Showing posts with label escaparium. Show all posts
Showing posts with label escaparium. Show all posts

Sunday, February 2, 2020

The Final Stop / Le Dernier Arrêt - Escaparium - Laval

"♫ Riding on the metro... "


NOTE: I received a special discount on this game.
If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
The Final Stop
Location:
# of Players:
3-8 (4-8 Recommended) (Played with 6)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Yes
Constraints:
No
Language:
Bilingual (Played in English)
Hints:
Unlimited (Delivered via a provided walkie-talkie)
Tally:
9 Locks, 13 Deductions, 8 Tasks
Official Description:
After a long day at work in St. Louis, you board the subway, put on your safety belt and start falling asleep when all of a sudden the intercom comes on and a creepy voice speaks, "Greetings citizens of St. Louis. I'd like to welcome your unknowing participation in the revolution of the New World Order. Your lives are a necessary sacrifice for the greater good and you will not die in vein, I promise you this. As you have probably noticed by now, your safety belts can not be unlocked. The train is carrying 10 tons of TNT and headed straight for the city centre..."
Played in:
Winter 2020
Made it?
YES - With under 15 minutes left - 1 hint used
Verdict:
After our great experience with the Voodoo Queen, we knew that "The Final Stop" would likely pale in comparison. But that was fine - we were just looking for a good time. (And in my particular case, I was just looking to make it through without giving up, due to exhaustion. 😕)
So yes, the game looks pretty good per 2020 standards (which means it's absolutely fabulous as per 2017 standards - how time flies). We started with a bit of a laugh because our host mentioned the "New York metro", which made my friends chuckle. Then the game intro narration mentioned the "St. Louis subway" instead, and Brett pointed out that the map found inside the train was actually the London tube. Okaaaaaay then. 🤷‍♂️
As hinted by the comparatively low number of tasks in my tallies, The Final Stop is a game that can be finished in short time if you do manage to figure every puzzle quickly. That wasn't the case for us, though, as we got stuck in one spot for a while. Aside from that, we didn't run into any trouble. In fact I'd dare say that the room doesn't really need more than 5 people.
Oh, and to end on a high note: every time I play at Escaparium, there's always some sort of technical glitch (though they seldom impact the gameplay). This time, I pleasantly noted that both rooms played without a hitch. Yay!
Lessons Learned (or re-learned):


Photo de la salle réelle, tirée du site web
Actual room picture from their website


NOTE: J'ai reçu un rabais spécial pour cette salle.
Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Le Dernier Arrêt
Emplacement:
# de joueurs:
3-8 (4-8 recommandés) (jouée avec 6)
Durée:
60 min
Multiple:
Oui
Contraintes:
Non
Langue:
Bilingue (jouée en anglais)
Indices:
Illimités (Donnés via un walkie-talkie fourni)
Décomptes:
9 verrous, 13 déductions, 8 tâches
Description officielle:
Après une longue journée au travail, vous embarquez dans le métro à Saint-Louis, attachez votre ceinture et fermez les yeux. Soudain, une voix inquiétante se faut entendre à l'intercom, "Salutations citoyens de Saint-Louis. Je voudrais remercier votre participation non volontaire à cette révolution de l'Ordre du Nouveau Monde. Vos vies sont un sacrifice nécessaire pour le bien commun et vous pouvez être certains que votre mort ne sera pas en vain. Je vous le promets. Comme vous l'avez probablement remarqué, vos ceintures de sécurité sont malheureusement plus détachables. Ce train contient 10 tonnes de dynamite et se dirige tout droit vers le centre-ville..."
Jouée durant:
Hiver 2020
Réussie?
OUI - Moins de 15 minutes restantes - 1 indice utilisé
Verdict:
Après notre formidable expérience avec la Reine Vaudou, nous savions bien que "Le Dernier Arrêt" risquait de souffrir de la comparaison. Mais ce n'était pas un problème - notre seule priorité était d'avoir du plaisir. (Et dans mon cas à moi, je souhaitais surtout parvenir à terminer la partie sans que la fatigue ne me force à abandonner. 😕)
Donc, le jeu a quand même fière allure selon les standards de 2020 (ce qui veut dire qu'il est absolument fabuleux selon ceux de 2017 - le temps passe vite!). Notre aventure a débuté sur une note humoristique quand notre hôtesse nous a parlé (en anglais) du "New York metro", ce qui a fait rigoler mes compagnons. Par la suite, le monologue d'introduction a plutôt mentionné le "St. Louis subway", et Brett a remarqué que la carte figurant à l'intérieur du wagon en était une du métro de Londres. Eeeeeeh ben. 🤷‍♂️
Comme on pourrait le supposer à en voir le faible nombre de tâches dans mes décomptes, Le Dernier Arrêt est une salle qui peut être complétée en peu de temps si on parvient à en résoudre les énigmes rapidement. Ça n'a pas été notre cas, puisque nous sommes resté bloqués au même endroit pendant un petit bout. Outre ce détail, nous n'avons pas eu de problème. J'oserais même dire que cette salle ne requiert probablement pas plus de 5 joueurs.
Ah, et pour terminer sur une bonne note: à chacune de mes visites chez Escaparium, j'ai toujours rencontré un pépin technique quelconque (même si l'impact sur le jeu pouvait être mineur). Cette fois-ci, j'ai eu le plaisir de remarquer que les deux salles se sont déroulées sans le moindre heurt. Hourra!
Leçons à retenir (ou à réviser):

The Lost Island of the Voodoo Queen / L'Île Perdue de la Reine Vaudou - Escaparium - Laval

