Saturday, August 29, 2020

Les Diamants de Sang / Blood Diamonds - Maître du Jeu - Gatineau

"♫ Les zirconias cubiques sont éternels... "


MdJ ont mis les photos de groupe en veilleuse - j'ai fait comme j'ai pu
MdJ has put team pics on hold for now - I did my best
NOTE: J'ai reçu un rabais spécial pour cette salle.
Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Les Diamants de Sang
Emplacement:
Maître du Jeu, Gatineau (https://www.maitredujeu.ca/)
# de joueurs:
2-6 (4 recommandés) (jouée avec 4)
Durée:
60 min
Multiple:
Contraintes:
Non
Langue:
Bilingue (jouée en français)
Indices:
Illimités (Donnés via un ordinateur présent dans la salle)
Décomptes:
8 verrous, 19 déductions, 13 tâches
Description officielle:
CIA, 1990. La vente de diamants illégaux en toute clandestinité n'a jamais été aussi abondante. Un riche homme d’affaire du nom de M. Draco est sous enquêtes par nos espions. Selon nos sources, la plus importante transaction de diamants de l’Histoire sera effectuée ce soir. Nous devons empêcher cet échange qui servira à fournir en armes et munitions les groupes armés rebelles. Nous avons donc procédé à la fouille de ses maisons, de ses entrepôts et de son yacht (/yät/), mais nous n’avons rien trouvé!
Équipe Delta - Les diamants se trouvent forcément dans son bureau. Notre cible vient tout juste de sortir souper. Vous avez donc 1h pour compléter votre mission.
M. Draco est président de plusieurs compagnies, mais certaines sont des fausses pistes. Votre objectif est de fouiller le bureau à la recherche d’indices afin d'identifier le nom des 4 compagnies de diamants. Quand vous trouvez une compagnie, vérifiez à l'aide de son ordinateur si un dossier porte ce nom. Dans son bureau, il y a un coffre-fort. Chacune des compagnies que vous trouverez vous donnera un chiffre. Assurez-vous d’avoir les bons chiffres et dans le bon ordre. À vous de jouer, équipe Delta!
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Environ 25 minutes restantes - 1 indice utilisé
Verdict:
Comme je l'ai déjà mentionné, ma grosse-petite famille s'est très peu déplacée durant l'été. Par contre, nous avons reçu une poignée de visiteurs - à coup de deux semaines entre chaque, de préférence. C'est ainsi que ma mère et mon plus jeune frère sont passés en ville. Nous nous sommes dit qu'un jeu d'évasion serait une belle occasion de sortie en compagnie de ma plus vieille, qui est aussi la filleule de mon frère. (Si vous ne suivez pas, pas besoin de prendre de notes. 😉)
En parallèle, j'ai participé à une discussion sur Facebook où la toujours pétillante Jade de chez MdJ mentionnait que "Les Diamants de Sang", seule salle que je n'avais pas encore essayée, était particulièrement adéquate pour un groupe de débutants. Autrement dit: je ne devrais peut-être pas y jouer avec mon groupe mensuel...
J'ai donc conclu que 1+1=2 et n'ai fait ni une ni deux 😁 avant de porter mon choix sur cette salle pour cette petite expédition plus "relax".
MdJ a pris les choses au sérieux avec la distanciation sociale. Au moment de ma visite, les groupes devaient attendre dans le stationnement qu'on vienne les chercher, et toute l'expérience se faisait à sens unique - quand c'était fini, vous ressortiez par une porte arrière. C'était particulier (Pour une fois, j'avais vraiment l'impression d'être en train de m'échapper de quelque part! 😎) mais pas trop dérangeant, vu les circonstances.
Comme de fait, il ne nous a presque fallu que la moitié du temps pour venir à bout des énigmes proposées. Lesdites énigmes sont assez claires, et je peux comprendre pourquoi on recommande cette salle aux débutants: les joueurs peuvent obtenir des indices illimités via l'ordinateur présent dans la pièce, et elle présente tous les "classiques" des jeux d'évasion en plus de quelques surprises aptes à plaire aux novices.
Ceci étant dit, il demeure que... tsé... c'est un bureau. 😟 Un bureau plutôt sobre, qui plus est. Difficile d'enflammer l'imaginaire des joueurs avec un bureau, surtout si on leur a déjà vanté les merveilles qui se cachent parfois dans les jeux d'évasion. Alors disons que oui, je pourrais envoyer un groupe de débutants faire cette salle... mais en leur suggérant d'en jouer une deuxième tout de suite après? Possiblement "Pirates du Galion" ou "Zone 7" (dont j'ai aimé l'esthétisme et qui, m'a-t-on dit, est plus facile qu'elle ne l'était à l'époque)?
Leçons à retenir (ou à réviser):


