courriel de félicitations.
  • La série Mirage Investigations a fait ses débuts à travers une campagne Kickstarter, et son plan d'affaire initial était d'offrir un système d'abonnement. En payant d'avance pour 6 chapitres, vous obtenez une aventure boni gratuite. Un nouveau chapitre devait paraître à tous les deux mois, l'abonnement devait donc permettre d'obtenir une nouvelle enquête sur une base régulière, durant un an. (Mais à date, ce n'est pas ce qui s'est produit. Plus de détails ci-dessous.)
  • Une autre particularité importante de cette série est que, étant donné la mission sociale que se donne DISTRACTION, chaque boîte vendue représente un don de 15$ à un organisme à but non lucratif, que vous pouvez choisir vous-même parmi une courte liste.
"Unboxing" sur YouTube - quelques "spoilers" après 4:00
Pour
  • Le jeu est relativement abordable... si on considère qu'une part non-négligeable du coût d'achat va en fait à un OSBL. Si vous faites l'enquête à 3 ou à 4 et que vous vous partagez les coûts, l'expérience demeure nettement moins onéreuse qu'une vraie Escape Room.
  • Le matériel est fort impressionnant, dépassant d'une tête ce qu'on peut habituellement trouver dans un vrai jeu d'évasion en boîte. Plusieurs indices ont même été fait soigneusement à la main. (!!)
  • Les intrigues sont très intéressantes, et bien ficelées. (Bon, il faut bien certainement se laisser aller, et accepter certaines prémisses un peu dure à imaginer dans la vraie vie, mais pas davantage que dans les autres jeux du même genre.)
  • Les éléments en ligne aident à renforcer le sentiment d'immersion. Idem pour les nombreux éléments à fouiller / examiner / démanteler.
Contre
  • Le jeu est relativement trop cher... si on considère qu'au coût d'achat s'ajoute normalement des frais de livraison. Il semble qu'il sera désormais possible d'aller ramasser sa boîte dans certaines boutiques de la grande région de Montréal, mais je n'ai pas plus de détails.
  • Chaque scénario est définitivement conçu pour n'être joué qu'une seule fois. Il ne me viendrait même pas à l'idée d'essayer de suggérer des trucs pour faciliter la réutilisation, comme je l'avais fait pour "EXIT: The Game". 😄
  • Durant la campagne Kickstarter pour la série Mirage Investigations, il avait été annoncé qu'une nouvelle aventure serait publiée à tous les deux mois, à partir de juin 2017. Depuis, le chapitre 2 ne cesse d'être reporté dans le futur. 😟 À ce que je comprends, la série Mirage n'est en fait l'oeuvre que d'une seule personne, et cette personne préfère s'assurer de livrer un produit à la hauteur des attentes de la clientèle. C'est tout à son honneur, mais il est clair que je pourrais pas vous recommander un abonnement à ce stade-ci...
L'Héritage, une démo... en ligne??
  • Pour aider les gens à se faire une idée générale du style de jeu qu'offre DISTRACTION, un scénario en ligne, "L'Héritage", a été mis sur pied. Vous pouvez vous faire une idée de ce à quoi une enquête peut ressembler. (En gros, imaginez-vous que vous avez vraiment reçu cette boîte à soulier chez vous, et cliquez sur les actions de votre choix.)

Thursday, June 1, 2017

Jeux de table - EXIT: The Game - Kosmos




Éditeur:
Kosmos, Thames, Iello
Concepteurs:
Inka & Markus Brand, Ralph Querfurth
Illustrateurs:
Silvia Christoph, Franz Vohwinkel, Michael Menzel, Martin Hoffmann
Langues:
Allemand, Anglais, Français
# de joueurs:
1-6
Âge:
12 ans et + (plutôt 10 ans à mon avis)
Durée:
120 min

Références sur le site BoardGameGeek:

Concepts et mécaniques de jeu

Image tirée du site web du manufacturier
  • Au premier coup d'oeil, vous pourriez penser qu'EXIT a impunément volé ses idées à d'autres jeux comme "Escape the Room" de ThinkFun et "Unlock!" des Space Cowboys, puisqu'il comprend un paquet de cartes et une roulette de décryptage. Ironiquement, c'est tout le contraire - EXIT est le plus vieux des 3, ayant été publié en Allemagne il y a déjà 2 ans.
  • Commençons d'abord par les cartes. Il y en plusieurs types. Les cartes Riddle (Énigme) sont les plus simples à expliquer. Chacune est identifiée par une simple lettre sur son dos. Si on vous dit de "récupérer l'indice X", vous révélez cette carte. Les cartes Riddle vont habituellement vous fournir un indice quelconque, mais peuvent aussi illustrer une scène du jeu, une nouvelle salle à laquelle vous venez d'accéder, etc.
    • La mécanique "d'objet caché" que l'on trouve dans Unlock! n'est pas présente dans ce jeu, quoiqu'il est possible de trouver l'image d'une carte Riddle à l'intérieur d'une autre image (ce qui signifie que vous devriez prendre cette carte sur-le-champ).
  • Chaque "cadenas" placé dans le jeu est associé à un pictogramme, et se fait toujours "déverrouiller" en combinant trois symboles trouvés sur la roulette. Vous obtenez alors un nombre, et pouvez consulter la carte Answer (Réponse) correspondante. Là où le jeu se démarque, c'est que la carte peut simplement vous dire que vous faites erreur, ou elle peut vous proposer une grille de petite images. Vous trouvez l'illustration correspondant au cadenas que vous êtes en train d'ouvrir, et vous consultez la carte du nombre obtenu.
    Ce qui est bien avec ce stratagème, c'est qu'en plus de fournir une double-validation, il empêche les joueurs d'ouvrir un cadenas qu'ils n'ont pas encore trouvé. Voyez-vous, les illustrations sur les cartes Réponse omettent les petits logos, alors même si vous avez compris comment ouvrir le cadenas "avec l'étoile", ça ne pourra arriver si vous n'avez pas encore rencontré ce cadenas, et ignorez donc de quoi il a l'air.
  • Les cartes Help (Aide) viennent en groupe de 3, un trio par cadenas. La première carte vous dit ce qu'il vous faut pour trouver la solution du cadenas. La seconde donne des indications sur ce qu'il faut faire, et enfin la dernière vous donne la solution complète. Plus vous utilisez de cartes, plus bas risque d'être votre score final.
  • Lorsque la partie commence, vous n'avez que la roulette et un petit cahier. Quelque part dans ce cahier se trouvera une illustration de la pièce dans laquelle vous vous trouvez, ainsi que des premiers cadenas auxquels vous devrez faire face.
  • Après avoir lu la dernière carte Answer, vous combinez le temps qu'il vous a fallu avec le nombre de cartes Help utilisées pour obtenir votre score, qui peut aller de 10 étoiles (moins d'une heure, aucun indice) à 1 étoile (plus de 2 heures et de 10 indices).
  • Dernière caractéristique (mais non la moindre): le jeu est conçu pour n'être joué qu'une seule fois. Et je ne dis pas "une seule fois" au sens "un joueur ne peut rejouer un même scénario", mais bien au sens "la boîte de jeu s'en va directement à la poubelle". Les joueurs sont encouragés à écrire sur les composantes, les déchirer, les découper, ainsi de suite.
Pour
  • Ces jeux ont beaucoup de "viande sur l'os". Si on juge leur difficulté, ils se comparent aisément à la compétition, et les deux heures mentionnées sur la boîte ne sont pas vraiment une exagération. Après avoir joué à un jeu-d'évasion-en-boîte, j'ai toujours envie d'en rejouer un autre. Avec ceux de cette collection, je me sens pleinement rassassié. 😋
  • Le prix de détail est très compétitif. Plusieurs vrais jeux vont coûter plus cher pour un seul joueur qu'une boîte de EXIT.
  • L'utilisation d'un système de pointage signifie que les joueurs peuvent choisir de prendre leur temps et d'éviter les indices, ou d'utiliser ceux-ci à volonté pour finir plus tôt.
  • Le fait que des composantes du jeu peuvent être détruites (et le seront) permet un certain nombre d'énigmes originales et astucieuses.
Contre
  • Pour des gens tels que moi, l'aspect "usage unique" est sans aucun doute un gros point négatif. Au cours des dernières années, de nombreux jeux de société "legacy" ont vu le jour - des jeux conçus pour être joués par le même groupe pour un certain nombre d'épisodes, avant de finir à la poubelle. Même si je suis d'accord avec le principe, je trouve beaucoup plus difficile de me séparer d'un achat après une seule session. Dans le passé, j'ai bien apprécié pouvoir partager mes expériences de jeux en boîte avec d'autres joueurs, et j'ai même eu du plaisir à les regarder tenter de résoudre les différentes énigmes. Ne plus être capable de partager cette expérience avec d'autres sans devoir acheter une nouvelle boîte et, pour moi du moins, un gros problème.
    Ceci étant dit, il a des manières de contourner ce problème. Allez voir mes notes ci-dessous.
  • Même si je ne m'en suis pas aperçu sur-le-champ, il semble que la séquence des énigmes demeure toujours très linéaire - on ouvre d'abord un cadenas, puis l'autre, etc. Rien dans la mécanique du jeu n'empêche d'avoir plusieurs énigmes à résoudre en même temps, mais les auteurs ne l'ont pas fait.
  • En suivant le système de pointage, vous pouvez révéler toutes les cartes Help à toute allure, obtenant la réponse à chaque énigme, et quand même terminer avec 4 étoiles...