"♫ She'll pull a spell on you, she'll never set you free "


NOTE: I received a special discount on this game.
If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
The Lost Island of the Voodoo Queen
Location:
# of Players:
4-8 (Played with 6)
Duration:
75 min
Multi-Room:
Yes
Constraints:
No
Language:
Bilingual (Played in English)
Hints:
Unlimited (Delivered via a provided walkie-talkie)
Tally:
8 Locks, 17 Deductions, 16 Tasks
Official Description:
The Admiral has given you direct orders to gather a crew to go in search of the Lost Island of the Voodoo Queen. Finding the right sailors might not be so easy as nobody has lived to tell about such an island or if it actually exists. If you find it, you shall seek and gather the knowledge to what is known as "eternal loneliness" from the Voodoo Queen; something the Admiral greatly seeks but for which you do not know the meaning of.
Played in:
Winter 2020
Made it?
YES - With under 15 minutes left - 4 hints used
Verdict:
My most diligent readers might have noticed that following a very busy Holiday period, I've been having a very quiet January, collecting book reviews instead of room critics. Let me explain that I started the year with a rather serious surgery, one requiring a couple months of recovery. As I write this, in early February, I still cannot tie my own shoelaces, sitting straight is uncomfortable at best, and taking a shower constitutes a good workout. That explains why I've been avoiding escape rooms. 😔
It's in this sad state of affairs that I learned that two well-known couples from New Jersey (David & Lisa Spira from the kinda-legendary blog Room Escape Artist and Brett & Denise Kuehner, part-time "puzzle consultants" - Brett also teaches an ER class in high school, check out this interview for more) were coming back to Montreal. I've been hoping to meet them for quite a while, and apparently they were looking forward meeting me too. 🤩 We agreed that my wife and I would join them for a couple rooms, even though I was pretty sure this would turn into "Gilles takes a rest in one corner of the room while everybody else is playing". And while it turned out to be as hard as I'd expected, I also believe it was worth the trouble.
What can I say about that room? I knew it was Escaparium's most impressive project to date: 2000 square feet of space dedicated to one single, epic adventure. And yet, I wasn't quite ready for the feast that was about to be offered to my eyes. Look, I'm not that good at singing praise, but there's no way around it: this is the most impressive game space I've personnally experienced 🤯, and that is that. Since David was taking pictures of the room, I even managed to take a few of my own, and got one approved to display here.

Ooooooooh!
The first part of the game, more linear, gave us some trouble, and we finished it thinking that we had fallen behind, time-wise. That wasn't really the case, but we spent the rest of the game (more open-ended, with concurrent puzzles) feeling a bit rushed. Speaking of puzzles, those were mostly fine, pretty much on par with other Escaparium offerings. Overall, a decent challenge, wrapped in a breathtaking package.
Lessons Learned (or re-learned):


Photo de la salle réelle, tirée du site web
Actual room picture from their website


NOTE: J'ai reçu un rabais spécial pour cette salle.
Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
L'Île Perdue de la Reine Vaudou
Emplacement:
# de joueurs:
4-8 (jouée avec 6)
Durée:
75 min
Multiple:
Oui
Contraintes:
Non
Langue:
Bilingue (jouée en anglais)
Indices:
Illimités (Donnés via un walkie-talkie fourni)
Décomptes:
8 verrous, 17 déductions, 16 tâches
Description officielle:
L'Amiral vous a donné l'ordre de trouver l'équipage idéal pour partir à la recherche de l'île perdue de la Reine Vaudou. Trouver de bons matelots ne sera sûrement pas facile puisque personne n'est jamais revenu pour parler de l'île ou de son existence. Si vous la trouvez, vous devrez rechercher et approfondir vos connaissances sur ce qui est surnommé "L'éternelle Solitude" de la Reine Vaudou, quelque chose que L'Amiral recherche depuis toujours, mais que vous ne comprenez pas.
Jouée durant:
Hiver 2020
Réussie?
OUI - Moins de 15 minutes restantes - 4 indices utilisés
Verdict:
Les plus assidus parmi mes lecteurs auront peut-être remarqué qu'après un temps des fêtes fort mouvementé, mon mois de janvier s'est avéré très tranquille, alors que ce blog n'a fait qu'enchaîner les critiques de livres. Sachez donc qu'en début d'année, j'ai dû subir une opération assez sérieuse, demandant quelques mois de repos. Au moment où j'écris ces lignes (début février) je suis encore incapable de lacer mes souliers, m'asseoir droit m'est inconfortable, et prendre une douche demeure un exercice essoufflant. Voilà donc pourquoi je me suis tenir à l'écart des jeux d'évasion. 😔
C'est dans ce contexte que j'ai appris que deux couples de new-yorkais influents revenaient visiter Montréal: David & Lisa Spira du quasi-légendaire blog Room Escape Artist et Brett & Denise Kuehner, "consultants en énigmes" à temps partiel (Brett donne également un cours en conception de jeux d'évasion au secondaire, écoutez cette entrevue pour les détails) . J'avais envie de les rencontrer depuis longtemps, et semble-t-il qu'ils souhaitaient me rencontrer, eux aussi. 🤩 On a donc convenu que ma bien-aimée et moi-même allions nous joindre à eux pour quelques salles, même si ça risquait de tourner en "Gilles reste dans un coin à se reposer pendant que les autres jouent". Comme de fait, l'entreprise a été ardue, mais je crois qu'elle en a valu la peine.
Quoi dire à propos de cette salle? Je savais que c'était le projet le plus impressionnant d'Escaparium à ce jour: 2000 pieds carrés de surface dédiée à une seule, gigantesque aventure. Pourtant, je n'étais pas prêt pour le spectacle qui s'est offert à mes yeux. Je ne suis pas un spécialiste des éloges dithyrambiques, mais le fait est qu'il s'agit de l'espace de jeu le plus impressionnant que j'aie jamais vu 🤯. Voilà, c'est dit. Et puisque David prenait des photos de l'intérieur de la salle, j'ai aussi pu en prendre quelques-unes, dont une pour laquelle j'ai obtenu l'autorisation de publier ici.