Photo thématique tirée du site web
Flavor picture from their website


NOTE: I received a special discount on this game.
If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Blood Diamonds
Location:
Maître du Jeu, Gatineau (https://www.maitredujeu.ca/)
# of Players:
2-6 (4 recommanded) (Played with 4)
Duration:
60 min
Multi-Room:
Constraints:
No
Language:
Bilingual (Played in French)
Hints:
Unlimited (Delivered by a computer located in the room)
Tally:
8 Locks, 19 Deductions, 13 Tasks
Official Description:
The clandestine sale of illegal diamonds has never been so abundant. A businessman named Mr. Draco is under investigation by our spies. According to our sources, the largest diamond transaction in history will be conducted tonight. We must prevent this exchange, which will be used to supply rebel armed groups with weapons and ammunition. So we proceeded to search his houses, his warehouses and his yacht, but we did not find anything!
Team Delta - The diamonds must be in his office. Our target has just come out for dinner. You thus have 1 hour to complete your mission.
Mr. Draco is president of several companies, but some are false leads. Your goal is to search for hints in his office in order to identify the names of 4 diamond companies. When you find a company, check with his computer if a folder has that name. In his office, there is a safe. Each of the companies you find will give you a number. Make sure you have the right numbers and in the right order. Delta Team get ready!
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - About 25 minutes left - 1 hint used
Verdict:
As I already mentioned, that not-so-lil' family of mine stayed pretty much put during the whole summer. Still, we received a handful of guests - typically waiting a couple weeks in between. That's how my mom and youngest brother came to town. We decided that an Escape Room would be a good option for a cozier 4-people outing (we brought my eldest daughter along cause she's my brother's goddaughter - don't worry, you won't be quizzed on that 😉)
Concurrently to all that, I got involved in a Facebook exchange where the always-cheerful Jade from MdJ pointed out that "Blood Diamond", the room I hadn't played over there, was particularly well-suited for beginners. What I got from that was that I should probably avoid it with my regular group... So I added 1 + 1 together (and didn't think twice - get it, twice 😁) before booking that room for what was going to be a more "casual" expedition.
MdJ has taken things seriously with social distancing. At the time I visited, groups had to wait to be picked up in the parking lot, and the whole visit was one-way only - once you were done, you'd get out through a back exit. It felt a bit odd (I really felt like I was trying to escape from something, for once! 😎) but not much of a bother, given the circumstances.
As somewhat expected, it took us barely more than half the alloted time to make it through all the puzzles. Said puzzles were fairly straightforward, and I can see why you'd recommend such a room to beginners: players can get unlimited hints from the computer station found in the room, and the game offers all the "classics" of Escape Rooms along with a handful of surprises more likely to please newcomers.
That being said, the fact remains that, well, you know... it's an office. 😟 A fairly plain one, to boot. It's hard to inflame a player's imagination with the thrill of a regular office, especially if they've already heard about how immersive some of those games can be. So yeah, I guess I could send a bunch of greenhorns play that room... as long as they play a second one right after? Possibly "Galleon Buccaneers" or "Zone 7" (I liked that one's style, and apparently it's been made easier since I visited)?
Lessons Learned (or re-learned):

Tuesday, August 25, 2020

Éditorial: Communautés et plate-formes

Une communauté? ("♫ Un plus un plus plus un... ")


Un truc que je lis souvent sur Facebook (notamment dans les groupes francophones) est "à quel point notre communauté est fantastique". Rassurez-vous, je ne vais pas m'opposer à cette affirmation. (Fiou! 😮) Par contre, je m'inquiète parfois des raccourcis intellectuels qui peuvent découdre de cette notion de "communauté".

Comme plusieurs d'entre vous le savent, je suis dans la (très jeune 😛) mi-quarantaine, et j'ai eu tout un tas de champs d'intérêts qu'on associe aux "geeks". Je suis un grand fan de jeux de société modernes, et suis plus-ou-moins impliqué avec une convention pan-provinciale locale (Ludo-Outaouais) depuis que celle-ci existe. Avant ça, j'ai investi beaucoup de temps dans l'univers dit de "Interactive Fiction" - terme employé pour désigner les jeux d'aventure textuels (oui, j'ai bien dit textuel). Et avant ça, je faisais du jeu de rôle grandeur nature. En d'autres termes, j'ai fait partie de tout un tas de "communautés" au cours des 25 dernières années.

  
Nerd un jour, nerd toujours...

Une chose que j'ai remarqué, au fil des ans, est à quel point ces communautés peuvent s'avérer être volatiles. Même celles qui ont, en apparence, traversé les années, ont en fait vécu plusieurs incarnations, sous différents leaderships. Oui, je parle de "leadership" ici, parce que même une communauté qui n'a pas de "figure d'autorité" aura toujours des leaders. (L'autorité et le leadership étant en fait deux concepts distincts.) Même pas besoin de vouloir être un leader pour en être un! En bout de ligne, il y aura toujours des individus qui amènent et coordonnent la plupart des initiatives. En parallèle, on trouvera aussi des "mascottes" ou des "fous du roi" - appelez-les comme vous voulez - qui, à coups de blagues et d'observations facétieuses, aideront eux aussi à bâtir la culture entourant cette communauté. Eux aussi iront & viendront, au fil du temps.

La communauté à la rescousse? ("♫ Et si tout le monde en même temps... ")


Dans un fil de discussion anglophone, j'ai lu un propriétaire de jeux d'évasion souhaiter "que la communauté des accros en fasse davantage pour aider les propriétaires". Au fil des précisions demandées, il est devenu clair que ce qu'il souhaitait vraiment était que quelques figures de la communauté prennent les devant et mettent sur pied une "fédération de joueurs", ou quelque chose du genre. Une fois de plus, j'ai eu une pensée pour Ludo-Outaouais. Voyez-vous, il fût un temps dans l'historique de cette association où les membres travaillaient plus activement à promouvoir le jeu de société - en faisant de l'animation durant d'autres conventions, par exemple. C'était un noble objectif, auquel plusieurs personnes donnèrent un coup de main. Mais après le départ de quelques figures prohéminentes, ces initiatives perdirent rapidement de leur vitesse. La communauté n'avait pas tant changé que ça (tout ce beau monde n'a pas arrêté de jouer d'un seul coup), mais la perte de quelques individus particulièrement pro-actifs a suffit à faire basculer la balance de "ok, je vais vous aider" à "ouin, peut-être, c'est pas certain". Ces jours-ci, notre focus était surtout sur nos rencontres annuelles et hebdomadaires. Est-ce que ça pourrait encore changer? Bien sûr.