Le Petit Guide de Gilles Pour Ménager Votre Copie d'EXIT

Donc, vous avez décidé de préserver votre copie d'EXIT en assez bon état pour pouvoir y faire jouer à plusieurs reprises, quitte à vous attirer les risées de certains amis qui vous traiteront comme un désaxé obsessif-compulsif. (On salue Marc-Antoine! 😎) Voici mes petits trucs pour vous:
  • Gardez une imprimante Tout-en-un à portée de main
    C'est, sans l'ombre d'un doute, la façon la plus directe de faire des copies rapides. Plusieurs imprimantes avec scanneur intégré vont avoir un bouton "Copy" qui permet d'utiliser la machine comme si c'était une photocopieuse. Si la vôtre n'en a pas, vous pouvez toujours faire un scan puis l'imprimer - assurez toutefois que vous désactivez tout paramètre du type "Ajuster à la taille de la page" pour que l'image imprimée ait la même taille que l'original.
  • Prenez une photo et dessinez par-dessus
    Un de mes amis a pris une photo d'une page avec sa tablette, et s'est ensuite mis à dessiner par-dessus la photo. Si c'est une chose que vous avez l'habitude de faire (pour des présentations au travail, par exemple), c'est une autre manière rapide d'obtenir de bons résultats.
  • Tenez une réserve de feuilles blanches
    Le papier à calquer peut être coûteux, mais la plupart des papiers pour imprimantes sont suffisamment mince pour que l'on voit au travers. Vous pouvez placer une de ces feuilles par-dessus le cahier et tracer dessus avec un crayon ou un stylo.
  • Utilisez des petits sacs de plastique et des marqueurs à pointe fine
    Un gros bravo à mon épouse pour cette dernière idée. Les sacs de style "baggies" permettent de barbouiller sur une feuille ou même une carte dans aucun dommage permanent.
      

Errata

  • Dans la première impression de The Secret Lab, le second indice pour le cadenas "étoile à six pointes" peut mener en erreur (l'énigme a été simplifiée mais sans que l'indice ne soit mis à jour). Donc, si vous avez une vieille boîte, le premier paragraphe de la carte devrait se lire:

Mes résultats avec chaque scénario

Le Tombeau du Pharaon
Difficulté officielle: 4 / 5
Joué avec: 5 joueurs
Résultat: 3 Étoiles. Complété en 105 minutes. 7 cartes Help utilisées.

Le Laboratoire Secret
Difficulté officielle: 3.5 / 5
Joué avec: 4 joueurs
Résultat: 9 Étoiles. Complété en 85 minutes. Aucune carte Help utilisée.

La Cabane Abandonnée
Difficulté officielle: 2.5 / 5
Joué avec: 7 joueurs
Résultat: 7 Étoiles. Complété en 80 minutes. 2 cartes Help utilisées.

Le Mystère de la Première (Mini-scénario gratuit à imprimer)
Difficulté officielle: 1 / 5
Joué avec: 5 joueurs
Résultat: 10 Étoiles. Complété en 9 minutes. Aucune carte Help utilisée.

The Forbidden Castle
Difficulté officielle: 4 / 5
Joué avec: 4 joueurs
Résultat: 3 Étoiles. Complété en 100 minutes. 6 cartes Help utilisées.