Ooooooooh!
La première partie du jeu, plus linéaire, nous a donné du fil à retordre, et nous en sommes sortis avec l'impression que nous allions manquer de temps. Ce n'était pas vraiment le cas, mais nous avons passé le reste du jeu (plus ouvert, avec des énigmes concourantes) avec le sentiment d'être à la course. Parlant des énigmes, ces dernières étaient généralement adéquates, mais comparables à ce qu'on trouve habituellement chez Escaparium. Un défi acceptable, donc, dans un emballage à couper le souffle.
Leçons à retenir (ou à réviser):

Saturday, December 28, 2019

Les 2 Font la Paire - Escaparium - Alma

"♫ Lavez, lavez... "


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Les 2 Font la Paire
Emplacement:
# de joueurs:
4-8 (4-6 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Multiple:
Contraintes:
Oui
Langue:
Français
Indices:
Illimités (Donnés via un walkie-talkie, par un personnage du jeu)
Décomptes:
7 verrous, 11 déductions, 11 tâches
Description officielle:
Malheur! C’est la journée du lavage et maman a ramassé votre paire de bas préférés, ceux qui vous servent toujours de super cachette pour tous vos trésors. Votre groupe de musique préféré est en ville ce soir, et, du haut de vos 12 ans, vous avez réussi à économiser votre argent de poche pour vous procurer 2 billets d’or pour le spectacle. Évidemment, vous les aviez planqué dans vos bas... L’heure du départ approche, et vous n’avez toujours pas retrouvé vos précieux billets. Réussirez-vous à les récupérer à temps?
Jouée durant:
Hiver 2020
Réussie?
OUI - Un peu plus de 8 minutes restantes - 3 indices utilisés
Verdict:
La toute première fois que je suis allé chez Escaparium Saguenay, alors que j'allais être "enfermé pour un crime que je n'avais pas commis", j'ai fait remarquer à Marie-Claude (la propriétaire), à la blague, que j'avais bien hâte de me jouer une salle où je me ferais enfermer pour un crime que j'aurais vraiment commis. Comme de fait, dans les mois qui suivirent, est arrivée au même endroit une salle où les joueurs incarnent bel et bien des assassins. Je me suis toujours demandé si mon commentaire avait joué un rôle dans l'avènement de ce jeu.
À ma deuxième visite, j'ai encore une fois croisé Marie-Claude, et je lui ai avoué que même si les histoires de tueurs en série sont toujours des choix populaires avec les nouveaux amateurs d'évasion, après en avoir fait plusieurs douzaines, on se met à rechercher les thématiques les plus hétéroclites possible. Et cette fois, j'en ai eu la confirmation officielle: c'est vraiment ma déclaration d'amour à la défunte salle "POP!" d'Ezkapaz qui a mené à la création de la nouvelle salle "Les 2 Font la Paire". 😲
À la lumière de cette déclaration, c'eût été décevant que cette salle, pensée pour plaire au monde comme moi, ne me fasse pas bonne impression, mais rassurez-vous: c'est presque un sans-faute. J'ai adoré le thème, les décors, les énigmes, l'intégration entre ces deux derniers, les surprises... Nous étions clairement plus fatigués que durant notre première salle, et une tâche en particulier m'est tombée sur les nerfs, mais j'ai quand même adoré mon expérience.
Leçons à retenir (ou à réviser):


Poster thématique tirée du site web
Flavor poster from their website


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Les 2 Font la Paire
Location:
# of Players:
4-8 (4-6 recommended) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Constraints:
Yes
Language:
French
Hints:
Unlimited (Delivered by an in-game character, via a provided walkie-talkie)
Tally:
7 Locks, 11 Deductions, 11 Tasks
Official Description:
(See French description)
Played in:
Winter 2020
Made it?
YES - With a little over 8 minutes left - 3 hints used
Verdict:
The very first time I went to Escaparium Saguenay, as I was being put in jail "for a crime I didn't commit", I tongue-in-cheek pointed out to Marie-Claude (the owner), that I couldn't wait to play a room that would lock me for a crime I did commit. Lo and behold, a few months later, that same location opened a room where players are bona fide murderers. To this day, I still wonder whether my comment had some influence on the birth of that room.
On my second visit, I met with Marie-Claude once again, and pointed out to her that even though madman and serial killer stories are always a hit with recent ER enthusiasts, playing a few dozens will one yearn for truly original - even oddball - themes. And this time, I got the official confirmation: it really is that chat that eventually led the way to the creation of "Les 2 Font la Paire". 😲
In light of this statement, it would've been quite a letdown if a room meant to appeal to "people like me", had rubbed me the wrong way, but let me reassure you: the game is almost a home run. I liked the story, the sets, the puzzles, the way the latter two intermingled, the surprises... We had grown weary from our first game, and one particular task rubbed me off the wrong way, but I loved my game experience nonetheless.
Lessons Learned (or re-learned):

Le Coffre du Pirate / Pirate Chest - Escaparium - Alma

"Chest, bras, chest, bras, chest, chest, bras, chest..."