Tout ça pour dire que même si je suis tout à fait convaincu que les communautés peuvent bâtir des trucs formidables, je crois aussi que peu importe ce que vous voudriez que la vôtre fasse, cela devra naître de votre exemple, pas de vos souhaits.

Si tu le bâtis...
...ben il sera là, c'est déjà ça.

Les plate-formes et leur impact ("♫ Si j'avais un marteau... ")


Vous pourriez penser que je m'apprête à discuter de médias sociaux, et du fait que les transitions entre ces plate-formes va toujours causer des changements drastiques dans les communautés. C'est effectivement un sujet complexe. Tiens, je pourrais parler du débat "Slack vs Discord" qui fait rage dans la communauté anglophone... Mais ce n'est pas du tout le sujet dont je voulais parler ici, alors cessez de réorienter la discussion en fonction de vos suppositions, voulez-vous bien? 😆

Ce dont je voulais vraiment parler, ici, sont les différents outils que les membres de la grande communauté des jeux d'évasion peuvent utiliser, soit comme consommateurs, soit comme contributeurs.

Dans le monde du jeu de société, l'exemple le plus flagrant est le site BoardGameGeek. Ce qui a d'abord été un "répertoire de tous les jeux de société" a évolué pour devenir LA référence, à coup de discussions, critiques, fichiers d'accompagnement, échelles d'évaluation, liens externes, en veux-tu en voilà. Dans notre communauté locale de jeux d'évasion (je pense ici au Québec, même si je vis à Ottawa), le plus proche équivalent est sans aucun doute Escapedia. Le portail web de Guillaume Benny fait un excellent travail pour ce qui est de fournir tout un tas d'infos sur les jeux d'évasion - y compris des compilations de notes. À ma connaissance, les américains n'ont rien de tel, même si Room Escape Artist offre à la fois une carte et des listes de recommandations pour les grandes villes.

La chose que je voudrais surtout souligner est que ces initiatives sont - une fois de plus - nées de membres de la communauté. Même chose pour le tout aussi (sinon plus?) ambitieux Top Escape Rooms Project. Des accros enthousiastes ont vu un manque et ont choisi de prendre les choses en main, gagnant par la même occasion en notoriété à l'intérieur de cette même communauté.

Tu t'en vas où, avec tout ça, champion?


Ce que je veux dire, en gros, c'est:
  • N'oubliez jamais qu'une "communauté" n'est jamais rien d'autre qu'une masse informe de communautés plus petites, qui elles ne sont en fin de compte que quelques poignées de gens avec des intérêts vaguement communs.
  • Vous trouvez que votre communauté frôle la perfection? Ah ben tant mieux! Profitez-en pendant que ça dure. Et prenez-en soin, aussi - elle aura plus chances d'évoluer en une chose que vous continuerez d'aimer.
  • Vous croyez que les choses pourraient être améliorées? Soyez le changement que vous souhaitez voir, comme l'aurait dit Gandhi. Vous aimeriez que les gens évaluent les salles selon des critères plus clairs? Expliquez votre système de pointage. Vous trouvez que vos hôtes(ses) et meneur(euses) de jeux mériteraient plus d'attention ces jours-ci? Apportez-leur des collations puis faites passer le mot.

Thoughts: Communities and Platforms

Communities ("♫ So happy together... ")


One thing I keep reading on Facebook (on the French speaking groups, notably) is "how nice our community is". Now, I'm definitely not going to argue with that. (Whew! 😮) I'm more worried about the intellectual shortcuts that can be associated with the whole notion of "community".

Like many of you know, I'm in my (young 😛) mid-forties, and I've dabbled in plenty of "geekish" fields of interest. I'm a big fan of board games in general, having been more-or-less involved with a local convention (Ludo-Outaouais) since its inception. Before that, I spent a lot of time involved with "Interactive Fiction" - that is, text (yes kids, text) adventure games. And before that, I was into LARPing. In other words, I have been part of a number of "communities" in the past 25 years or so.

  
A nerd is a nerd is a nerd

One thing I noticed along the years is how volatile those communities turned out to be. Even those that seemingly endured over several years went through many different incarnations, led by different people. Yes, I said "led", because even when a community doesn't have any real "authority" structure, it will still have leaders. (Authority and leadership being two different concepts.) Heck, you don't even need to want to lead to be leader. In the end, there are always individuals who end up driving a number of initiatives. In parallel, you also have "jesters", "mascots" or whatever you call it - people who, through jokes and facetious observations, help build out the whole culture of that community. Those people will come and go, too.