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Le Coffre du Pirate
Emplacement:
# de joueurs:
2-4 (jouée avec 4)
Durée:
15 min
Multiple:
Contraintes:
Non
Langue:
Aucune
Indices:
Illimités (Donnés par un préposé sur place)
Décomptes:
5 verrous, 7 déductions, 7 tâches
Description officielle:
(voir version anglaise)
Jouée durant:
Hiver 2020
Réussie?
OUI - Environ 5 minutes restantes - aucun indice requis
Verdict:
J'avais laissé un peu de temps entre nos deux salles du jour, mais suite à notre brillante performance 😋, on s'est retrouvé avec un peu trop de temps libre. On nous a donc pointé vers cette curieuse malle...
Bon nombre de compagnies d'évasion vont offrir de petits jeux divers à l'extérieur de leurs salles: casse-têtes et énigmes diverses, qui servent à occuper les joueurs. Toutefois, quand ces jeux s'apparentent plus clairement à un vrai jeu d'évasion, avec des limites claires et un temps restreint, je choisis alors de le considérer comme un jeu à part entière. C'est donc le cas ici.
On m'a dit que le coffre avait été acheté d'un fournisseur extérieur, et comme de fait, je suis parvenu à le retrouver en vente en ligne. Attention, cette page contient pas mal de détails. D'ailleurs, je ne sais pas trop quoi ajouter - le coffre est de bonne facture, de belle apparence, et les énigmes qu'il contient sont tout à fait convenables. Si vous le voyez (là-bas ou ailleurs), faites-en l'essai!
Leçons à retenir (ou à réviser):


Tiré du site web du vendeur (Pfft! Nous on n'avait pas de beaux chapeaux comme ça!)
From the seller's website (Pfeh! They never gave us nice hats like these!)


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Pirate Chest
Location:
# of Players:
2-4 (Played with 4)
Duration:
15 min
Multi-Room:
Constraints:
No
Language:
None
Hints:
Unlimited (Delivered in person by an attendant)
Tally:
5 Locks, 7 Deductions, 7 Tasks
Official Description:
A huge treasure pirate chest filled with our puzzles. Ideal for the lobby, forget about boredom. It’s like warm-up before the real game.
Played in:
Winter 2020
Made it?
YES - With about 5 minutes left - no hint needed
Verdict:
I had buffered in a bit of free time between our two rooms, but thanks to our magnificent performance 😋, we ended up having a lot of such free time, and so someone pointed us towards this strange chest...
Most Escape Room venues will have some sort of gimmick to keep their players entertained outside of their rooms: puzzles, riddles and the like. When their offer resemble an escape room in itself, though, I might treat them as such. This is such a case.
I was told that the chest had been purchased as a turnkey experience, and I was indeed able to find it for sale online. Spoiler warning - the items description might spoil you a bit. Beyond that, I don't have much to add: the chest is sturdy, looks good, and its puzzles are on par for the course. If you come across it (there or elsewhere), give it a try!
Lessons Learned (or re-learned):

Bunker 51 - Escaparium - Alma

"♫ Da da da... "


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Bunker 51
Emplacement:
# de joueurs:
4-8 (4-6 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Salles Multiples:
Oui
Contraintes:
Non
Langue:
Français
Indices:
Illimités (Donnés par un personnage du jeu, via un walkie-talkie fourni)
Décomptes:
7 verrous, 10 déductions, 8 tâches
Description officielle:
Vous aviez pensé à tout pour cette expédition au beau milieu de la jungle. À tout, ou presque... Maintenant perdus depuis 3 jours, vous tombez par hasard sur un bunker oublié dans cet environnement peu invitant... Avec les dernières forces qu'il vous reste, vous devez trouver un moyen de pénétrer dans ce bunker, et d'alerter les secours. Mais vous êtes si faibles... Ce refuge est votre dernière chance...
Jouée durant:
Hiver 2020
Réussie?
OUI - Plus de 30 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
C'est avec grand intérêt que j'avais suivi l'ouverture d'une seconde filiale du groupe Escaparium au Saguenay-Lac-St-Jean, cette fois dans la ville d'Alma. Toutefois, les circonstances ne m'ont pas permis d'y aller avant l'ouverture de leur 3e salle. Mais bon, en même temps, ça nous laisse plus de salles à essayer, pas vrai? J'ai donc prévu un bref aller-retour avec mon frère et sa douce, question d'enfin y jeter un oeil.
Dès le départ, on m'avait suggéré que si je ne devais jouer que deux salles, Bunker 51 serait la salle à laisser de côté. Bon bah zut, une autre était déjà complètement réservée, alors tant pis, pas vrai? On m'a prévenu que Bunker 51, même si de bonne qualité, risquait d'être un poil trop facile.
Alors oui, soyons bref: c'est vrai qu'on l'a réussi les doigts dans le nez, mais c'est également vrai que c'est une salle magnifique, avec de beaux décors et bien assez de surprises et de contenu pour ravir un groupe de débutants (et servir d'en-cas à quelques accros).
Leçons à retenir (ou à réviser):


Poster thématique tirée du site web
Flavor poster from their website


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Bunker 51
Location:
# of Players:
4-8 (4-6 recommended) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Yes
Constraints:
No
Language:
French
Hints:
Unlimited (Delivered by an in-game character, via a provided walkie-talkie)
Tally:
7 Locks, 10 Deductions, 8 Tasks
Official Description:
(See French description)
Played in:
Winter 2020
Made it?
YES - With over 30 minutes left - no hint used
Verdict:
It's with great interest that I'd been following the opening of this second Escaparium franchise back in my region of birth, this time in a Lac-St-Jean town named Alma. Unfortunately, circumstances didn't allow me to visit the place until they had just made it to 3 rooms. But hey, the more rooms, the more reasons to warrant a trip, right? I managed to book a visit with my brother and his sweetheart, so we'd finally have a look.
Right off the bat, we were warned that if we were to only play 2 of the 3 rooms, Bunker 51 would be the one to skip. Well gosh darn, one other was fully booked, so too bad, right? I was warned that Bunker 51, albeit nicely made, might be a tad too easy for us.
So yes, let's clear that out: we did breeze through that room, and yes, it is a great room, with a very nice set and enough good stuff in it to keep a group of newbies busy (or a couple enthusiasts entertained).
Lessons Learned (or re-learned):

Saturday, October 26, 2019

Beyond Medusa's Gate - Escaparium - Laval

"♫ Co-co-co-cold hearted... Ssssnake... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Beyond Medusa's Gate
Location:
# of Players:
2 or 4 (4 recommended) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Yes (in the VR world, anyway)
Constraints:
Yes
Language:
Bilingual (Played in English)
Hints:
Unlimited (Delivered by an attendee, when called out by raising both your arms)
Tally:
4 Locks, 21 Deductions, 20 Tasks
"Official Description": (taken from a different website)
Greece 445 B.C. in an age of eloquent philosophers, merciless gods, and death-promising oracles. Somewhere on the Peloponnese peninsula, in a vast Aegean coastal cave, an old artifact has been hidden. It could be the legendary ship of the Argonauts...
Using the Animus simulation program and our database of recorded genetic memories, we will send you back to Greece. Find the ship, if it exists...
Played in:
Fall 2019
Made it?
YES - With over 15 minutes left - no hint used
Verdict:
And so, like I already explained, 3 American tourists and myself were now rushing to wedge another VR experience in between two games. Let's jump right in!
"Beyond Medusa's Gate", while not a sequel, is a newer VR adventure set in the "Assassin's Creed" universe. It does a good job at including all the clever tricks and concepts showcased in the previous game, while adding a few of its own. In fact, while it remains puzzle-heavy, the whole thing is more reminiscent of an action-adventure game than a traditional Escape Room. If you're thinking about playing both games, you should start off with The Lost Pyramid, but if you're planning on doing a single one, go for Medusa's.
Case in point: getting through this game took us almost 50% longer, which meant that we immediately had to leave Escaparium after playing. I still managed to get some feedback from my new friend James afterwards. Having played a number of VR games in different venues, he told me that most of the inconveniences we experienced (tracking errors, motion-sensing glitches, minor lag) were due to the VR hardware being from an older generation than the cutting-edge stuff. Ah well - I still thoroughly enjoyed my experience.
Lessons Learned (or re-learned):


Capture d'une image du jeu
Actual game capture


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Beyond Medusa's Gate
Emplacement:
# de joueurs:
2 ou 4 (4 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Multiple:
Oui (dans le monde virtuel, du moins)
Contraintes:
Oui
Langue:
Bilingue (jouée en anglais)
Indices:
Illimités (Donnés en personne, lorsque appellé en levant les deux bras en l'air)
Décomptes:
4 verrous, 21 déductions, 20 tâches
Description officielle:
445 av. J-C. La Grèce traverse un âge tiraillé entre l'éloquence des philosophes, les promesses apocalyptiques des oracles, et l'impitoyable volonté de puissantes divinités. Une légende datant de cette époque raconte que le mythique navire Argo est dissimulé quelque part sur la péninsule du Péloponnèse, dans une vaste grotte de la côte égéenne. Celui-ci pourrait encore contenir la fabuleuse Toison d'Or, tant convoité par Jason et son équipage, les Argonautes. Grâce à l'Animus, une simulation est reconstruite à partir de traces ADN. Celle-ci permettra à votre équipe d'aventuriers de se retrouver plongée dans la Grèce antique, à la recherche de l'Argo, si toutefois il existe... Saurez-vous relever les épreuves et affrontez les périls de cette quête ?
Jouée durant:
Automne 2019
Réussie?
OUI - Plus de 15 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
Or donc, comme je l'ai déjà expliqué, 3 touristes américains et moi-même étions maintenant à la course pour réussir à faire tenir une autre session de réalité virtuelle, entre deux autres jeux. Sautons donc dans le vif du sujet.
"Beyond Medusa's Gate", sans vraiment être une suite, est une nouvelle aventure, plus récente, dans l'univers de "Assassin's Creed". Elle parvient bien à inclure tous les éléments intéressants de son prédécesseur, en rajoutant quelques trucs qui le sont tout autant. En fait, même si le jeu contient encore bon nombre d'énigmes, le tout rappelle davantage un jeu d'action-aventure qu'un jeu d'évasion traditionnel. Si vous prévoyez faire les deux aventures, je suggère fortement de commencer par "Escape From the Lost Pyramid", mais si vous ne souhaitez n'en faire qu'une, tenez-vous en à "Medusa".
En accord avec ce que je viens de dire, il nous a fallu presque 50% plus de temps pour conclure cette partie, ce qui nous a obligé à quitter Escaparium à la hâte, tout de suite après. Ça ne m'a quand même pas empêché d'obtenir un peu de "feedback" de mon nouvel ami James, par la suite. Celui-ci ayant essayé nombre de jeux en réalité virtuelle à plusieurs endroits, il m'a dit que la plupart des petits problèmes rencontrés durant le jeu (erreurs de positionnement, problème de détection de mouvement, petits délais) étaient dus à l'utilisation de matériel RV plus ancien que ce qui se fait présentement de mieux sur le marché. Et bien soit - j'ai tout de même adoré mon expérience.
Leçons à retenir (ou à réviser):