Communities to the rescue? ("♫ Yes we can! ")


On one of the English discussion channels, I read a room owner stating his wish "that the enthusiast community did more to help owners". As people asked him for precisions, it became clear that what he really wanted was for some high-visibility enthusiasts to come forth and build something - a federation of players, something along those lines. I was once again reminded of Ludo-Outaouais. See, there once was a point in our association's history where members would actively work on promoting board games at large - by hosting free gaming tables during other conventions, for instance. It was a noble goal, and a number of members gave us a hand, back then. But as some of our figureheads moved on, that momentum was soon gone. The community was roughly the same - I mean, it's not like everyone stopped being into board games all at once - but the loss of a couple proactive community members was enough to tip the general balance from "okay, I'll help" to "hm, maybe, not sure". These days, we focus mostly on setting up our own gatherings. Could it change again? Sure.

And so, while I absolutely believe that communities can achieve incredible things, I also think that whatever task you want your community to complete, should stem from your own example, not your wishes.

If you build it...
...well, it'll be there, for one thing.

Platforms and their impact ("♫ Baby, I'm ready to go... ")


Here you could think that I'm going to elaborate on social media platforms, explaining how platform transitions also bring up drastic changes within communities. And indeed, that's a fruitful subject. Hey, I could ramble on the ongoing "Slack vs Discord" debate that drags on and on these days... However, that's not what I wanted to discuss at all, so stop steering the conversation toward your own suppositions, will you? 😆

What I really meant to talk about are the different tools that members of the Escape Room community can use, either as consumers or as contributors.

In the boardgame world, the obvious example is BoardGameGeek. What started off as a "repository of all boardgames" grew to become a one-stop-shop with reviews, discussions, related files, ranking systems, external links - the whole shebang. In our local ER community (I'm thinking Quebec here, even though I'm in Ottawa), the closest match to this would definitely be Escapedia. Guillaume Benny's website does a great job at providing all sorts of useful info for Escape Rooms - including collected ratings. I can't really think of anything similar in the US, although Room Escape Artist has both a map and recommandation lists for some cities.

The thing I wanted to point out, though, is that those initiatives stemmed - once again - from within the community. Same thing with the equally (more?) ambitious Top Escape Rooms Project. Enthusiasts saw a gap and decided to make the necessary efforts to fill it, incidentally gaining further leadership within their own community.

You goin' somewhere with all this, buddy?


Guess my main message is:
  • Never forget that a "community" is just a rough mashup of smaller communities, which are in turn just handfuls of people with vaguely similar interests. You can't really assess the needs and opinions of "the community", but it's ok, because there's much worth in that anyway.
  • You think your community is pretty much perfect? Good for you! Make sure to enjoy it while it lasts. And nurture it, too - it'll be more likely to evolve into something you still love.
  • You think things could be improved? Be the change you wish to see, as Gandhi would have said. You'd like people to use a standard when rating rooms? Explain the one you're using. You think gamemasters deserve some extra attention in these trying times? Bring them some sweets and spread the word.

Sunday, August 23, 2020

Coming Home - Hero's Engine - Remote [Temporary]

"♫ Around the wo-orld... "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Coming Home
Location:
RECON, Stockholm (Sweden) (https://www.realityescapecon.com/)
# of Players:
1-5 (Played with 5)
Duration:
45 min (60 min in real life)
Multi-Room:
Interface & Controls:
Remote play (Zoom), Dedicated website, (static) 360° viewer, Inventory control
Language:
English
Hints:
Special (Delivered by your in-game avatar)
Tally:
8 Locks, 16 Deductions, 10 Tasks
Official Description:
Sometimes you go looking for adventure, but sometimes adventure finds you! Solve a series of intricate puzzles to unlock the parts of a long lost traveller and bring him back to life! A fast-paced series of games and puzzles to unlock the parts of a long lost robot. Do you have what it takes to reassemble him before it’s too late?!
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - With over 5 minutes left - 1 hint received
Verdict:
La vue rotative de l'extérieur de la boîte
The rotating view of the box's exterior
Guess this one will require a bit of context. So first, if you haven't heard of RECON, it's a brand-new international convention/expo focused speficially on Escape Rooms. The first edition was supposed to happen in August 2020, in Boston, but after all Hell broke loose, the founders decided to make this first edition completely virtual, with live streaming conferences and a dedicated Discord server complete with "exhibition booths". I manage to "attend" several bits of it, and thought highly of the whole endeavour.
One of the aforementioned exhibitors was Hero's Engine, a new builder of portable Escape Boxes - you know, those large boxes that companies can purchase and use as lobby games? Their first offering, "Coming Home", is actually an hour-long experience, so it's intended more as something a company could use for hosting games at home, or for corporate clients, that kind of stuff.
As part of RECON, the Hero's Engine folks hosted a whole bunch of free game sessions, over Zoom. They even set up all the basic things we enjoy from online experiences: a 360° view (of the closed box, but still) and an inventory system. The main drawback of playing this version what that the time limit was shortened down to 45 minutes, but that mostly meant that our "avatar" would be quicker to dispense hints. I registered for a time slot knowing that Brett Kuehner would be in it (he's the kind of guy you want around puzzle boxes, I know that much 😄), but otherwise I didn't really know what to expect...
...and I ended up having a great time. Playing with 5 was a bit much, I'd say, but at least we didn't have any trouble finishing the game in time. The box is quite nice. It's got a good amount of puzzles, it looks lovely, and the components do seem fairly sturdy. (The "technicalproblem" tag I added wasn't caused by the box - it was a Zoom issue. 😏) I think any business wanting to offer a mobile experience, without designing one themselves, should give this a look.
Lessons Learned (or re-learned):


Photo tirée du site web
Picture from their website


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Coming Home
Emplacement:
RECON, Stockholm (Suède) (https://www.realityescapecon.com/)
# de joueurs:
1-5 (jouée avec 5)
Durée:
45 min (60 min en temps normal)
Salles Multiples:
Interface et contrôles:
Jeu à distance (Zoom), Site dédié, Visionneuse 360° (statique), Gestion d'inventaire
Langue:
Anglais
Indices:
Spécial (Donnés en personne, par notre avatar en jeu)
Décomptes:
8 verrous, 16 déductions, 10 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Plus de 5 minutes restantes - 1 indice utilisé
Verdict:
La boîte vue à travers Zoom
The box as seen through Zoom
Je crois que je vais devoir commencer par remettre les choses en contexte. Donc tout d'abord, si vous n'avez pas entendu parler de RECON, il s'agit d'une toute nouvelle convention/exposition internationale spécialement dédiée aux jeux d'évasion. Cette première édition était prévue pour août 2020, à Boston, mais quand "la marde a pogné", comme on dirait par ici, les créateurs ont décidé d'en faire un événement totalement virtuel, avec des conférences en "streaming" et un serveur Discord dédié, rempli de "stand d'exposition" d'entreprises diverses. Je suis parvenu à "assister" à plusieurs bouts de l'événement, et j'ai été fort impressionné.
L'un de ces exposants était Hero's Engine, un nouveau fabriquant de boîtes d'évasion mobiles - vous savez, ces grosses caisses que des compagnies peuvent acquérir pour en faire des jeux de lobby? Leur première proposition, "Coming Home", est sensée durer une heure entière, ce qui en fait donc plutôt un jeu à offrir à louer pour une expérience à la maison, ou pour des clients corporatifs, ce genre de choses.
Dans le cadre de RECON, les gens de Hero's Engine ont offert tout un tas de parties gratuites, via Zoom. Ils ont même mis en place toutes les petites attentions qui améliorent le jeu en ligne: une vue 360° (de la boîte fermée, mais quand même) et un système d'inventaire. Le plus gros inconvénient de jouer à cette version est que le chronomètre était réduit à 45 minutes, et donc que notre "avatar" risquait d'être plus prompte à nous donner des indices. Je me suis inscrit à une plage horaire sachant que Brett Kuehner s'y trouverait (parce que si je sais une chose, c'est que c'est le genre de gars que vous voulez avoir quand y'a des casse-tête dans les parages 😄), mais sinon je ne savais pas vraiment dans quoi je m'embarquais...
...et j'ai passé un excellent moment. Disons que 5 joueurs, c'était beaucoup, mais au moins nous n'avons eu aucune difficulté à compléter le jeu à temps. La boîte est vraiment très bien. Elle a une bonne quantité d'énigmes et de trucs à faire, elle est très belle, et ses composantes m'ont semblé plutôt solides. (L'étiquette "technicalproblem" dont j'affuble cette entrée n'est pas dûe à la boîte - c'était un problème avec Zoom. 😏) Mis à part le problème potentiel de la langue, je crois que toute entreprise souhaitant offrir une expérience mobile, sans avoir à la créer elle-même, devrait y jeter un oeil.
Leçons à retenir (ou à réviser):


Friday, August 21, 2020

"♫ Pas capable d'arrêter, ho hé... "♫"

200 SALLES!

Bon, plutôt 200 jeux d'évasion, en fait. Il n'y a pas de consensus réel à savoir si les jeux à distance devraient compter comme étant des "Escape Rooms", et même si personnellement, je les compte, d'autres ne seront pas du même avis.
Mais hey, pas grave! Ça reste une belle réalisation, pas vrai? Alors célébrons! Où est donc mon "escake"?


Ah, d'accord. C'est pas un vrai gâteau, c'est une tarte. N'empêche, une French Chocolate Silk, une de mes préférées! Elle vient de chez Perkins, un resto où je n'ai pas mis les pieds depuis des mois. Parce que, ben, vous savez, je n'ai pas mis les pieds dans aucun restaurant depuis des mois...
Eh, misère. ☹️
N'empêche, on pourrait dire que ce choix est très approprié - une tarte au chocolat n'est pas tout à fait un escake, mais c'est une alternative très viable. Cela fait écho à mes sentiments sur les jeux en ligne - même si la vraie chose me manque, je continue quand même de m'amuser.

Donc, vas-tu nous assommer à coup de réflexions pseudo-philosophiques sur l'industrie?

Oh, ça viendra assurément. Vous savez que je suis difficile à arrêter une fois lancé. 🤐 Mais j'ai décidé que je développerais ces commentaires sur quelques semaines, plutôt que tout radoter d'un seul coup. Pour aujourd'hui, je vais me contenter de quelques statistiques sur mes jeux complétés. Tout le monde aime ça, les statistiques, non? 😃 Et pour rester dans le thème, je vais utiliser des diagrammes en pointes de tarte! 😁 (Merci, merci, je suis ici toute la semaine. On accepte les pourboires à la sortie.)