Escape the Lost Pyramid - Escaparium - Laval

"♫ Running down a dream... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Escape the Lost Pyramid
Location:
# of Players:
2 or 4 (4 recommended) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Yes (in the VR world, anyway)
Constraints:
Yes
Language:
Bilingual (Played in English)
Hints:
Unlimited (Delivered by an attendee, when called out by raising both your arms)
Tally:
1 Lock, 10 Deductions, 9 Tasks
Official Description:
February 1928. An expedition led by Sir Beldon Frye disappears somewhere in the Sinai Peninsula. A team of four and a dozen local porters were looking for the Lost Pyramid of Nebka... Or more precisely, “something” that should have been there. They were never seen again. Using the simulation reconstructed from their DNA memory, your team will put themselves in the shoes of the explorers. Find out what happened to the expedition. And more importantly, locate what they were looking for.
Played in:
Fall 2019
Made it?
YES - With a little under 30 minutes left - no hint used
Verdict:
As soon as I learned that fellow enthusiast James Cobalt was coming to visit Montreal rooms, all the way from Boston, with a couple friends, I immediately tried to wedge myself somewhere within that visit. It soon became clear that this would make for a frantic encounter, due to my own schedule, but also to the fact that James and his friends were hoping to squeeze 2 VR game sessions before we'd head for a "proper" room. This meant we'd have to perform well enough to play those VR games back-to-back, or give up on the second.
And perform we did, fortunately! 👍 The puzzles were quite straightforward, and whenever a duo of players got stuck somewhere, the other was able to help them out quickly. The only drawback to that is that it didn't leave me with a lot of time to properly enjoy the gorgeous virtual scenery.
I had only played a single VR game beforehand, and although that first one had felt more like a "proper" escape room, UbiSoft's offering definitely seemed like a big improvement to me, with its autonomous VR backpacks that give you completely freedom of movement. James, who had played a number of VR games elsewhere, wasn't as enthusiastic as I was... but since we didn't have time to talk between our game sessions, that part will wait until my next post. 😉 Stay tuned!
Lessons Learned (or re-learned):


Capture d'une image du jeu
Actual game capture


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Escape the Lost Pyramid
Emplacement:
# de joueurs:
2 ou 4 (4 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Multiple:
Oui (dans le monde virtuel, du moins)
Contraintes:
Oui
Langue:
Bilingue (jouée en anglais)
Indices:
Illimités (Donnés en personne, lorsque appellé en levant les deux bras en l'air)
Décomptes:
1 verrous, 10 déductions, 9 tâches
Description officielle:
Février 1928. Une expédition dirigée par Sir Beldon Frye disparaît quelque part dans la péninsule du Sinaï. Quatre explorateurs et une douzaine de porteurs étaient à la recherche de la pyramide perdue de Nebka... ou plus précisément de «quelque chose» qu’elle renfermait. Ils n'ont plus jamais été revus. Grâce à l’Animus, une simulation reconstruite à partir de leur mémoire ADN, votre équipe se glissera dans la peau des explorateurs. Affrontez les mystères de la pyramide de Nebka, franchissez les obstacles qui se sont présentées à l’équipe d’origine, et tentez de découvrir ce que Sir Beldon Frye recherchait.
Jouée durant:
Automne 2019
Réussie?
OUI - Un peu moins de 30 minutes restantes - aucun indice utilisé
Verdict:
Dès que j'ai appris que James Cobalt, un confrère bostonien amateur de jeux d'évasion, allait venir visiter Montréal avec quelques amis, j'ai immédiatement fait des pieds et des mains pour m'immerser dans cette visite. Il s'est rapidement avéré que notre rencontre allait être sous le thème de la hâte, dû à mon propre horaire mais aussi au fait que James et ses amis avaient l'intention de se taper deux séances de réalité virtuelle avant que nous n'allions visiter une "vraie" salle. Nous allions donc devoir très bien performer dans ces jeux, sous peine de devoir abandonner.
Heureusement, pour performer, on a performé! 👍 Les énigmes étaient n'étaient jamais très tordues, et à chaque fois qu'un duo de joueurs se retrouvait coincé quelque part, l'autre duo lui venait rapidement en aide. Le seul inconvénient à cette méthode est que ça ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour apprécier le paysage virtuel.
Je n'avais joué qu'à un seul autre jeu d'évasion en VR, et même si cette première ressemblait davantage à une "vraie escape room", cette proposition d'UbiSoft m'a semblé une grosse amélioration, avec ses kits portables qui offrent une liberté de mouvement totale. James, qui a joué à bon nombre de jeux VR ailleurs, ne partageait pas mon enthousiasme... mais puisque nous n'avons pas eu le temps de parler entre les parties, cette partie de l'histoire attendra, elle aussi. 😉 À bientôt!
Leçons à retenir (ou à réviser):


Saturday, December 29, 2018

Le Mystère Jean Tremblay - Escaparium - Saguenay

"Faut s'sortir de d'là, là là!"