Taux de réussite


 
Rien de bien surprenant ici, mais je semble m'être amélioré. Bien entendu, je ne suis pas le seul - la plupart des gens avec qui je joue ont eux aussi commencé "en bas de l'échelle", puis ce sont améliorés. S'ajoute aussi cette impression un peu agaçante comme quoi les jeux d'évasion sont devenus plus faciles au fil des dernières années, mais difficile de le prouver sans avoir les vrais chiffres des entreprises.

 
Dans un même ordre d'idée, ma famille semble s'être améliorée - de beaucoup. Je commence à me dire que je devrais modifier mon critère pour les salles "jouées en famille". En ce moment, si au moins 3 d'entre nous y sont, ça compte. Je devrais peut-être ne compter que les salles sans aucune contribution extérieure? À voir.

Type de jeux


 
Comme je le mentionnais ci-dessus, il n'y a pas de consensus parmi les fans d'évasion à savoir ce qui constitue une véritable "Escape Room". Clairement, je suis plutôt indulgent moi-même. Mes "200 salles" sont donc en fait 149 Escape Rooms claires et sans équivoque.
Il est clair que la pandémie de COVID-19 et la soudaine offre de salles jouables à distance ont changé mes statistiques de manière énorme. Honnêtement, j'espère que certaines de ces aventures en ligne demeureront disponibles dans les années à venir... tout en souhaitant ardemment qu'elles ne prennent plus une aussi grosse part de ma tarte.
Pour ceux qui voudraient voir en quoi chaque type correspond, voici des exemples de jeu mobile, de jeu extérieur, de jeu temporaire, de site spécial, de jeu de lobby, de réalité virtuelle, de salle à distance, et de jeu à distance.

Emplacements


 
Sans grande surprise, plus de la moitié de mes premières salles furent situées là où j'habite. Mais j'approche désormais du point où j'aurai tout joué, donc dès le moment où mon groupe de joueurs locaux se décidera à ressortir, la source se tarira rapidement.
Relativement parlant, le nombre de salles jouée au Québec n'a pas changé tant que ça. La grosse différence se situe au niveau des douzaines de salles jouées autour du monde, suite d'abord à mon voyage en famille au Royaume-Uni, et aussi (encore une fois) aux jeux à distance.

Durées


 
Ici à Ottawa, les salles de 45 minutes étaient la norme, pour mon plus grand chagrin. Heureusement, cette tendance est tranquillement en train de changer. Je préfère toujours les jeux plus longs, mais ceux-ci continuent de se faire rares.

Qui m'accompagne?


 
Pour ceux qui se posent la question, les "Roomies" désigne le (très peu stable) groupe de gens avec qui je joue une fois par mois - d'abord dans la région, puis désormais de nos demeures respectives. La principale raison pour laquelle ils sont plus présents dans la première centaine est qu'il m'a fallu plus de mois pour la compléter.
Le changement majeur des dernières années est que je fréquente de plus en plus les autres blogueurs, en plus de participer à des événements communautaires comme le "Triathlon des Accros" et "Énigmorama". Et depuis les jeux en ligne, le nombre de fois où j'ai répondu par l'affirmative à la question "hey, on fait telle salle ce soir, d'autres intéressés?" est assez flagrant. On peut aussi voir que j'ai cessé d'inviter de demander de supplier sans vergogne mes amis de se joindre à moi. (Mais n'allez pas croire que ça n'arrivera plus. Je vous aurai bien un jour ou l'autre! 😈)

Durée de vie


 
Il n'est pas si surprenant de voir que moins de la moitié des 100 premières salles que j'ai jouées peuvent encore être essayées de nos jours. Il est plus impressionant, par contre, de voir que plus d'un cinquième de la centaine la plus récente sont déjà chose du passée. 😢
Certaines des fermetures qui ont suivi la pandémie ne m'ont pas vraiment surpris, alors que d'autres ont été vraiment crève-coeur. J'ai beau être personnellement réticent à retourner jouer en personne, je demeure très reconnaissant envers ceux qui le font. Espérons que le pire est maintenant derrière nous.

Pis, y'est-tu tanné, là?


Pantoute! 😊 Même si j'ai depuis longtemps perdu le petit "thrill" que j'avais à anxieusement me demander si je parviendrais à venir à bout de ma prochaine salle, je continue d'avoir autant de plaisir à y jouer. Évidemment, il est de plus en plus difficile de me surprendre, mais j'ai toujours un petit frisson au moment où je comprends ce qui se passe, comment les éléments de jeu se connectent entre eux, et ainsi de suite. On s'en redonne des nouvelles dans 100 salles, donc! Puissent-elles être aussi agréables! 👍

"♫ ...and I won't back down... ♫"

200 ROOMS!

Well, more like 200 escape games, I guess. There's no consensus as to whether or not remote games should really count as Escape Rooms, and while I do count them myself, others would disagree.
But hey, that's fine! It's still a fair achievement, right? Let's celebrate! We're my "escake"?


Oh, okay. So it's not really a cake, it's a pie. Still, it's French Chocolate Silk, one of my favorites! It comes from Perkins, a place I haven't been in months. You know, because, well, I haven't been in any restaurants in months...
Sigh. ☹️
Well, on the other hand you could say that this is very fitting - a chocolate silk pie might not be "quite exactly" an escake, but it's a pretty darn nice alternative. It does reflect my feelings towards remote gaming - as much as I yearn for the real thing, I've still been enjoying myself, all in all.

So, any more semi-phisophical musings on your past games?

Oh, some of those will be coming, for sure. You know I can be hard to shut up. 🤐 But I decided I would spread those over the coming few weeks instead, rather than dump a whole bunch of ramblings at once. Instead, I decided I'd dig out some statistics out of my past games. Who doesn't love statistics, right? 😃 And to keep with the above theme, I've used pie charts! 😁 (Thank you, I'll be here all week - don't forget to tip your waiter.)

Success Rates


 
Well, no surprise here, I seemingly have gotten better. I'm not the only one, of course - most of the people I played with also started as newbies, becoming increasingly better along the way. There's also that nagging feeling that rooms are easier than they used to be, but it's hard to properly assess without getting hard data from the companies themselves.

 
Likewise, my whole family seems to be doing better - much better. It makes me think that my old criteria for what counts as a "family game" should probably change. Right now, as long as 3 of us 6 are in a game, it counts. Maybe I shouldn't count games with outside contributors? We'll see.

Type of Games


 
There isn't a final agreement among enthusiasts as to what constitutes a "real" escape room. Clearly, I'm on the "lenient" side of things. This means that my "200 rooms" are really 149 definite, unarguable rooms.
Of course, the COVID-19 pandemic and the sudden offering of remotely playable rooms have significantly changed my stats. To be honest, I do hope that some of those remote experiences remain available in coming years... but I also hope they won't take such a big chunk of the pie...
For those curious about which is which, here are examples of a mobile game, an outdoor game, a temporary pop-up, a special location, a lobby game, a virtual reality room, a remote escape room, and a remote escape-style game.

Game Locations


 
Unsurprisingly, more than half of my first hundred games were played near where I live. By now, though, I'm nearing the point where I'll have played them all, so once my local group starts going out again, that stream will trickle down quickly.
In comparison, the amount of rooms I've played in Quebec hasn't changed that much. The big change is obviously those dozen of international rooms that resulted from last year's family trip to the UK, and (again) from those online rooms.

Game Durations


 
Here in Ottawa, 45-min games were the norm, much to my chagrin. Fortunately, that tendency has slowly been reversing. I do tend to prefer longer games, but those are always scarce.

Who am I playing with?


 
For those wondering, the "Roomies" are just the very-loose gang of people with which I've been playing games monthly - first in the area, and now from home. The only reason why they're more proeminent in the first 100 games is because we play monthly, and it took me more months to reach that count.
The major change in recent years is that I started "hanging out" with other bloggers, and began attending special events such as the "Triathlon des Accros" and "Énigmorama". And with remote rooms, the number of times I answered positively to "hey we're playing this tonight anyone want in?" clearly shows. You can also see I've stopped asking begging shamelessly nagging my "regular" friends. (But don't think you're out of the wood - I'll get you, my pretties! 😈)

Room Longevity


 
Guess it's not too surprising to see that less than half of the first 100 rooms I played can still be enjoyed today. More surprising, though, is the fact that more than a fifth of the most recent 100 are already gone. 😢
Some of the COVID-related closures weren't really surprising, while others were downright gut-wrenching. While I've personally been reluctant to playing in-person, I'm actually very appreciative of those who do. Let's hope the worst is behind us.

Bored yet?


Nope! 😊 While I've lost the "thrill" of anxiously waiting to see if I'd manage to succeed the next room I play, I do enjoy myself just as much playing them. Guess it's harder to surprise me, of course, but I still get a little kick when I figure out what's going on, how to things connect together, that sort of stuff. So - here's to the next hundred rooms! May they be just as fun! 👍

Thursday, August 20, 2020

Kingston Conspiracy - Improbable Escapes - Kingston

"♫ Who's playing tricks on me? "


If you're not familiar with my reviews, click here for some notes and definitions...
Room name:
Kingston Conspiracy
Location:
Improbable Escapes, Kingston (https://www.improbableescapes.com/)
# of Players:
2-7 (Played with 6)
Duration:
120 min
Multi-Room:
Not applicable
Constraints:
No
Language:
English
Hints:
Unlimited (Delivered via calling / texting HQ)
Tally:
0 Lock, 15 Deductions, 12 Tasks
Official Description:
HELP WANTED!
For decades the Paranormal and Non-Terrestrial Security Society was held in the highest esteem here in Kingston. But nowadays nobody believes in UFOs! The Society's become a joke! We need your help to return this once-great organization to its rightful place in the Kingston community.
Candidates must believe that the invasion's already begun, and should be willing to stop at nothing to help find proof. Scour Kingston, investigate extraterrestrial activity and restore the reputation of P.A.N.T.S.S.!!
Serious applicants only. No nutjobs. (And stop prank calling me!)
Played in:
Summer 2020
Made it?
YES - With about 5 minutes left - no hint used (but one bad answer)*
Verdict:
Your (impressive) field gear
Having made it all the way to Kingston for my 200th game, we hardly could turn back right away, could we? And since it was a beautiful summer day, I decided to go for an outdoor game - if only so we wouldn't have to wear those darn masks for the whole time. 😷
Even though I'd been through Kingston a few times, I hadn't really been in Kingston - especially not downtown. I have to say it's gorgeous. For the most part, it felt to me like a mix of Sherbrooke, Ottawa and even Charlottetown, three English-Canadian-style* cities I'm quite fond of. Under normal circumstances, I would've happily explored the waterfront with my family. Instead, we solely focused on this intriguing plot about an alien invasion...
The game started off quite nicely, complete with tin-foil hats and back-alley briefings. After that, we were mostly on your own, keeping touch via phone or text. The whole game follows a basic pattern: walk towards the next spot on the provided map, read the corresponding "Case" in the files, and figure how to retrieve a word, number of phrase that'll fit in the answer grid. By the time the grid is complete, you'll be on your way back to HQ to have your answers validated. There's also a "side game" where taking - and sharing - a team picture in the right spots will let your enter a contest.

One for posterity
The whole thing had a pretty good production value, and we enjoyed our little expedition. I think that my biggest complaint is that given the total absence of locks or gates of any kind, it felt more like a "scavenger hunt" than an escape game, which may or may not be a problem for you. The other thing that didn't go right for us was that I had to run back to put money back in the meter, while the gang stayed put, so that we wouldn't lose each other. By the time we figured out that we had messed one of our previous answers, we didn't have enough time remaining to go back and fix it. Instead, the guy back at HQ just told us the right answer, and told us we had still "won". Hrmpf. 😑 Well, at least we had a good time!
*: Here's a helpful factoid for any non-Canadian reader. How can you tell a town was founded by French Canadian settlers? All the streets are named "Saint"-something. How can you tell a town was founded by English Canadian settlers? Look for streets named "King"/"Queen"/"Prince"/"Albert"/"Edward"/"Victoria". 🤷‍♂️
Lessons Learned (or re-learned):


Poster thématique tirée du site web
Flavor poster from their website


Si vous n'êtes pas un habitué de ce blog, cliquez ici pour quelques explications et définitions...
Nom de la salle:
Kingston Conspiracy
Emplacement:
Improbable Escapes, Kingston (https://www.improbableescapes.com/)
# de joueurs:
2-7 (jouée avec 6)
Durée:
120 min
Multiple:
Ne s'applique pas
Contraintes:
Non
Langue:
Anglais
Indices:
Illimités (Donnés en textant / téléphonant au QG)
Décomptes:
0 verrou, 15 déductions, 12 tâches
Description officielle:
(Voir version anglaise)
Jouée durant:
Été 2020
Réussie?
OUI - Environ 5 minutes restantes - aucun indice utilisé (mais une mauvaise réponse)*
Verdict:
Votre (imposant) équipement sur le terrain
Après nous être rendus jusqu'à Kingston pour mon 200e jeu d'évasion, nous pouvions difficilement rebrousser chemin tout de suite, pas vrai? Et comme nous avions un magnifique après-midi d'été devant nous, j'ai opté pour un jeu extérieur - ne serait-ce que pour avoir une pause de porter ces fichus masques. 😷
Même si je l'avais déjà traversé à quelques reprises, je n'avais vraiment été dans Kingston, et encore moins au centre-ville. Je dois dire que ce dernier est magnifique. L'endroit m'a fait penser à un mélange entre Sherbrooke, Ottawa et même Charlottetown, trois villes de style canadien-anglais* que j'apprécie. Dans des circonstances plus normales, j'aurais été heureux de faire le touriste au bord du lac Ontario. Au lieu de ça, nous nous sommes lancés sur une étrange histoire d'invasion extra-terrestre...
Le jeu a très bien commencé, à grands coups de rendez-vous secret au fond d'une ruelle et de chapeaux en papier d'aluminium. Par la suite, nous nous sommes retrouvés essentiellement livrés à nous-mêmes, ne maintenant le contact que par téléphone ou texto. Le jeu tout entier suit une procédure simple: rendez-vous au prochain endroit indiqué par la carte fournie, lisez le "dossier" correspondant dans le cahier, et trouvez comment obtenir un mot, un nombre ou même une phrase à écrire dans la grille-réponse. Une fois la grille remplie, vous serez sur le chemin du retour pour valider vos réponses au QG. Il y a également un petit concours en parallèle où vous pouvez prendre - et partager - des photos à des endroits spécifiques, pour valider votre participation.
J'ai bien aimé notre petite expédition, j'ai été impressionné par la qualité du matériel. Je crois que mon plus gros point négatif est le fait que le jeu évoquait plus une "chasse aux indices" qu'un véritable jeu d'évasion, étant donné l'absence totale de verrou ou de barrière de tout type. À vous de voir si c'est un problème. L'autre chose qui s'est mal passée pour nous est le fait que j'ai dû rebrousser chemin à la hâte pour remettre de l'argent dans la borne de stationnement, tandis que ma petite troupe optait pour m'attendre tranquillement, question de ne pas se perdre. Quand nous nous sommes finalement rendus compte que nous avions mal répondu à une étape précédente, nous n'avions plus le temps d'aller corriger notre erreur. Nous sommes donc retournés au QG, où on nous a donné la bonne réponse... et décrété que nous étions vainqueurs. Hrmpf. 😑 Au moins on a eu du plaisir!
*: Voici une petit info utile pour mes lecteurs de l'étranger. Comment savoir qu'une ville a été fondée par des canadiens-français? Toutes les rues se nomment Saint-Quelque-Chose. Comment savoir qu'une ville a été fondée par des canadiens-anglais? Cherchez des rues nommées "King"/"Queen"/"Prince"/"Albert"/"Edward"/"Victoria". 🤷‍♂️
Leçons à retenir (ou à réviser):