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Le Mystère Jean Tremblay
Emplacement:
# de joueurs:
4-6 (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Salles Multiples:
Contraintes:
Non
Langue:
Français
Indices:
3 (Donnés via un intercom sur un mur)
Décomptes:
9 verrous, 13 déductions, 11 tâches
Description officielle:
Jean Tremblay a tout pour lui. Impossible pour vous de rivaliser contre lui. Tanné de toujours finir derrière lui, vous avez décidé de l’éliminer. Réussirez-vous à camoufler votre crime?
Jouée durant:
Hiver 2019
Réussie?
OUI - Un peu plus de 12 minutes restantes - 3 indices utilisés
Verdict:
Bon, avant que ceux qui ont lu le sous-titre ci-dessus ne m'accusent d'appropriation culturelle 😅, laissez-moi vous rappeler que le Saguenay, c'est ma terre natale. D'ailleurs, mes récurrentes visites en famille constituent toujours une bonne opportunité d'aller essayer quelques Escape Rooms, que ce soit sur place ou en chemin. Cette fois-ci, j'avais prévu une visite chez... Mission Évasion, le lendemain, mais sur un coup de tête, j'ai convaincu ma mère, ma blonde et ma plus vieille d'aller payer une petite visite bonus à ce "vieil ami" qu'est Escaparium.
Lors de ma première visite, j'avais fait ma blague classique à propos du fait que chaque fois qu'on doit s'échapper d'une prison, c'est pour un crime que l'on a pas commis (comme on peut aussi voir ici et ici). Surprise, cette fois-ci, pas de doute possible - nous sommes des meurtriers! 😲 Le jeu consiste donc à trouver différents objets anodins et à les remplacer par des versions "incriminantes" qui amèneront les soupçons ailleurs. C'est une prémisse très originale, et ce n'est pas surprenant qu'elle se soit méritée un Cadenas d'Or du blog des Captivés. Pourtant, ce scénario ne m'a pas conquis. 😕 C'est quand même très rigolo, et même s'il s'agit ici d'un "Jean Tremblay" fictif, maire du village de Chicoutimi d'antan, le véritable ex-maire s'est prêté au jeu en y offrant sa voix et son image. C'est peut-être simplement que je ne suis pas un grand fan de M. Tremblay, et qu'en tant qu'expatrié ronchon, la prémisse ne me semblait pas aussi amusante? Enfin.
La salle, en soi, est assez classique - il s'agit d'une réimplementation de "L'Affaire Cadavera" de chez Ezkapaz, une enseigne partenaire du groupe Escaparium. Pas mal de cadenas classiques, mais des énigmes quand même variées. Par contre, on nous a donné une contrainte additionnelle - on nous a dit qu'il faudrait laisser la pièce dans l'état où nous l'avions trouvé. La chose s'annonçait comme un défi de taille, en plus de cadrer avec le thème. Pourtant, quand j'ai demandé des détails, la tâche a semblé beaucoup moins sérieuse que je ne l'aurais cru: on n'aurait qu'à faire un semblant de ménage, que les choses semblent normales au premier coup d'oeil. Comme de fait, alors que ma mère se faisait un devoir de mémoriser l'emplacement de chaque indice, clé et cadenas, elle a été déçue de voir débarquer notre hôtesse pour nous annoncer que tout était terminé. 😶 Ma pauvre maman croyait que sa mémoire ferait d'elle l'héroïne du jour. Donc, ironiquement, grosse déception pour elle sur ce point. Ne t'en fais pas, mouman - je te prends dans mon équipe n'importe quand! 😉
Leçons à retenir (ou à réviser):


Photo thématique tirée du site web
Flavor picture from their website


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Le Mystère Jean Tremblay
Location:
# of Players:
4-6 (Played with 6)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Constraints:
No
Language:
French
Hints:
3 (Delivered via an intercom on a wall)
Tally:
9 Locks, 13 Deductions, 11 Tasks
Official Description:
(See French version)
Played in:
Winter 2019
Made it?
YES - With a little over 12 minutes left - 3 hints used
Verdict:
Ok, so if you understand French well enough to figure out I'm poking fun at the locales in my heading 😅, let me remind you that Saguenay is actually my birthplace. In fact, my recurring family visits are the perfect excuse to try out a few escape rooms, whether on-site or our way there. This time around, I had planned visiting... Mission Évasion, on the day after, but on a whim, I convinced my mom, my love and my eldest to pay a little visit to that "old friend" Escaparium.
During my very first visit there, I had made that old quip about how every time we need to break out of a jail, it's due to a crime we weren't guilty of (see also here and here). Surprise - this time there's no doubt about it, we're bona fide murderers! 😲 The gist of the game is about finding a number of casual items and then replacing them with an alternate version meant to incriminate others. It's a very original premise, and I wasn't surprised when the room won a "most original scenario" award from a fellow blog. And yet somehow, the room never quite sold me on the concept. 😕 Don't get me wrong, it is a funny setup, and even the former city mayor agreed to lend his voice and likeness to this fictitious, alternate universe "Jean Tremblay", mayor of old-time Chicoutimi. Maybe it's because I'm not a fan of the real Mr Tremblay, and that as a grumpy expatriate, I just didn't find the premise as funny? Anyway.
The room itself is pretty classic - a redesign of "The Cadavera Case" from Ezkapaz, a business partner of the Escaparium group. A fair amount of old-style locks, but fairly diverse puzzles. One thing, though, is that we were given an extra constraint - we were told that the room had to be left in the same state we found it. This seemed like a sizeable extra challenge, and fitted with the theme. However, when I asked for more details, the task sounded a lot simpler than I first thought: all we had to do was a modicum of cleanup, so the room would look ok at casual glance. And indeed, while my mother had worked hard at diligently remembering the proper spot for every clue, lock and key, she was in for a big disappointment when our host came in to announce that we were done. 😶 My poor mom thought that her keen memory would make her the hero of the day. So, ironically enough, our prompt victory left her on a disappointing note. Fear not, mum - I'd still take you on my team anytime! 😉
Lessons Learned (or re-learned):

Sunday, November 18, 2018

Les Quatre Sorciers et le Grimoire de l'Art Obscur / The Wizard Four and the Book of the Black Arts - Escaparium - Montréal

NOTE: J'ai reçu un rabais spécial pour cette salle.
Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Les Quatre Sorciers et le Grimoire de l'Art Obscur
Emplacement:
# de joueurs:
4-10 (jouée avec 9)
Durée:
65 min
Salles Multiples:
Oui
Contraintes:
Oui
Langue:
Bilingue (jouée en français)
Indices:
Illimités (Donnés par des messages enregistrés d'un personnage du jeu, lorsque demandé via un walkie-talkie fourni)
Décomptes:
7 verrous, 20 déductions, 16 tâches
Description officielle:
Vous sortez tous juste de l'école de la magie et vous avez été convoqué par le Grand Sorcier. Vous arrivez trop tard et le Grand Sorcier et sa famille ont disparu. C'est votre devoir de les sauver de la méchante sorcière.
Jouée durant:
Automne 2018
Réussie?
OUI - Un peu plus de 10 minutes restantes - 2 indices utilisés
Verdict:
Depuis quelques temps, je voyais arriver avec une certaine trépidation la symbolique marque des 100 jeux d'évasion joués. Parmi la communauté d'enthousiastes anglophones que je fréquente, une tradition a commencé à s'installer - celle de célébrer chaque (oui oui, chaque) centaine de salles complétée avec un gâteau - un "escake", si vous voulez. J'avais donc décidé de faire les choses "en grand", avec le concours d'Escaparium. (Après tout, quoi de mieux pour un événement spécial que de visiter la seule salle canadienne étant parvenue - de justesse, disons-le - à s'être hissée dans le top 50 du "Top Escape Rooms Project".)
Seule ombre au tableau dans tout ce beau plan: quelques semaines après joué ladite salle, j'ai procédé à un recomptage détaillé de mes aventures, pour finalement me rendre compte que cette salle était en fait mon 99e jeu d'évasion! 😱 Comme dirait l'autre, "The Escake is a Lie"! 😁.
Mais bon, ce qui est fait est fait. Venons-en à la salle à proprement parler. Les gens qui visitent Escaparium en général, et celui de Dorval en particulier, peuvent s'attendre à ce que chaque nouvelle salle soit une version toujours plus paufinée de ce qui fait la réputation de l'entreprise: de grandes surfaces de jeux, des décors qu'on prend plaisir à découvrir, des effets audio-visuels intéressants, le tout marié à un thème dont plusieurs raffolent.
Par contre, comme je l'ai déjà fait remarquer, plus une entreprise tente d'offrir la meilleure expérience possible, plus j'ai tendance à être sévère dans mon jugement. Et une fois de plus, j'ai noté quelques problèmes au niveau de l'ambiance sonore. Outre certaines voix peu convaincantes (le "pas-Dumbledore", entre autres, ne semblait pas avoir une voix adaptée à son apparence), nous avons eu du mal à bien entendre certaines directives présentes dans la trame narrative. C'est un point qui est souvent revenu dans nos discussions d'après-partie. Mais bon, on a quand même joué à un jeu splendide... et on a mangé un gâteau tout entier! 🎂
Leçons à retenir:


Photo thématique tirée du site web
Flavor picture from their website


NOTE: I received a special discount on this game.
If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
The Wizard Four and the Book of the Black Arts
Location:
# of Players:
4-10 (Played with 9)
Duration:
65 min
Multi-Room:
Yes
Constraints:
Yes
Language:
Bilingual (Played in French)
Hints:
Unlimited (Delivered by prerecorded in-game character messages, when requested via a provided walkie-talkie)
Tally:
7 Locks, 20 Deductions, 16 Tasks
Official Description:
You are fresh out of magic school, and have been summoned by the Grand Wizard. By the time you arrive, it’s too late, the Grand Wizard and his family are missing and it’s up to you to save them from the evil sorceress.
Played in:
Fall 2018
Made it?
YES - With a little over 10 minutes left - 2 hints used
Verdict:
For some time already, I eagerly kept a close eye on my soon-to-be-reached 100th Escape Room mark. In the community of "Escape Enthusiasts", a growing trend is to celebrate every completed hundred of games (yes, I did say every hundred) with something called an "escake". I therefore wanted to hit it big, even requesting a bit of help from Escaparium. (It makes sense, after all. What better to have for a special event than the only room in Canada that made it into the "Top Escape Rooms Project" Top 50, right?)
Here's the flaw in that well-thought plan, though: a few weeks after playing said room, I started going through an extended recount of my adventures, only to find out that this was actually my 99th Escape Room! 😱 In other words: "The Escake is a Lie!" 😁.
Anyway, what's done is done. Let's move on to the room itself. People visiting Escaparium - especially the one in Dorval - can expect every new game to improve on what has made their reputation: lots of spacious rooms, scenery that's a real treat for the eyes, interesting special effects, and a popular theme to bind it all together.
However, as I've pointed out before, the harder a venue strives to give the best possible game experience, the more picky I get. And once again, I had some qualms with the audio system and the room acoustics. Aside from a few voices that seemed poorly cast (the French version of "not Dumbledore", notably, didn't really match his portrait), we struggled to properly understand some of the instructions given to us within the story. That's the sore point that came up most during our post-game discussions. But hey, at least we played an amazing game, and we ate through a whole cake! 🎂
Lessons Learned: